Embrassons nous sous les étoiles | Sarah MORGAN

Hello les lecteurs ! Aujourd’hui nous parlons du nouveau roman de Sarah Morgan : Embrassons nous les sous les étoiles, que j’ai eu la chance de pouvoir découvrir grâce à Netgalley. Voci ma chronique.

Résumé éditeur

L’homme idéal, Flora l’a trouvé en Jack. Dès le moment où il a pénétré dans son magasin de fleurs, cet homme attentionné et diablement séduisant n’a plus jamais quitté ses pensées, ni son cœur. Seulement, Flora s’aperçoit bien vite qu’elle ne peut entrer dans sa vie sans se comparer sans cesse à une autre  : la défunte épouse de Jack, Becca, une ballerine de renommée internationale avec qui il a eu deux enfants. Pour être avec lui et se faire accepter des siens, Flora va devoir faire taire ses incertitudes et déployer tout l’amour dont elle est capable. Et vite, car Jack la convie bientôt à son voyage familial en Écosse, chez la meilleure amie de Becca…

Mon avis

Moi qui pensais lire un roman feel good, histoire d’amour et humour décapant, on peut dire que j’étais loin du compte. Car ici, même si nous retrouvons les bases d’un roman léger, il n’en reste que le sujet principal est le deuil.

Flora, jeune trentenaire fleuriste à New York, rencontre Jack au hasard dans la boutique où elle travaille. L’alchimie est instantanément présente, et s’installe rapidement une relation amoureuse. La situation familiale de Jack est pourtant un peu compliqué, celui-ci ayant perdu tragiquement son épouse il y 1 an et élèvant seul ses deux filles, de 17 et 7 ans.

Mais ce n’est pas tellement cette idille qui est au cœur du récit, mais belle et bien le chamboulement que va provoquer l’arrivée de Flora dans la vie d’Izzy et de Molly. Nous allons suivre les états d’âmes de plusieurs personnages féminins face a la perte d’un être cher : Izzy tente de trouver sa place après la perte de sa maman, Flora se remémore celle du décès soudain de sa mère à 8 ans, et Clare, ancienne meilleure amie de Becca, culpabilise suite à sa rencontre avec Flora… Le lecteur se doute rapidement qu’un certain nombre de secrets entourent le décès de Becca… empêchant nos protagonistes de tourner la page sereinement, ou de dépasser les peurs qu’il ressentent.

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans ma lecture sur les premiers chapitres, ayant vraiment été déstabilisée par la tournure que prenait le récit. Mais je dois dire qu’au fil des pages, je me suis vraiment attachée aux personnages, et j’ai trouvé que le thème du deuil était traité de façon approfondie et très lumineuse. Chaque personnage évolue de manière très positive, en interagissant longuement les uns avec les autres. Ce n’est pas un cheminement personnel mais commun.

Une très jolie découverte donc, un ouvrage qui parle du deuil sous couvert de roman léger. Malgré quelques longueurs sur le début, les rebondissements sont nombreux et le lecteurs sera sans doute plus d’une fois surpris par les révélations de nos personnages !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.