Les ours mal léchés s’apprivoisent à Noël | Valentine Stergann

Je déclare la saison des romances de Noël ouverte ! Il n’est jamais trop tôt, n’est ce pas ? 🙂 Et par bonheur, je suis tombée par hasard sur ce livre « Les Ours mal léchés s’apprivoisent à Noël » de Valentine Stergann. Je ne connais pas encore l’autrice, mais je me laisse séduire par la couverture et par le résumé. Voici mon avis !

Résumé

Et s’il suffisait de quelques flocons de neige pour réparer les cœurs ?
Malgré un quotidien bien huilé, Irène a l’impression de passer à côté de son destin. Alors, quand elle apprend que la vieille amie de sa grand-mère lui lègue sa maison en Angleterre, elle n’hésite pas et saute seule dans le premier avion, direction Charlestown.
À l’aube des fêtes de fin d’année, elle démarre une nouvelle vie avec de nouveaux voisins : un septuagénaire loufoque, une pétillante serveuse… mais surtout Rudolph, solitaire et bourru, veuf depuis deux ans. Aussi attirant qu’agaçant, cet homme des cavernes se maintient tant bien que mal au-dessus des flots grâce à son fils.

Et si l’étincelante Irène réussissait à le faire sourire à nouveau ? Et si c’était ça, la magie de Noël ?

Mon avis

Tous les éléments pour faire un bon roman de Noël sont-il réunis ? D’un côté une jeune trentenaire pétillante dont la vie bascule suite à une rupture amoureuse. De l’autre, Rudolf (oui oui, comme le rêne), énigmatique papa célibataire, « légèrement » bourru ne parvient pas à reprendre pied depuis le décès de sa femme il y a deux ans. Ajoutez y quelques personnages secondaires complètement loufoques et mélangez avec un zeste de campagne anglaise. Saupoudrez de cannelle, d’achats de cadeaux et de décoration de sapin et vous aurez alors votre réponse : OUI, ce roman est parfait pour la période hivernale !

Mais attention ! Une romance de Noël oui, mais pas cuculapraline ! La force de ce livre c’est qu’il cache des émotions profondes et des personnages extrêmement touchants. Alors oui, l’intrigue n’est pas des plus originales, mais l’auteure est parvenue à retranscrire les sentiments des personnages de manière merveilleusement juste. Je me suis réellement beaucoup attachée à Irène, et à ses états d’âme de trentenaire. Elle se questionne sur ses désirs de maternité, quelle sera la voie pour accéder au bonheur ?

Les thèmes qui sont abordés sont ceux liés à la famille (les liens du sang et ceux du cœur), au couple, au deuil, à la reconstruction personnelle, au chemin qui mène à la complétude. La romance est présente, douce, tendre. Le récit prend sont temps :450 pages, et ça ça fait plaisir !!

Un délicieux roman, j’ai été ravie de découvrir la très jolie plume de Valentine Stergann, et ce ne sera sans doute pas la dernière fois 🙂 Vous ai-je convaincus ?

2 Comments

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *