Les loyautés | Delphine de Vigan

Voici un roman qui marque. Ce texte, assez court, n’en est pas moins puissant et percutant. Je remercie les éditions Le livre de poche pour leur envoi, je découvre enfin la plume de Delphine de Vigan. Il est paru le 28 aout dernier en version poche.

Résumé éditeur

«Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d’innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révélerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ?»

Mon avis

Dans ce livre se croisent quatre vies, quatre destins qui s’entremêlent. Les personnages sont écorchés, et chacun souhaite plus que tout protéger fidèlement une autre âme abimée. Mathis, jeune collégien, protège son ami Thèo. Théo protège coute que coute son père. Hélène, la professeure, protège son élève Théo, et Cécile protège son fils Mathis. Les « loyautés ». Jusqu’où sont-il prêt à aller par loyauté ? Les thèmes abordés dans ce roman sont ceux du quotidien de certaines familles en France : le chômage, le divorce, les gardes partagées, la pauvreté, l’alcoolisme, la violence… Ok, vu comme ça, ça ne vous fait pas rêver 🙂 ! Si vous aussi vous voyez le verre à moitié plein, vous pourrez, comme moi, déceler dans le récit un sentiment d’optimisme car il évoque notamment l’amour inconditionnel d’une mère et l’amitié.

La fin, on l’attend depuis le début. Elle pèse lourd depuis les premiers chapitres, comme une angoisse qui ne quitte jamais le lecteur. L’atmosphère est pesante, l’écriture incisive. Les chapitres s’enchainent à une vitesse folle, le lecteur est emmener dans ce tourbillon infernale, une spirale qui ne peux déboucher que sur un drame… De ces quatre vies, qui parviendra à trouver la lumière, l’apaisement, la délivrance ?

Une belle découverte littéraire que je vous conseille, je pense que ce ne sera pas mon dernier Delphine de Vigan ! Quels autres livres de l’auteure me conseilleriez-vous ?

A bientôt !