10 (bonnes) excuses pour convaincre votre mec/nana qu’il vous FAUT *encore* ce livre !

Et oui, la vie est dure parfois… Votre mec ne comprends pas pourquoi vous revenez avec (encore) un nouveau livre dans votre sac, alors que votre pal déborde littéralement de la bibliothèque ? Votre nana remarque un énième colis dans votre boite aux lettres et commence à vous demander en soupirant : c’est quoi ça encore ? (et vous naïvement : « je sais pas c’est bizarre… »).

Oui, moi aussi je vis ça au quotidien … qu’il est embêtant ! Voici quelques bonnes (ou de très mauvaises fois je l’avoue) pour vous en sortir lorsqu’il (ou elle) tombe sur votre nouvelle commande de bouquins:

1. L’excuse économique : Une des meilleurs excuses que je trouve ces derniers temps, c’est « oui, mais il fallait que je dépasse les 25€ de commande pour avoir les frais de ports gratuits pour les sucettes de ton fils ». Et c’est même pas un mensonge ! Hier, par exemple, un fer à repasser à 24,99€ : les gars, il me manquait 1 centime pour les fdp gratuits, j’allais pas dépenser 4€ pour des ports alors que je peux les mettre dans un livre ! (toujours penser à rembourser son partenaire lorsque l’on paye avec la carte du compte commum, surtout si récidive / le « oups j’ai pas fait gaffe » ça marche pas à tous les coups #nemejugezpas je suis une pauvre mère au foyer sans revenus lol)

2. L’excuse du remplacement : Non mais je vais me débarrasser/vendre d’autres bouquins (chose qui n’arrivent jamais)

3. L’excuse digitale : Mon doigt à ripé lors de la commande web

4. L’excuse 2.0 : « tu préfères pas que je lise un livre plutôt que je regarde les marseillais ou la villa des cœurs brisés ? ». Vous inquiétez pas, je fais quand même les deux …

5. L’excuse esthétique : Il y avait un trou dans ma bibliothèque (cette excuse est susceptible de ne pas fonctionner)

6. L’excuse de la transmission : C’est un investissement pour mon fils pour quand il sera plus grand (non mais en vrai jamais de la vie je prête mes livres lol)

7. L’excuse de la santé : »Non mais t’as vu le prix d’un paquet de clop ? Mon addiction est beaucoup plus saine non !? » (je suis ancienne fumeuse, donc ça marche d’autant plus).

8. L’Excuse (avec un grand E) : Un livre c’est pour la vie (et bim)

9. L’excuse culturelle : « En achetant un livre, je soutiens les auteurs et les maisons d’édition en fait, c’est un peu comme si je faisais un don pour une grande cause, la Culture, la lutte contre l’illettrisme… sérieux, ça devrait être déductible des impôts (mais que fait Macron ?) ».

10. L’excuse philosophique : « En lisant pour la première fois un bon livre, on doit éprouver le même plaisir que si l’on faisait un nouvel ami : relire un livre qu’on a lu, c’est un ancien ami qu’on revoit. » « tu vois, tu dis toujours que je suis trop associable !! Faut savoir ce que tu veux à la fin ? » (et là il est censé culpabiliser… ou pas !)

Alors, c’est quoi vous vos excuses préférées ?
PS : bien évidemment, une édition collector ou un livre d’occasion, ça ne compte pas haha
(article à prendre au 6eme degré hihi) your welcome !

Pourquoi je suis accro à Instagram

Instagram est une formidable communauté.
Et je le pense très sincèrement.

Cela fait plus de trois ans que je suis sur ce réseau social, et environ deux ans que mon compte s’est transformé en compte « bookstragram », c’est à dire dédié aux livres.
A mes débuts (genre je suis une vieille du truc), j’utilisais instagram seulement pour partager mes photos avec mes proches, et pour donner un petit coup de pep’s à mes clichés grâce aux fameux filtres.
Il s’est avéré qu’en rendant mon profil « public », j’ai commencé à avoir des personnes inconnues qui m’ont suivi, juste une centaine pendant plusieurs mois. En changeant de mobile, j’ai pu prendre des clichés plus jolis, et le nombre d’abonnés à augmenté également. Au fur et à mesure des mois, j’ai découvert la communauté de bookstagrameurs et je m’y suis mise également (en conservant mes bêtises en story bien sur).
Depuis donc deux ans, je publie mes lectures et j’échange avec des dizaines de personnes chaque jour.

C’est quoi un bookstagrameur ?

Heu mais c’est quoi ce truc au fait ? On appelle bookstagrameur une personne qui publie principalement des avis sur ses lectures, sur ses achats de livres, ou encore sur ses envies de découverte de tel ou tel auteur. C’est un passionné de lecture qui partage sur la communauté instagram des clichés (souvent mis à en scène) de ses précieux bouquins d’amour. Et on va pas ses mentir, la communauté booksta, c’est principalement des meufs !! (je dirai genre 95% de filles). Dans la plupart du temps, c’est une communauté bienveillante (pour ma part je n’ai jamais eu de critiques négatives sur mon compte, ou sur mes publications / mais j’ai déjà vu certaines filles se faire, injustement, démolir alors qu’elle ne donnait que leur avis sur un roman).

Qu’est ce que ça m’apporte instagram ?
Aujourd’hui, je ne peux carrément plus me passer d’instagram !! Oulala ! Et je n’ai pas du tout envie de me sevrer.
Je suis entouré de pleins de fous furieux addict aux bouquins comme moi, je me sens moins seule et comprise hihi On discute des dernières nouveautés, on se conseille, et on rigole en messages privés. Je « rencontre » des personnes extra, d’une grande gentillesse et toujours de bonne humeur.

     

Pour la petite anecdote, ceux qui me suivent savent que j’ai eu une grossesse des plus pourries (…). J’ai été entourée comme jamais durant ces 9 mois, des mamans que je ne connaissaient pas sont venus me soutenir en MP, me dire qu’elles aussi avaient vécu ce genre de choses, ou simplement m’envoyer des petits messages de réconfort lors de mon hospitalisation. Même mon chéri qui me charriait tout le temps en mode « ça sert a rien ton truc de réseau social, c’est du vent » à changer de bord en voyant tous les messages que je recevais. ET depuis, je suis rester en contact ces mamans et on entretient ce lien.
   

D’ailleurs, c’est fou toutes ces jeunes mamans cette année !!
Depuis que mon fils est né, beaucoup de mes story sont centrées sur lui, et mon compte a donc un peu évolué en mode « vomi-caca-dent qui poussent » !

     

Enfin, Instagram c’est une mine d’information, que ce soit pour les livres (on peut suivre les comptes des auteurs, savoir quand il y a dédicace, suivre le compte des maisons d’éditions..), mais également en tant que mamans (demander les avis des mamans sur tel ou tel produits…). Bref, de quoi procrastiner durant des heures et des heures….

Et qu’est ce que j’apporte moi en fin de compte ?
En tant que jeune maman, j’espère aujourd’hui apporté également un peu de soutien à certaines mamans qui galère comme moi je l’ai fait !
Du côté des livres, j’espère être à la base de nombreux achats compulsifs (haha la mauvaise) ! En vrai, j’essaie de faire découvrir mes coups de cœur livresques, et être toujours de bonne humeur ! Prendre les choses du côté positif 🙂

Et vous, vous aimez ce réseau social ? Vous en préférez un autre ? Qu’est ce que vous aimez avec Instagram ?