Saisis ta chance Calypso ! | Valérie Lavallé

2ème lecture de 2020 ! Un cadeau fait par ma maman (qui a bien suivi ma liste de noël, merci !), et c’est donc ma première lecture des éditions Charleston. Allez op, je vous raconte ce que j’ai pensé de cette découverte feel good.

Résumé éditeur

Calypso est une jeune femme dynamique de 28 ans, très épanouie dans sa vie personnelle comme professionnelle. Seul accroc dans cette vie presque parfaite : le souvenir de son ex, qu’elle souhaite absolument effacer de son passé. Propulsée six mois en arrière, alors que sa vie était loin d’être aussi accomplie, Calypso doit choisir entre reproduire ses choix passés, pour retrouver sa vie d’avant et tout changer quitte à modifier sa destinée. Entre amour, rencontres et désillusions, découvrez l’histoire d’une femme qui, en se trouvant elle-même, trouvera peut-être le bonheur…

Mon avis

La tête dans la lune, l’oreille accrochée au téléphone, il n’en fallait pas plus pour que Calypso, 28 ans, soit percutée par une voiture en traversant la rue. Légèrement ébranlée par le choc, elle se relève face à un jeune homme, Pierre, qui l’accompagnera jusqu’à l’hôpital le plus proche. Rapidement, elle se rend compte que quelque chose cloche… ce n’est plus le 8 novembre, mais bien le 8 mai ! 6 mois plus tôt ! Elle qui était si fière de sa vie actuelle, de son boulot, de son équilibre personnel se retrouve propulsée au cœur de son ancienne vie. Adieu job de rêve, adieu meilleure copine, adieu ex trop sexy…. Adieu vraiment ? Et bien pas si sûr que ça ! Calypso va tout faire pour récupérer sa vie d’avant, et pourquoi pas en profiter pour récupérer son ancien amoureux auquel elle pense encore si souvent…

C’est une découverte en demi-teinte pour moi. J’ai trouvé cette lecture trop prévisible. Personnellement je connaissais la chute dès le départ, car les ficelles de l’histoire ne sont pas très fines… je ne peux pas dire que j’ai passé un mauvais moment, c’est une lecture sympathique, mais j’ai manqué de surprises.

Le personnage principal de Calypso est attachant, c’est une jeune femme simple et un peu fofolle. Mais je crois que je n’ai pas accroché avec l’écriture de l’auteure, non pas que ce soit mal écrit, mais c’est un style très direct et oral. Il y a également beaucoup de redites, notamment sur le fait qu’on se situe 6 mois avant, Calypso le redit tout au long du roman, cela amène une lourdeur au récit.

Ce roman m’a fait un peu penser à un Sophie Kinsella : une intrigue légère, une héroïne loufoque, des choix de vie à faire. Ce n’est pas une mauvaise lecture, mais il m’a manqué un petit truc en plus…