No plastique ! 101 idées pour réduire nos déchets |+ Mes initiatives personnelles

Bonjour à tous !

Je vous présente aujourd’hui un petit livre paru récemment chez Le livre de poche : No plastique ! 101 idées pour réduire nos déchets. Ce petit guide permet à tout un chacun de prendre quelques bonnes idées pour diminuer sa consommation de plastique au quotidien. C’est une initiative qui me parle, puisque que j’essaie (modestement) de faire attention à ce que je produis en terme de déchets depuis quelques temps.

Un livre assez minimaliste, qui présente en 101 astuces pour consommer autrement. Le ton est léger, et le lecteur peut piocher ce qui l’intéresse ou pas. Cela a été mon cas, car je sais que sur certains points je ne suis pas encore prête (tout ce qui touche à bébé, l’hygiène féminine…). Mais peut être y arriverais-je d’ici quelques temps !

Alors que chaque jour nous entendons parler de la pollution des fonds marins, des rivières, partout dans le monde, il est urgent que chacun se questionne sur son mode de vie. Pour ma part, je suis en plein dedans ! Et grâce à ce livre, vous pourrez découvrir qu’il est parfois très facile de réduire ses déchets plastiques, grâce à des petits gestes à faire au quotidien.

J’avais donc envie de vous parler de mes petits trucs, que j’ai mis en place depuis quelques mois ou années. Ce sont des choses basiques, que (d’après moi) tout le monde peut mettre en place chez lui. Dites moi ce que vous en pensez, et si vous aussi vous avez des astuces !

20190623_1841458056878333909927092.jpg

La gourde en alu : j’utilise depuis 1 mois une gourde en alu, de la marque Qwetch. J’ai choisi le petit format qui fait 260ml, et qui se glisse dans un sac à main, hyper pratique pour avoir toujours de l’eau sur soi ! Et en plus, elle reste fraiche pendant 24h. Je vous le recommande, je l’utilise tous les jours, et terminé les gobelets en plastique au boulot.

Notre fontaine purificateur d’eau DOULTON : alors là, franchement, tout le monde devrait avoir ça chez lui ! Je ne peux que vous recommander ce système de purification d’eau. Ce système anglais élimine les polluants chimiques (herbicides, pesticides, phénols, organo-chlorés…) et les métaux lourds (plomb, aluminium) ainsi que tout gout et odeur sous l’action du charbon actif enrichi. Le filtre DOULTON conserve à l’eau sels minéraux et oligo-éléments. Vous remplissez la cuve d’eau du robinet, et l’eau est filtrée grâce aux filtres. C’est une habitude à prendre, de remplir la cuve ect.. mais l’eau à tellement un bon gout d’eau que ça en vaut le coup !!! Fini le gout de chlore. Nous l’utilisons chez nous depuis 6 ans, au quotidien. Donc nous n’utilisons aucune bouteille d’eau. Le prix de la cuve est d’environ 180€, et il faut changer les filtres tous les 1 ou 2 ans. Nous l’avons recommandé à ma belle soeur, mes beaux parents, oncles… et tout le monde l’a adopté en grande pompe !

Les plats tupp’ en verre : ceux là je les utilise depuis plusieurs années. Alors oui, c’est plus lourd dans le sac pour emmener au boulot. Mais c’est inusable ! Mes préférés sont les pyrex, mais j’en ai aussi trouvé sur amazon avec compartiments. Je ne peux plus m’en passer.

Le vrac : depuis la naissance de notre fils, nous faisons beaucoup de courses chez la vie claire (pour ne pas citer de nom 🙂 ). Nous achetons nos fruits et légumes sans emballages plastique, et nous ré-utilisons nos sac en papier. Par ailleurs, nous achetons en vrac riz, pâtes, graines, … ALors, ça doit couter un bras pensez-vous ?? et bien vous serz étonné des prix, pour les légumes et fruits, c’est souvent quasiment le même prix qu’en hyper ou super non bio, voir moins cher ! Et vous pouvez manger bio et local. Allez y jeter un coup d’oeil (et franchement, le gout, ya pas photo).

Faire ses gâteaux soi-même : depuis plusieurs mois, je prépare chaque week-end des petits gâteaux fait maison. Puisque je n’arrive pas à m’en passer, je les fabrique moi même, avec peu de sucres, et je sais qu’il n’y a que des bonnes choses à l’intérieur ! Je les range dans des boites en alu, pas de plastique, pas d’emballage, et je peux en manger toute la semaine !

20190623_2028546542183025204471905.jpg

Pour le jardin ou la terrasse : le récupérateur d’eau ! Alors bon, ici pas question de plastique, mais d’écologie. Notre beau récupérateur d’eau, qui nous permet d’arroser les tomates, et les plantes de la terrasse.

20190623_202828725383055158871487.jpg

Voila, n’hésitez pas à me donner votre avis sur cet article ! J’espère qu’il vous aura plu !

La liste des prétendants | Sonya Lalli

Bonjour !

Je viens de terminer ce roman, tout juste paru chez les éditions Eyrolles (merci beaucoup pour cet envoi !), et je ne suis pas passée loin du coup de cœur ! Derrière ce titre un peu cucu la praline [c’est ce qui m’a accroché je l’avoue / et la magnifique couverture] , se cache un livre plus profond, qui questionne sur la communauté indienne.

20190614_0901514845906882355883096.jpg

(suite…)

Il est grand temps de rallumer les étoiles | Virginie Grimaldi

Bonjour à tous !

Je vous retrouve avec un roman que j’ai eu du mal à refermer tellement il m’a plu… Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi, vient de sortir en poche aux éditions Le livre de Poche (merci beaucoup pour cet envoi !), et je vous le conseille d’emblée ! (vous pouvez également lire ma chronique si vous le souhaitez 🙂 ).

img_20190610_104058_1257145714667552885174.jpg

(suite…)

Trilogie « Les mondes d’Ewilan » de Pierre Bottero

Après avoir dévoré la trilogie « La quête d’Ewilan », me voici plongée dans la suivante intitulée « Les mondes d’Ewilan », saga constituée également de 3 ouvrages : « la forêt des captifs« , « l’oeil d’Otolep » et « Les tentacules du Mal« . Et c’est encore une fois un coup de coeur pour cette série jeunesse fantasy écrite par Pierre Bottero.

img_20190602_095643_2715728491037348252624.jpg (suite…)

Rencontre : la bibliothèque des petits #3 Jenny & Romane

Coucou tout le monde ! Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec une super maman instagrammeuse (encore une 🙂 ) et sa petite Romane, 19 mois. Le principe de cet article est de vous présenter le quotidien littéraire d’un petit bout, ses habitudes en matière de lecture, ses petites manies 🙂 C’est parti pour une immersion en terres bretonnes ! (suite…)

Trilogie « La quête d’Ewilan » | Pierre Bottero

La quête d’Ewilan est une trilogie écrite par Pierre Bottero, publiée initialement chez Rageot Edition en 2003 (l’édition poche est chez Le livre de Poche). Elle comprend donc 3 romans : D’un monde à l’autre, Les frontières de glace, L’ile du destin.

img_20190512_193652_8668949456278167757057.jpg

Résumé

La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule le jour où elle pénètre accidentellement dans un univers parallèle, nommé Gwendalavir. Elle ignore tout de ce monde où, pourtant, on semble la reconnaître sous le nom d’Ewilan. Accompagnée dans sa quête par son ami Salim, elle réalise qu’elle possède un don prodigieux et que tout un peuple l’attendait pour reconquérir sa liberté et sa dignité. Camille doit vite apprendre à maîtriser son pouvoir, l’art du Dessin…

Mon avis sur cette trilogie

Cette saga m’était encore inconnue il y a quelques semaines. Aujourd’hui, comme je regrette de ne pas l’avoir lu plus tôt ! Ces romans sont une bouffée d’air frais, l’univers est riche et bien développé, et on devient très rapidement accro ! J’ai lu les trois tomes en quelques jours…

Nous faisons rapidement connaissance avec Camille et Salim, deux amis que tout oppose… ou presque. L’une habite dans une riche famille d’accueil, l’autre dans une tour de cité. La différence s’arrête ici, puisque chacun est parcouru par la même joie de vivre, les mêmes valeurs. L’amitié qui les lie est puissante, si puissante que lorsque Camille découvre l’existence d’un monde parallèle, Salim n’hésite pas une seconde à la suivre dans l’aventure ! Il faut dire qu’il n’a pas vraiment d’attaches dans son monde, adopté par sa tante qui ne se soucie pas de lui, sa seule vraie famille, c’est Camille. Ils vont découvrir tous les deux cet univers incroyable, peuplé de créatures toutes plus féroces et fantastiques les unes que les autres. Il feront bientôt la rencontre d’Edwin le guerrier, Maniel et Bjorn les chevaliers, Ellana la marchombre, Duom Nil’Erg le vieille analyste… J’avoue avoir été un peu déstabilisé en abordant tous ces prénoms, noms de lieux, noms de bestioles… à consonances étranges (un peu bretonnes non ?). Mais je m’y suis faite, et j’ai trouvé cela plutôt poétique.

Les personnages sont très attachants et différents. Chacun a sa personnalité, et apporte une compétence dans cette quête pour retrouver les sentinelles figées. Ma préférence va à Salim, toujours de bonne humeur, drôle, touchant. J’ai trouvé que Camille (Ewilan de son vrai prénom) était parfois un peu sèche avec lui, même si l’on sait qu’ils sont dévoués l’un envers l’autre. Edwin est aussi un personnage qui a touché mon petit cœur d’artichaut. L’amitié, le dévouement, le sens de la famille, le partage ou encore la tolérance sont des notions au cœur de ces romans. De biens belles choses à transmettre à la nouvelle génération de lecteurs 🙂

J’ai beaucoup aimé voyager au sein de Gwendalavir. Le lecteur traverse différentes contrées et rencontres plusieurs peuplades : les faëls, les frontaliers, les Raïs, les Ts’liches… certains sont des amis, d’autres non. Le danger est partout, les rebondissements nombreux, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde !

cartegwendalavirye9

Une lecture pleine de poésie et de fantasy, que je vous conseille de découvrir si vous ne connaissez pas encore cet univers. Je viens d’acheter les 3 tomes suivants de la saga « Les mondes d’Ewilan » que j’ai d’ors et déjà commencé. Un véritable coup de cœur, que vous pouvez également faire découvrir à des enfants, vers l’âge de … 10 ans (?, je ne suis pas spécialisée, dites moi ce que vous en pensez ?). A lire !

Nouveautés dans la bibliothèque de bébé | Mai 19

Coucou tous !

On se retrouve avec ce rendez-vous mensuel, qui vous présente nos coups de cœur livresque spécial petite enfance ! Pour rappel, mon fils à 19 mois. Nous allons vous parler de 3 ouvrages qui nous ont beaucoup amusé, et qui ont retenu toute l’attention du microbe durant ce mois. Bonne découverte !

img_20190505_110147_5506313984623528092880.jpg (suite…)

Le pacte d’Avril | Sophie Astrabie

Bonjour à tous ! Je vous retrouve aujourd’hui avec ce roman de Sophie Astrabie, paru en poche il y a quelques semaines chez Le Livre de Poche (que je remercie chaleureusement pour cet envoi). C’est la première fois que je lis cette autrice, je suis donc vierge de tout à priori ! Voici ma chronique. (suite…)

Les gens heureux lisent et boivent du café (BD) | Agnès Martin-Lugand

Les gens heureux lisent et boivent du café, d’après le Roman d’Agnès Martin-Lugand, scénario de Véronique Grisseaux et illustrations de Cécile Bidault.

Connaissez-vous le roman de Agnès Martin-Lugand ? Ce fut l’une de mes plus belles lectures de l’année 2017, j’ai pleuré comme une madeleine de la  première à la dernière page ! Alors, lorsque j’ai découvert qu’une bande dessinée avait été publiée en janvier 2019 chez Michel Lafon, je l’ai de suite réservé à la bibliothèque de ma ville (et quelle chance, ils venaient de l’acquérir !).

img_20190504_140027_9203414143049045046325.jpg (suite…)

Quand nos souvenirs viendront danser |Virginie Grimaldi

Je viens tout juste de terminer ce roman… dévoré en 1 jour ! Cela m’arrive très rarement, d’être aussi happée par l’histoire, de vouloir à tout prix connaitre la suite. Je vous présente aujourd’hui l’un des livres qui figurera certainement dans mon top 10 de l’année 2019. Sortie en librairie le 2 mai (merci aux Éditions Fayard pour cette découverte) !

20190430_1043509184462539904932625.jpg

Résumé éditeur

« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés.
Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six: Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline.
Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos souvenirs, nos vies -, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre . Tous les coups sont permis: nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. »

Mon avis

Marceline et Anatole sont mariés depuis plus de soixante ans. Ils habitent impasse des colibris depuis le même nombre d’années, leur premier « chez eux ». Cette maison à vu grandir leur enfant unique, Corinne, puis accueilli Grégoire leur petit fils qui donna une seconde jeunesse au couple de jeunes grands-parents. Tous leurs souvenirs sont ici, les meilleurs… comme les pires. Alors lorsque le maire de la ville décide subitement de faire raser la petite rue, les 6 derniers habitants s’associent dans le but de sauver leurs foyers.

On pourrait croire que l’histoire se résume à cela. Pourtant, grâce à cette trame de départ, Virginie Grimaldi tisse une histoire merveilleusement touchante. Le lecteur découvre, pas à pas, la vie de Marceline au travers de souvenirs écrits tout au long de son existence, à la manière d’un journal intime. Nous apprenons donc à connaitre cette vieille femme un peu bourru (mais non sans un humour décapant !), et ce qui a « asséché » petit à petit son cœur. J’ai trouvé ce vas et vient « vie présente » – « vie passée » extrêmement bien coordonné et très attendrissant. Les extraits du carnet de Marceline donnent tout au long du récit des explications sur les relations entres voisins ou entres parents et enfants.

Les relations humaines sont donc au cœur de ce livre, et beaucoup de thèmes sont abordés : la perte d’un être cher, l’éloignement, des disputes, les secrets de famille… Le récit parvient à ne pas être larmoyant, et même drôle (on retrouve bien la plume de l’auteure !). J’ai adoré les personnages de Marceline et Anatole, qui s’aiment depuis tellement d’années et qui ont appris à vivre ensemble, coute que coute. C’est un magnifique exemple d’amour qui s’adapte, qui fait des concessions, qui s’épaule : est-ce que cela existe encore ? J’ai aimé les voir se disputer, se chamailler pour des broutilles ou se quereller sur des sujets plus sensibles. Ces différents les rendent vrais et authentiques, et plus d’une fois je me suis identifiée à ce couple (pourtant d’une toute autre génération).

Enfin, le thème qui m’a le plus touché est celui de la maladie et de la vieillesse. L’auteure traite ce sujet avec une grande délicatesse et j’ai été très touchée par l’histoire de Marceline (pour raisons personnelles…). J’aimerais tellement avoir son caractère à 83 ans 🙂 Je ne souhaite pas en dire d’avantage pour ne pas vous spoiler une once du récit !

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman. Je pense qu’il s’adresse à n’importe qu’elle génération, tout le monde peut retrouver un peu de lui dans ce livre. Encore une belle réussite pour Virginie Grimaldi (c’est mon préféré que j’ai lu pour l’instant, merci !). Je le conseille à 100% !