Les crevettes ont le cœur dans la tête | Marion Michaud

Voici un roman de chicklit très sympathique ! Prêté très gentiment par une amie (oui oui, il y a des personnes qui prêtent leurs livres ! 😁😁), je me suis plongée la tête la première dans cette lecture « de fille ».

Résumé éditeur

« Je m’appelle Marion, je fais 1m70 (en talons) et 52 kilos (en rêve). Je suis née en 1980 – une année détestable pour le bordeaux et franchement pas terrible pour Joe Dassin qui est mort pendant les grandes vacances – et je suis célibataire, mais ça, vous oubliez, ça ne devrait pas durer : je suis enfin décidée à trouver l’homme de ma vie… seulement les mecs bien, c’est pas comme les métros, il n’en passe pas toutes les quatre minutes. »

Mon avis

C’etait pas gagné à la lecture des premières pages ! Ce que je dois vous dire de suite, c’est que l’écriture est assez crue et que ça parle beaucoup de sexe (sans détails des ébats de Marion, on est loin de 50 shades of Grey ouf👍). Depuis la fin de sa relation avec Benjamin, cette jeune trentaine peine à trouver l’amour, elle enchaine les coups d’un soir ou les histoires foireuse. Elle livre au lecteur, sous forme de journal intime, ses plus grosses déceptions amoureuse, les faux espoirs, les doutes… On rencontre également ses meilleurs amies, une bande de filles très soudées qui seront toujours là les unes pour les autres.

J’ai bien mis une cinquantaine de pages pour me faire au style de l’auteure. C’est très bien écrit, mais c’est cash ! Je suis donc sortie de ma zone de confort. Mais très vite je me suis prise au récit, très addictif, et j’ai adoré ! Et il faut dire que c’est vraiment très drôle !!! Je trouve que l’écriture ressemble à celle de Virginie Grimaldi, en plus crue 😁

Voir sa famille, c est vraiment la dernière chose à faire quand on vient de quitter le gendre idéal sans raison médicale. S’il collectionnait les fœtus d’animaux ou qu’il nous fouettait avec des orties, là oui on pourrait annoncer tranquillement sa rupture à ses proches. Mais quand on quitte LE wondermec simplement parce qu’il bossait beaucoup ou qu il tardait un peu à nous enceinter, il faut s’attendre à être traiter comme la fille qui vient de lâcher un boulot de PDG parce que la machine a café tombait souvent en panne.

Je vous conseille donc cette lecture, sauf si vous chercher un roman à l’eau de rose, fuyez ! 😄 ici c’est la « vraie » vie, avec ses déconvenues et ses déceptions. Je mets des guillemets à « vraie » car personnellement je ne me suis pas identifiée à Marion, sa vie de parisienne intermittente célibataire est à l’opposée de la mienne actuelle 😁 mais ce type de nana existe très certainement donc on est dans le réel. A lire donc, si vous trouvez ma chronique accrocheuse 😘😘😘

1 thought on “Les crevettes ont le cœur dans la tête | Marion Michaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *