Love story à l’iranienne | Jane Deuxard & Deloupy

Bonjour à tous !

En cette semaine de l’amour, je viens vous parler d’une bande dessinée documentaire : Love story à l’iranienne. Écrit par Jane Deuxard, pseudonyme de deux journalistes, en couple à la ville comme au travail, cet ouvrage est un recueil de plusieurs témoignages sur les histoires d’amour en Iran, quasiment impossibles à vivre dans ce pays.

Jane Deuxard donne la parole à plusieurs jeunes, ils ont entres 20 et 30 ans, viennent de tous milieux sociaux et vivent dans différentes villes d’Iran. Ce que j’ai trouvé très intéressant dans cet ouvrage, c’est que les avis sur la façon d’avoir une relation amoureuse dans ce pays divergent selon les protagonistes (même si, ce qui ressort le plus, c’est que cela est dangereux et très codé). Comment rencontrer un homme ou une femme dans ce système si fermer ? Comment parvenir à se voir, se connaitre vraiment, se rapprocher avant le mariage, sans la tutelle de ses parents ? Est-ce vraiment possible ? Est-il envisageable d’avoir des relations sexuelles avant l’union ? Quels sont les risques ?

Si vous êtes comme moi et que vous n’y connaissez absolument rien sur ce pays, sur sa politique, ses traditions vous pourrez apprendre une multitudes d’informations et vous faire une idée de la situation en Iran. Car oui, cette BD ne parle pas que d’amour, les jeunes iraniens interrogés dévoilent également leurs pensées sur la politique de leur pays, sur la police très répressive, sur les relations parents-enfants. On y apprend que la révolte de 2009 n’a pas eu les effets escomptés sur la population, et que l’arrivée au pouvoir de Hassan Rohani n’a malheureusement rien changé. Aujourd’hui tout est contrôlé, même les réseaux sociaux…

Illustrée par Deloupy, le dessin est simple et efficace, ce qui permet au lecteur de rester focus sur le texte, sur le message véhiculé par l’auteur.

20190130_160746238349131552825867.jpg

Une bande dessinée très enrichissante, je félicite sincèrement les deux journalistes clandestins qui ont pris de nombreux risques en exerçant leur métier dans ce pays où la liberté d’expression est loin d’être une notion acquise.

20190130_1608098409116179922020594.jpg
Le couple interrogé par la police en Iran

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *