Les testaments | Margaret Atwood

Il est enfin arrivé ! 35 ans après la première parution de la Servante écarlate, Margaret Atwood signe la suite et fin de cette histoire glaçante… Je l’attendais avec impatience depuis des mois, je n’ai donc pas pu m’empêcher d’acquérir cet ouvrage dès sa sortie il y a une dizaine de jour.

Résumé éditeur

Lorsque les portes du fourgon se referment sur Defred, à la fin de La Servante écarlate, les lecteurs n’ont aucune idée de ce que lui réserve l’avenir : la mort ou un nouveau départ ? Les Testaments apportent enfin une réponse à leurs questions. Nous retournons à Galaad quinze ans après avoir laissé Defred à son avenir incertain, grâce aux témoignages explosifs de trois narratrices.

Mon avis

Je vais être très direct car je ne peux pas le cacher plus longtemps : j’ai complètement adoré ce roman. Margaret Atwood m’a encore une fois bluffée, en écrivant une « suite » digne de son premier opus « La servante écarlate ». Je mets suite entres guillemets, car je ne suis pas entièrement d’accord avec ce terme. Nous suivons ici le parcours de trois personnages féminins, trois discours qui s’entremêlent, trois discours qui nous en apprennent d’avantage sur le régime de Galaad. Tout d’abord, celui d’une Tante de la première génération, qui a vécu la mise en place du régime et l’épuration qui en a découlé. Celui d’une jeune fille née à Galaad, dont on comprend rapidement que son passé est un peu trouble. Elle n’a jamais connu que cet état totalitaire, et peine à envisager son futur de manière sereine. Enfin, le lecteur rencontre le troisième « témoin », une jeune fille qui a grandit hors de Galaad, au Canada. Toutes les trois sont fondamentalement différentes, et pourtant leurs destins vont peu à peu se lier.

J’ai beaucoup aimé me retrouver dans un flou total en début de lecture : on ne comprend pas vraiment où l’auteure veux nous emmener, et nous devons faire fonctionner nos méninges (ça fait du bien ! 🙂 ). Le rythme et la plume de Margaret Atwood font que les pages s’enchainent, je n’ai pas trouvé de longueur au récit. Chaque chapitre donne la parole a un personnage, qui se confie comme dans un testament, raconte en détail ce qui l’a poussé à faire CE choix (je ne peux vous en dire davantage sans vous spoiler). Et les surprises sont nombreuses !

La psychologie des personnages est bien détaillée. Je me suis mise dans la peau de cette Tante, je me suis posée la question « mais comment a t-elle pu en arriver là ? ». Et puis, nous comprenons. Le choix, elle l’a eu. La vie ou la mort. Puis, les évènements se sont enchainés, elles ont voulu participer à ce régime afin de créer un « nouveau monde ». Le pouvoir, la manipulation, les secrets… Tante Lydia n’omet aucune facette de sa personnalité, et ne passe pas sous silence les horreurs commises. Les jeunes filles, elles, sont un peu bancales, on sent qu’elle manque de repères familiaux. J’ai apprécié découvrir le quotidien de ces jeunes filles dans les écoles de Galaad, l’éducation qui leur était apporté, et comment le régime parvenait dès le plus jeune âge à restreindre leurs libertés au minimum néant. Et vous souvenez-vous du réseau Mayday, qui avait fait échapper Defred ? Il est toujours actif, même s’il lui faut redoubler de vigilance tant Galaad est sans pitié.

Les hommes sont, quand à eux, les grands absents de ce roman. A Galaad, les femmes sont reléguées au rang de pondeuse. Et pourtant, certaines manœuvrent en silence, et parviennent subtilement (mais d’une main de fer) à assoir leur pouvoir.

Et notre fameuse Servante Écarlate dans tout ça ? Alors oui, on attend tous de savoir si elle a pu échapper à l’OEil ! S’en est-elle sortie ? Et bien je ne vous dirai RIEN haha 🙂 Lisez ce roman, faites moi confiance, il est génial !

Je pourrais écrire des pages et des pages sur ce livre, donc je vais m’arrêter là, c’est un coup de cœur vous l’aurez compris. Il sera adapté très rapidement à la TV, comme suite de la servante écarlate (perso, je n’ai jamais vu la série, mais je pense commander bientôt). Qu’en pensez vous ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *