Entretien avec une autrice #4 : Anna Briac

Bonjour Anna !

Merci d’avoir accepté de participer à cette petite interview ! J’ai complétement adoré votre trilogie Chroniques obscures. Parlons un peu de cela ! Mais avant, Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, Je m’appelle Anna Briac, je suis romancière et professeur de français. J’habite en moyenne montagne, à côté de la Suisse (ce qui explique mon addiction au chocolat et au fromage), et je suis très attachée à la nature (oui ? Ah, ok : je suis très attachée à mes enfants, aussi, évidemment :p )

Depuis quand écrivez-vous ?

Je suis publiée depuis 2004, j’ai longtemps écrit en littérature jeunesse (une quarantaine d’ouvrages), avant de basculer en littérature adulte (et en auto-édition par la même occasion). Et avant, j’ai assidument pratiqué les ateliers d’écriture et les concours de nouvelles. En revanche, quand j’étais ado, je n’écrivais pas : j’étais beaucoup trop occupée à lire. (ah, et si vous cherchez mon âge, je vous aide : j’ai 46 ans 😀 )

L’urban fantasy est-il votre genre littéraire favori ?

J’adoooore l’urban fantasy, mais à vrai dire, j’aime tout lire, à la seule condition qu’il y ait une histoire d’amour à un moment donné. En ce qui concerne l’écriture, j’aime autant écrire de la romance que de la fantasy, du moment que je me fais rêver, que ce soit par le biais d’un pays étranger, ou parce que l’univers est imaginaire, ou parce que j’aborde un métier inconnu… N’importe, du moment que je sors du quotidien.

Quelles ont été vos inspirations littéraires/cinématographiques lors de l’écriture des chroniques obscures ? 

Il n’y a qu’une, je crois (du moins, une seule dont je sois consciente) : La nuit des temps, de Barjavel. Je voulais une histoire d’amour qui défie le temps, l’espace, la logique, quelque chose de passionné, un amour fou et absolu. Mais je serais curieuse de savoir ce que les lectrices et lecteurs ont décelé comme autres influences dans cette histoire, ça m’intéresse carrément !

Une trilogie bien terminée, ou une petite envie de spin-off ? 🙂

Trilogie terminée, mais trèès envie d’un spin off. Certains personnages ont très envie d’occuper le devant de la scène à leur tour. Et puis, j’ai eu tellement de mal à quitter mon berserk et ma petite sorcière, j’ai adoré vivre avec eux pendant plus d’un an !

Question sur vos petites manies d’écrivain : quelles sont vos habitudes d’écritures, écrivez-vous plutôt le matin, l’après-midi (la nuit ?) ? Plutôt au calme ou au contraire dans un endroit plein de vie ?

J’écris… comme je peux. Dans un monde idéal, le matin, et dans le silence (surtout pas en musique : après je chante et c’est foutu pour me concentrer). Mais comme j’habite dans la vie réelle, j’écris dès que j’ai du temps (entre « mamaaaan j’comprends rien au Rouge et le noir ! Chériiie, tu veux pas me faire mes factures ? Maman, je retrouve pas le double de la mutuelle étudiante, tu peux gérer ? Wouuuf wouff – ça, c’est le chien qui veut sortir pour courir après les vaches. Bref : quand je peux !) Une seule constante : jamais la nuit. Je suis une marmotte, et la nuit, je dors.

Combien de temps pour écrire un roman ?

Avant, il me fallait un an, maintenant pour l’écriture pure, entre 2 et 3 mois (mais avant, il y a toute la phase de recherches, et après mon enfer personnel : les corrections !)

Quel est votre personnage préféré (tous vos romans confondus) ? Pourquoi ?

Je pense que c’est Sigrid, du Chant de l’encre. Elle me ressemble beaucoup (en nettement plus badass, évidemment), elle est sarcastique, pas sûre d’elle, de mauvaise foi à fond, elle a un tigre comme animal de compagnie, et elle VOLE ! Avec de vraies ailes ! Mon super-pouvoir préféré de tout l’univers !

Des futurs projets littéraires en cours ?

Je suis en train d’écrire ce qui sera sûrement une duologie, l’histoire de deux sœurs. On est en Nouvelle Ecosse, c’est une romance contemporaine pleine de blessures, de zones d’ombres, de passé qui fait mal, d’espoir lumineux, d’amour malgré les obstacles et j’adore ! Et après, je ne sais pas. Ce ne sont pas les idées qui manquent, on verra laquelle a le plus envie d’être écrite et frappe avec le plus d’insistance à mon imagination.

Quelques petites questions indiscrètes J Avez-vous d’autres passions que l’écriture ?

Le chocolat et le fromage, je l’ai déjà dit, peut-être ? ;p Non, en vrai, rien de particulier : j’aime ma vie toute simple, regarder pousser les pivoines de mon jardin, lire dans mon hamac, promener mon chien dans la forêt, regarder Netflix avec mon chéri, aller voir une expo par ici, méditer au bord du lac par là, faire cours à mes élèves et voir leurs yeux s’allumer d’un coup (« naaan, madame, il a vraiment voulu dire ça, Baudelaire ? »). Mais un jour, j’aurai le temps, et je me mettrai à la peinture.

Votre premier souvenir de lecture ?

Le petit clown se déshabille, un album pour petits, le premier que j’ai lu toute seule à ma maman, qui n’en a pas écouté un traitre mot parce qu’elle changeait la couche de ma petite sœur. Vous sentez le traumatisme, là ? (sinon, on en parle de la mauvaise idée littéraire de cette histoire ? Un CLOWN qui se DESHABILLE ? Et on s’étonne que j’aie fait des cauchemars affreux aussi longtemps ? Bon, ok, c’était surement plus la faute des Stephen King que je lisais sous la couette, mais quand même…^^)

Un roman qui a marqué votre vie de lectrice ?

Il y a en a eu pas mal, mais je cite régulièrement Dune, de Franck Herbert, qui a scellé mon amour inconditionnel pour la SF et Les pays lointains, de Julien Green, qui m’a fait entrer dans le monde de la romance passionnée quand j’étais ado. Et je vais m’arrêter là, parce que je peux parler des heures entières sur ce sujet (et quand je serai grande, je veux être Ilona Andrews, je me dédoublerai, je trouverai un moyen ! <3)

Merci beaucoup pour vos réponses ! Le troisième volet des aventures d’Amaya et Kellan, « Chroniques obscures, Nos âmes guerrières », paraitra le 2 juillet.

Pour en savoir ENCORE plus :

Chronique tome 1 : Chroniques obscures : nos âmes éternelles | Anna BRIAC

Chronique tome 2 : Chroniques Obscures : nos âmes maudites | Anna Briac

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.