Dans le murmure des feuilles qui dansent | Agnès Ledig

Et me voilà emportée pour la première fois au cœur d’un roman de l’autrice Agnès Ledig. J’avais lu des avis très positifs sur ce roman, et c est à mon tour de le découvrir grâce à sa sortie en poche (paru chez Le livre de poche, que je remercie pour cet envoi).

Résumé éditeur

Anaëlle, une jeune femme dont la vie a été bouleversée par un accident, se reconstruit doucement, entre son travail et sa passion pour l’écriture.
Thomas raconte des histoires merveilleuses d’arbres et de forêt pour mettre un peu de couleur dans la chambre d’hôpital de Simon, un garçon lumineux et tendre.
Chacun se bat à sa manière contre la fatalité. Mais est-ce vraiment le hasard qui va sceller leur destin ?

Mon avis

Lorsque j’ai commencé la lecture de ce roman, je n’avais pas lu le résumé (comme souvent). Et là je me suis pris une première claque avec le personnage de Simon. Je dois vous expliquer avant que je ne suis pas du tout fan des histoires sur fond médical, surtout lorsque cela touche les enfants. (Chialance assurée). Je découvre donc l’histoire de Thomas, ce grand frère dont la vie a basculé le jour où Simon, son petit « demi » frère de 8 ans, est tombé gravement malade. Une leucémie, chance de survie faible. Chaque jour il se rend à l’hôpital afin de soutenir les parents de Simon, et lui raconte des histoires de forêt. A travers des dessins de paysages et d’animaux, Thomas insuffle la vie dans la petite chambre stérile de Simon.

Une deuxième histoire vient s’emmêler à la précédente. Celle d’Annaelle, jeune femme également abîmée par la vie. En pleine reconstruction de sa vie, elle noue une relation épistolaire avec un procureur de la république. Cet échange de lettre va devenir de plus en plus ambiguë, a tel point qu’il pourrait changer radicalement la vie d’Annaëlle…

Thomas et Annaelle sont deux personnages en reconstruction, après avoir vécu la maladie ou un accident. Leurs destins vont se croiser lentement, et, sans trop savoir pourquoi, ces deux là vont unir leur sensibilité et se découvrir des points commun. J’ai beaucoup aimé ce roman, qui se lit très rapidement malgré son nombre de pages (je l’ai avalé en 24h ! Un record depuis un moment 😁). J’ai trouvé l’écriture d’Agnes Ledig douce et empreinte d’une extrême sensibilité, les émotions sonnent justes, j’ai vraiment été touchée par cette histoire.

Petit bémol à ma lecture : le lien entre les deux histoires. Je l’ai trouvé un peu léger. J’aurai apprécié davantage de croisements, et un peu plus subtilement. Je me suis souvent demandée : mais c’est quoi le lien entres les deux ? Un petite déception donc sur ce point.

J’ai tout de même passé un très bon moment de lecture et je suis bien contente d’avoir pu enfin découvrir la plume poétique d’Agnes Ledig. Vous auriez d’autres roman à me conseiller ? Bonne journée !