Minute, papillon ! / Aurélie VALOGNES – Le livre de Poche

Terminé et adoré ! Quel bonheur de découvrir ce troisième roman d’Aurélie Valognes, qui vient tout juste de sortir en poche chez Le livre de Poche. Pour celles et ceux qui s’en souviennent, j’ai découvert l’auteure il y a quelques mois avec Mémé dans les orties (petit coup de cœur de 2017) et En voiture, Simone !. ET oui, je l’avoue, ce dernier m’avait un peu déçu, je n’avais pas retrouvé la folie et l’entrain de Mémé. Alors, qu’en est-il de celui-ci ?

Résumé : Rose, 36 ans, mère célibataire, est une femme dévouée qui a toujours fait passer les besoins des autres avant les siens. Après avoir perdu son père et son emploi, la jeune femme apprend que Baptiste, son fils unique de 18 ans, quitte la maison. Son monde s’effondre.
Cette ex-nounou d’enfer est alors contrainte d’accepter de travailler comme dame de compagnie pour une vieille dame riche et toquée, Colette, et son insupportable fille, la despotique Véronique. Et si, contre toute attente, cette rencontre atypique allait changer sa vie ?

Pour être claire de suite, je ne sais plus si Mémé est finalement mon préféré 🙂 J’ai tout aimé dans ce roman feel good, je le mets au même niveau d’amour que certains Kinsella de ma bibliothèque.
On y retrouve bien sûr la plume de Mme Valognes : de courts chapitres qui rythment la lecture, une écriture simple et fluide qui permet de mettre ce roman entres les mains de n’importe quel lecteur (même le plus novice), et un positivisme à toute épreuve. J’ai beaucoup aimé la dédicace de l’auteur, pour tous ceux dont un de ses livres fut le premier lu. Moi même, j’ai offert Mémé dans les orties 2 fois cette année, pour des personnes qui ne sont pas habituées à lire : j’étais certaine de ne pas me tromper, le livre parfait pour passer un bon moment de lecture !

Point fort du livre : aucun temps mort avec Minute, Papillon!, il y a un nouveau rebondissement dans chaque chapitre (donc il y en a beaucoup!), les pages défilent, on en apprends un peu plus sur chaque personnage, tous aussi loufoques les uns que les autres. Je me suis rapidement attachée à Rose et Colette, ces mamans parfaitement imparfaites. D’ailleurs cela m’a fait un peu peur, je ne savais pas qu’on devait laisser partir son fils un jour… Le mien restera avec moi POUR TOUJOURS haha

Un bon roman de feel good (bon ok, j’avais deviné la fin à la moitié du livre, mais bon, cela ne fait-il pas aussi partie de ce genre de littérature 🙂 comme un bon film girly, avec une happy end qui fait du bien). Je l’ai trouvé encore plus touchant que Mémé dans les orties : et oui, être maman c’est faire des erreurs, même si on essaie de faire du mieux que l’on peut.

Petite mention spéciale pour les dernières pages écrites par l’auteure pour sa maman : super émouvant, une magnifique déclaration d’amour !

Et le passage que je préfère : « Il y a quelques jours, mon grand Jules de quatre ans et demi, m’a montré son nombril et m’a demandé si moi aussi j’en avais un. Il était intrigué sur son utilité. Je m’apprêtais à lui répondre très terre à terre quand il m’a semblé plus beau de simplement lui dire : pour que tu gardes une trace de ta maman, toujours avec toi, même quand elle n’est plus là. »

Bref j’ai pleuré, et je pleure encore en écrivant ces mots. Oui je suis une madeleine…

 

Ma trop chouette dédicace
d’Aurélie dans mon livre 🙂

Et les goodies reçu avec mon livre ! J’adore