Les mystères de Larispem | Lucie Pierrat-Pajot

Hello les lecteurs ! Comment allez vous ? Je vous ai préparé une petite chronique sur le premier tome des Mystères de Larispem, publié chez Gallimard Jeunesse (et en poche pour les deux premiers tomes). Un roman très original, à proposer aux lecteurs dès 12 ans.

Résumé éditeur

LARISPEM
1899.
Dans cette Cité-État indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent… Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville. Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution ?

Mon avis

Il y a 30 ans, la révolution a eu lieu. La noblesse a été renversée dans le sang et la violence. Paris, appelée désormais Larispem, devient indépendante et aux mains du peuple. Nous découvrons que certains métiers sont mieux vus que d’autres, les plus populaires étant devenus les bouchers. Ces derniers sont respectés de tous, personne n’oserait s’interposer face à l’un d’eux.

Je rencontre peu à peu les trois personnages principaux, 3 ados qui essaient de survivre dans ce nouveau monde hostile au sein duquel il faut se battre chaque jour pour se faire sa place. Tout les trois sont attachants, la vie ne leur a pas fait de cadeaux. Carmine et Liberté travaillent ensemble, l’une est bouchère, l’autre mécanicienne (cela m’a beaucoup rappelé Cinder, de la saga Les chronique Lunaire 😁). Toutes deux sont associés la nuit, et dévalisent les vieilles demeurent à la recherches de trésors perdus qui pourraient leur rapporter un peu d’argent (à la revente au marché noir). Une nuit, elle découvrent un mystérieux livre qui va bientôt révéler ses secrets… Nathanaël est orphelin, et vit dans un pensionnat pour enfants. Il va découvrir qu’il est atteint d’une curieuse maladie. Whaouu je vous fais un suspense de malade 😂😂 !

Pour tout vous avouer j’ai trouvé que le début du roman était un peu long et que les événements principaux mettaient trop de temps à se mettre en place. Cependant lorsque l’histoire est posée j’ai rapidement été embarqué dans les aventures des trois protagonistes. L’histoire justement est assez originale : lorsque j’ai lu le pitch, je me suis dit  » des bouchers ? Sérieusement ? ». Et finalement l’ambiance du roman, les faits historiques font que cela devient crédible (dans la mesure du raisonnable hin 🤣). En tout cas, j’ai vraiment hâte de découvrir la suite !

Lucie Pierrat-Pajot a remporté le deuxième prix Gallimard Jeunesse avec ce roman (le premier prix avait été attribué à la passe miroir de Christelle Dabos). Ça vous donne envie de découvrir cette saga ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *