Seul un monstre | Vanessa Len

Note : 3 sur 5.

Synopsis

Chaque été, Joan Chang-Hunt, seize ans, passe ses vacances avec la famille de sa mère disparue, une joyeuse bande d’excentriques. Cette année, cependant, Joan se rend compte que la famille Hunt n’est pas qu’une adorable tribu de farfelus : c’est un clan de monstres, capables de voyager dans le temps en dérobant de précieuses minutes, des heures voire des années aux humains qui les entourent. Et Joan, bien qu’à demi humaine, dispose elle aussi de ce talent. La vie de l’adolescente bascule subitement lors qu’elle découvre que Nick, le jeune passionné d’histoire qu’elle pensait avoir rencontré par hasard, est en réalité un impitoyable chasseur de monstres, prêt à tout pour éradiquer les douze clans de voyageurs dans le temps qui hantent les rues de Londres. Et lorsque sa famille se retrouve menacée, Joan se retrouve confrontée à un choix cornélien : accepter sa nature profonde et jouer, à son tour, avec la ligne temporelle pour les sauver… ou bien rester humaine.

Mon avis

Joan est une adolescente réservée et passionnée par l’Histoire. Elle passe tous ses étés chez sa grands-mères, aux côtés de ses deux cousines. Et quelle surprise lorsque la jeune fille se rend compte qu’elle est en réalité un Monstre, comme chaque membre de sa famille. Elle fait partie du clan des Hunt, et est capable de voyager dans le temps ! Cela serait extraordinaire si seulement l’utilisation de ce pouvoir n’engendrait pas de terribles actions…

J’ai beaucoup aimé la dualité qui se dégage du personnage de Joan, mi-humaine, mi-Monstre : elle méprise les actes commis par les Monstres, par sa famille, et pourtant, elle donnerait tout pour les sauver. J’ai apprécié le thème du voyage dans le temps, même si je trouve que celui-ci n’est pas assez exploité. C’est un peu ce qui se dégage de ce roman, énormément de potentiel, un thème très intéressant, mais j’ai eu l’impression que beaucoup d’éléments étaient survolés par l’autrice (peut être cela sera développé dans les prochains tomes). La psychologie des personnages n’est pas assez travaillée à mon gout, et je ne me suis hélas pas attacher à eux… J’ai d’ailleurs été assez déçue du triangle amoureux (si on puis dire…). C’est dommage car le lien qui unit Joan à Nick parait si puissant et intemporel ! Et pourtant je n’ai pas réussi à ressentir les papillons dans mon ventre 🙂

Ce qui m’a beaucoup plus dans ce roman, c’est d’avoir le point de vue côté Monstre. J’ai adoré découvrir les pouvoirs des différents clans, et leurs rivalités ancestrales. Chaque famille à sa caractéristique, ses propres facultés, et un féroce instinct de protection des siens.

L’auteure à une écriture originale, fluide et l’action est très présente. Même si j’ai parfois ressenti quelques longueurs dans le texte, les rebondissements sont nombreux ce qui permet de tenir le lecteur en haleine. Pas de coup de cœur, mais une lecture prenante, et dont j’aurai plaisir à lire la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.