Le pouvoir | Naomi Alderman

Voici un roman qui ne vous laissera pas indifférent ! Personnellement, je ne vais pas le cacher : j’ai adoré ! Amateurs de science fiction et dystopie, laissez-vous tenter par Le pouvoir, de Naomi Alderman, récemment paru aux éditions Le livre de Poche. Voici ma chronique.

Résumé éditeur

Et si les femmes prenaient enfin le pouvoir dans le monde entier ? Aux quatre coins du monde, les femmes découvrent qu’elles détiennent le « pouvoir ». Du bout des doigts, elles peuvent infliger une douleur fulgurante. Et même la mort. Soudain, les hommes comprennent qu’ils deviennent le « sexe faible ». Mais jusqu’où iront les femmes pour imposer ce nouvel ordre ?

Mon avis

Le monde change. Des jeunes filles découvrent, de part le monde, qu’une mystérieuse force électrique parcours leur corps. Les scientifiques se penchent rapidement sur ces cas étonnants, et découvre que chaque femme à en elle un « faisceau » qui lui confère un pouvoir redoutablement prodigieux. La révolution est en marche.

Les personnages que nous rencontrons dans ce livres sont très différents et nous permettent d’avoir plusieurs visions du changement en cours. Allie, jeune fille rebelle, trimballée de familles d’accueil en famille d’accueil, malmenée par ses parents adoptifs, cherche à fédérer les femmes du monde autour d’une nouvelle religion au sein de laquelle Dieu est une femme. Le Maire Cleary, nous donne une vision politique, en cherchant à accéder au grade de Présidente par tous les moyens (géo-politiques, armées…). Roxy, fille de mafieu, cherche quand à elle le soutien de sa famille pour monter son affaire qui permettra d’accroitre les forces électriques des femmes (et de la hisser ainsi au rang des personnes les plus influentes). Tunde est journaliste, il couvre les plus grandes révolutions au travers de la planète : son récit permet d’avoir une vision globale de la situation.

Le récit est construit comme un thriller, sur une période de 10 ans. Le lecteur à conscience qu’un événement majeur va se produire à la fin de cette période. Le renversement des dictats de la société actuelle se fait, quand à lui, de manière rapide, et s’instaurent alors de nouvelles hiérarchies. L’écriture est assez simple, cru parfois, et tiens le lecteur en haleine. Chaque chapitre (dédié à un personnage) est un tremplin vers le chapitre suivant. De telle sorte qu’il est très difficile de poser ce roman !! 🙂 J’ai été happée dès les premières pages (qui sont très très intrigantes, on ne comprend pas trop le propos des lettres entres l’auteure Naomi Alderman et un confrère), jusqu’à la toute fin, qui nous apporte enfin un éclaircissement sur la situation.

Pour être tout à fait honnête, certains éléments du récit ne sont pas d’une très grande originalité (les pays représentées sont les USA et l’Arabie Saoudite… j’ai préféré les passages sur la Moldavie, qui mettent en avant des histoires plus méconnues du grand public). Idem pour le fait que les visions des personnages soient très tranchées (politique/religion/drogue…). Mais je dois avouer que cela ne m’a pas du tout dérangée, j’ai passé un excellent moment de lecture. Bien entendu, on retrouve ici la pâte de Margaret Atwood (qui a priori est en contact avec l’auteure), et d’autres écrivain tels que Tom Perrota avec The Leftovers. Ce roman va d’ailleurs être adapté en série, ce qui ne m’étonne guère puisqu’il est vraiment très « visuel ». Je l’imagine très bien à l’écran !

Alors, d’après vous, les femmes arriveront-elles au pouvoir ? Quel type de régime mettront-elles en place ? Sera t-il différent de celui que l’on connait actuellement, au sein duquel, historiquement (et religieusement) l’homme est supérieur à la femme ? Une personne peut-elle rester fidèle à ses principes si elle détient le Pouvoir ? Lancez-vous, et découvrez comme moi ce roman électrisant !

Le Pouvoir a remporté le Baileys prize en 2017.

Les loyautés | Delphine de Vigan

Voici un roman qui marque. Ce texte, assez court, n’en est pas moins puissant et percutant. Je remercie les éditions Le livre de poche pour leur envoi, je découvre enfin la plume de Delphine de Vigan. Il est paru le 28 aout dernier en version poche.

Résumé éditeur

«Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d’innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révélerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ?»

Mon avis

Dans ce livre se croisent quatre vies, quatre destins qui s’entremêlent. Les personnages sont écorchés, et chacun souhaite plus que tout protéger fidèlement une autre âme abimée. Mathis, jeune collégien, protège son ami Thèo. Théo protège coute que coute son père. Hélène, la professeure, protège son élève Théo, et Cécile protège son fils Mathis. Les « loyautés ». Jusqu’où sont-il prêt à aller par loyauté ? Les thèmes abordés dans ce roman sont ceux du quotidien de certaines familles en France : le chômage, le divorce, les gardes partagées, la pauvreté, l’alcoolisme, la violence… Ok, vu comme ça, ça ne vous fait pas rêver 🙂 ! Si vous aussi vous voyez le verre à moitié plein, vous pourrez, comme moi, déceler dans le récit un sentiment d’optimisme car il évoque notamment l’amour inconditionnel d’une mère et l’amitié.

La fin, on l’attend depuis le début. Elle pèse lourd depuis les premiers chapitres, comme une angoisse qui ne quitte jamais le lecteur. L’atmosphère est pesante, l’écriture incisive. Les chapitres s’enchainent à une vitesse folle, le lecteur est emmener dans ce tourbillon infernale, une spirale qui ne peux déboucher que sur un drame… De ces quatre vies, qui parviendra à trouver la lumière, l’apaisement, la délivrance ?

Une belle découverte littéraire que je vous conseille, je pense que ce ne sera pas mon dernier Delphine de Vigan ! Quels autres livres de l’auteure me conseilleriez-vous ?

A bientôt !

Le petit surdoué de 6 mois à 6 ans |Monique de Kermadec & Sophie Carquain | Le livre de poche

Hello les lecteurs ! Aujourd’hui nous allons parler petite enfance, et plus particulièrement précocité chez les enfants. Alors oui, je fais parti de ces mères insupportables qui pensent que leur enfant est un petit génie et qui évolue bien trop rapidement. Un surdoué quoi ! 😁😁 Alors lorsque les éditions Le livre de poche m’ont proposé de découvrir cet ouvrage, j’ai foncé ! Je voulais absolument TOUT savoir sur ce qui fait qu’un enfant est « surdoué » ou pas !

Alors, que l’on soit bien clair dès le départ : ce livre ne permet en aucun de cas de diagnostiquer une précocité chez un enfant 😁 j’ai été très déçue sur ce point. La quatrième de couverture dit que grâce à cet ouvrage, nous allons  » connaitre les caractéristiques de bébés précoces et les comprendre ». C’est faux. Ce livre est très généraliste, il explique le fonctionnement d’un enfant (ou bébé), ses phases de développement, les grandes étapes de son apprentissage. Et en cela il est vraiment très intéressant ! J’ai rarement pu lire un ouvrage aussi précis, et qui m’a appris autant de choses, sans tomber dans la banalité. J’ai appris par exemple, qu’il existait 7 types d’intelligences.
Il donne tout de même quelques pistes intéressantes sur le dépistage de la précocité, à quel âge etc.. on y découvre également des pistes pour faire des activités adaptées avec son enfant, ou des astuces « anti-colere »…

La partie qui est la plus intéressante, qui aborde pleinement le thème de la précocité est celui qui s’intitule « anticiper l’avenir ». Il aborde différentes questions que se pose les parents d’enfants « surdoués » (bon j’avoue je n’aime pas ce terme) : quand faut-il faire sauter une classe ? Quelle classe (en maternelle, primaire ?) ? Faut-il faire tester son enfant jeune ? Quels sont les différents tests ? …

Pour résumer ma lecture, j’ai appris beaucoup de choses sur le développement intellectuel de l’enfant de 6 mois à 6 ans. C’est un ouvrage qui est très intéressant dans sa généralité, mais qui reste en surface sur la question de la précocité. Quelques infos importantes sur les tests, les types d’intelligence… mais qui ne permet pas de savoir si son bébé est en avance ou pas. Il me semble que, de toute manière, les bébés évoluent de façon tellement différente, qu’il est difficile de détecter une forme d’intelligence différente à cet âge là. Laissons les vivre et évoluer tranquillement, on aura bien le temps de se casser la tête plus tard 😁

A très bientôt !

Monique de Kermadec est psychologue clinicienne, psychanalyste et spécialiste de l’enfant surdoué. Sophie Carquain est auteure de littérature générale et jeunesse et journaliste en psychologie.

Un mariage anglais | Claire Fuller

En voilà une lecture qui m’a laissé très dubitative ! Ce qui est certain, c’est qu’elle ne vous laissera pas de marbre 😁 on a beaucoup vu ce roman sur les réseaux sociaux ces derniers temps, et j’avais hâte de le découvrir (merci aux éditions Le livre de poche et surtout William!). Voici ma chronique.

(suite…)

No plastique ! 101 idées pour réduire nos déchets |+ Mes initiatives personnelles

Bonjour à tous !

Je vous présente aujourd’hui un petit livre paru récemment chez Le livre de poche : No plastique ! 101 idées pour réduire nos déchets. Ce petit guide permet à tout un chacun de prendre quelques bonnes idées pour diminuer sa consommation de plastique au quotidien. C’est une initiative qui me parle, puisque que j’essaie (modestement) de faire attention à ce que je produis en terme de déchets depuis quelques temps.

Un livre assez minimaliste, qui présente en 101 astuces pour consommer autrement. Le ton est léger, et le lecteur peut piocher ce qui l’intéresse ou pas. Cela a été mon cas, car je sais que sur certains points je ne suis pas encore prête (tout ce qui touche à bébé, l’hygiène féminine…). Mais peut être y arriverais-je d’ici quelques temps !

Alors que chaque jour nous entendons parler de la pollution des fonds marins, des rivières, partout dans le monde, il est urgent que chacun se questionne sur son mode de vie. Pour ma part, je suis en plein dedans ! Et grâce à ce livre, vous pourrez découvrir qu’il est parfois très facile de réduire ses déchets plastiques, grâce à des petits gestes à faire au quotidien.

J’avais donc envie de vous parler de mes petits trucs, que j’ai mis en place depuis quelques mois ou années. Ce sont des choses basiques, que (d’après moi) tout le monde peut mettre en place chez lui. Dites moi ce que vous en pensez, et si vous aussi vous avez des astuces !

20190623_1841458056878333909927092.jpg

La gourde en alu : j’utilise depuis 1 mois une gourde en alu, de la marque Qwetch. J’ai choisi le petit format qui fait 260ml, et qui se glisse dans un sac à main, hyper pratique pour avoir toujours de l’eau sur soi ! Et en plus, elle reste fraiche pendant 24h. Je vous le recommande, je l’utilise tous les jours, et terminé les gobelets en plastique au boulot.

Notre fontaine purificateur d’eau DOULTON : alors là, franchement, tout le monde devrait avoir ça chez lui ! Je ne peux que vous recommander ce système de purification d’eau. Ce système anglais élimine les polluants chimiques (herbicides, pesticides, phénols, organo-chlorés…) et les métaux lourds (plomb, aluminium) ainsi que tout gout et odeur sous l’action du charbon actif enrichi. Le filtre DOULTON conserve à l’eau sels minéraux et oligo-éléments. Vous remplissez la cuve d’eau du robinet, et l’eau est filtrée grâce aux filtres. C’est une habitude à prendre, de remplir la cuve ect.. mais l’eau à tellement un bon gout d’eau que ça en vaut le coup !!! Fini le gout de chlore. Nous l’utilisons chez nous depuis 6 ans, au quotidien. Donc nous n’utilisons aucune bouteille d’eau. Le prix de la cuve est d’environ 180€, et il faut changer les filtres tous les 1 ou 2 ans. Nous l’avons recommandé à ma belle soeur, mes beaux parents, oncles… et tout le monde l’a adopté en grande pompe !

Les plats tupp’ en verre : ceux là je les utilise depuis plusieurs années. Alors oui, c’est plus lourd dans le sac pour emmener au boulot. Mais c’est inusable ! Mes préférés sont les pyrex, mais j’en ai aussi trouvé sur amazon avec compartiments. Je ne peux plus m’en passer.

Le vrac : depuis la naissance de notre fils, nous faisons beaucoup de courses chez la vie claire (pour ne pas citer de nom 🙂 ). Nous achetons nos fruits et légumes sans emballages plastique, et nous ré-utilisons nos sac en papier. Par ailleurs, nous achetons en vrac riz, pâtes, graines, … ALors, ça doit couter un bras pensez-vous ?? et bien vous serz étonné des prix, pour les légumes et fruits, c’est souvent quasiment le même prix qu’en hyper ou super non bio, voir moins cher ! Et vous pouvez manger bio et local. Allez y jeter un coup d’oeil (et franchement, le gout, ya pas photo).

Faire ses gâteaux soi-même : depuis plusieurs mois, je prépare chaque week-end des petits gâteaux fait maison. Puisque je n’arrive pas à m’en passer, je les fabrique moi même, avec peu de sucres, et je sais qu’il n’y a que des bonnes choses à l’intérieur ! Je les range dans des boites en alu, pas de plastique, pas d’emballage, et je peux en manger toute la semaine !

20190623_2028546542183025204471905.jpg

Pour le jardin ou la terrasse : le récupérateur d’eau ! Alors bon, ici pas question de plastique, mais d’écologie. Notre beau récupérateur d’eau, qui nous permet d’arroser les tomates, et les plantes de la terrasse.

20190623_202828725383055158871487.jpg

Voila, n’hésitez pas à me donner votre avis sur cet article ! J’espère qu’il vous aura plu !

Il est grand temps de rallumer les étoiles | Virginie Grimaldi

Bonjour à tous !

Je vous retrouve avec un roman que j’ai eu du mal à refermer tellement il m’a plu… Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi, vient de sortir en poche aux éditions Le livre de Poche (merci beaucoup pour cet envoi !), et je vous le conseille d’emblée ! (vous pouvez également lire ma chronique si vous le souhaitez 🙂 ).

img_20190610_104058_1257145714667552885174.jpg

(suite…)

Trilogie « Les mondes d’Ewilan » de Pierre Bottero

Après avoir dévoré la trilogie « La quête d’Ewilan », me voici plongée dans la suivante intitulée « Les mondes d’Ewilan », saga constituée également de 3 ouvrages : « la forêt des captifs« , « l’oeil d’Otolep » et « Les tentacules du Mal« . Et c’est encore une fois un coup de coeur pour cette série jeunesse fantasy écrite par Pierre Bottero.

img_20190602_095643_2715728491037348252624.jpg (suite…)

Trilogie « La quête d’Ewilan » | Pierre Bottero

La quête d’Ewilan est une trilogie écrite par Pierre Bottero, publiée initialement chez Rageot Edition en 2003 (l’édition poche est chez Le livre de Poche). Elle comprend donc 3 romans : D’un monde à l’autre, Les frontières de glace, L’ile du destin.

img_20190512_193652_8668949456278167757057.jpg

Résumé

La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule le jour où elle pénètre accidentellement dans un univers parallèle, nommé Gwendalavir. Elle ignore tout de ce monde où, pourtant, on semble la reconnaître sous le nom d’Ewilan. Accompagnée dans sa quête par son ami Salim, elle réalise qu’elle possède un don prodigieux et que tout un peuple l’attendait pour reconquérir sa liberté et sa dignité. Camille doit vite apprendre à maîtriser son pouvoir, l’art du Dessin…

Mon avis sur cette trilogie

Cette saga m’était encore inconnue il y a quelques semaines. Aujourd’hui, comme je regrette de ne pas l’avoir lu plus tôt ! Ces romans sont une bouffée d’air frais, l’univers est riche et bien développé, et on devient très rapidement accro ! J’ai lu les trois tomes en quelques jours…

Nous faisons rapidement connaissance avec Camille et Salim, deux amis que tout oppose… ou presque. L’une habite dans une riche famille d’accueil, l’autre dans une tour de cité. La différence s’arrête ici, puisque chacun est parcouru par la même joie de vivre, les mêmes valeurs. L’amitié qui les lie est puissante, si puissante que lorsque Camille découvre l’existence d’un monde parallèle, Salim n’hésite pas une seconde à la suivre dans l’aventure ! Il faut dire qu’il n’a pas vraiment d’attaches dans son monde, adopté par sa tante qui ne se soucie pas de lui, sa seule vraie famille, c’est Camille. Ils vont découvrir tous les deux cet univers incroyable, peuplé de créatures toutes plus féroces et fantastiques les unes que les autres. Il feront bientôt la rencontre d’Edwin le guerrier, Maniel et Bjorn les chevaliers, Ellana la marchombre, Duom Nil’Erg le vieille analyste… J’avoue avoir été un peu déstabilisé en abordant tous ces prénoms, noms de lieux, noms de bestioles… à consonances étranges (un peu bretonnes non ?). Mais je m’y suis faite, et j’ai trouvé cela plutôt poétique.

Les personnages sont très attachants et différents. Chacun a sa personnalité, et apporte une compétence dans cette quête pour retrouver les sentinelles figées. Ma préférence va à Salim, toujours de bonne humeur, drôle, touchant. J’ai trouvé que Camille (Ewilan de son vrai prénom) était parfois un peu sèche avec lui, même si l’on sait qu’ils sont dévoués l’un envers l’autre. Edwin est aussi un personnage qui a touché mon petit cœur d’artichaut. L’amitié, le dévouement, le sens de la famille, le partage ou encore la tolérance sont des notions au cœur de ces romans. De biens belles choses à transmettre à la nouvelle génération de lecteurs 🙂

J’ai beaucoup aimé voyager au sein de Gwendalavir. Le lecteur traverse différentes contrées et rencontres plusieurs peuplades : les faëls, les frontaliers, les Raïs, les Ts’liches… certains sont des amis, d’autres non. Le danger est partout, les rebondissements nombreux, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde !

cartegwendalavirye9

Une lecture pleine de poésie et de fantasy, que je vous conseille de découvrir si vous ne connaissez pas encore cet univers. Je viens d’acheter les 3 tomes suivants de la saga « Les mondes d’Ewilan » que j’ai d’ors et déjà commencé. Un véritable coup de cœur, que vous pouvez également faire découvrir à des enfants, vers l’âge de … 10 ans (?, je ne suis pas spécialisée, dites moi ce que vous en pensez ?). A lire !

Le pacte d’Avril | Sophie Astrabie

Bonjour à tous ! Je vous retrouve aujourd’hui avec ce roman de Sophie Astrabie, paru en poche il y a quelques semaines chez Le Livre de Poche (que je remercie chaleureusement pour cet envoi). C’est la première fois que je lis cette autrice, je suis donc vierge de tout à priori ! Voici ma chronique. (suite…)

J’ai testé : le carnet à gribouiller | « Défoule-toi ! ça va mieux en le disant »

Bonjour à tous ! On se retrouve aujourd’hui avec une chronique un peu particulière, celle d’un carnet à gribouiller ! Un carnet à quoi ? A gribouiller mamie ! C’est un petit livret, qui permet de se délivrer des ses émotions. Avec « Défoule toi ! ça va mieux en le disant » de Lotta Sonninen (publié chez Le livre de poche), il s’agit de la gestion de la colère.

20190412_1321363766510376123072788.jpg

Je vous raconte le contexte. William des Éditions Le livre de Poche me contact pour tester ce nouveau carnet défouloir et qui me dit  » nous nous demandons s’il t’arrive parfois d’être un peu ronchon, énervée voir même carrément verte de rage ? »… nooon c’est pas du tout mon genre 🙂 🙂 🙂  Oui bon ok, c’est tout à fait moi. J’accepte donc de recevoir cet ouvrage qui m’intrigue énormément. Vais-je pouvoir enfin me délivrer de toute ma rancœur et mes contrariétés du quotidien ? (non je n’exagère jamais lol).

Le gros point positif de ce carnet, c’est que l’on est vraiment guidé dans notre quête à la sérénité. Je m’attendais davantage à une page blanche sur laquelle je me serais défoulée avec l’aide d’un crayon noir.Et bien non, ici nous allons pouvoir noter tout ce qui ne vas pas dans notre vie, lister les noms des personnes que nous n’aimons pas, faire la liste de tout ce que l’on reproche à tel ou tel individu… la liste est longue et il y a de quoi faire ! C’est un carnet donc très complet, et bien mis en page. Le format est également très pratique, car on peut le glisser facilement dans un sac à main afin de gribouiller à sa guise dans le bus ou dans une salle d’attente 🙂

Je vais maintenant parlé d’un point qui ne m’a pas convaincu, mais qui est totalement subjectif. Je n’ai pas aimé le ton de cet ouvrage, que je trouve très négatif et qui du coup ne me correspond pas. Ce n’est pas parce qu’on ressent souvent de la colère que l’on est rancunier. Je sais que cela est sous couvert d’humour, j’ai bien saisie le truc. Mais j’aurai aimé que cette colère se transforme en quelque chose de plus positif : faire une liste de reproches, une liste des problèmes de mes amis, une liste des gens qui ont réussi « beaucoup » trop facilement … (perso je suis content pour eux lol ) j’ai l’impression que cela met encore + l’accent sur cette colère enfouie.

Et alors le coup de grâce : faire la liste des blogs « vraiment débiles » ou des « insta-crottes »… En fait, je crois que l’on est trop dans  le jugement et ça ne me plait pas…

20190410_0851255541638213887549537.jpg

Bref, c’est la première fois que je ne suis pas convaincue par un ouvrage que je reçois, j’en suis bien désolée ! Mais je ne pouvais pas ne pas être sincère…

Vous avez déjà testé ce genre d’ouvrages ? Qu’en avez-vous pensé ?