Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie / Virginie GRIMALDI – Le livre de poche

Et voila, je viens de tourner la dernière page de mon premier Virginie Grimaldi ! Il était temps, je les vois sur tous vos profils insta, et quelle meilleure période que l’été pour se lancer ? Je remercie vivement les éditions Le livre de Poche qui m’ont permis, encore une fois, de découvrir cette auteure française.

Résumé éditeur : « Je ne t’aime plus. »
Il aura suffi de cinq mots pour que l’univers de Pauline bascule. Installée avec son fils de quatre ans chez ses parents, elle laisse les jours s’écouler en attendant que la douleur s’estompe. Jusqu’au jour où elle décide de reprendre sa vie en main.
Si les sentiments de Ben se sont évanouis, il suffit de les ranimer.
Chaque jour, elle va donc lui écrire un souvenir de leur histoire. Mais cette plongée dans le passé peut faire resurgir les secrets les plus enfouis.

Je rencontre donc Pauline, maman de 35 ans d’un petit garçon, dont la vie sombre peu à peu dans la mélancolie, puis bientôt la dépression. Elle ne parvient pas à faire le deuil de sa relation avec son mari, qui vient de la quitter après plus de 10 ans de vie commune. Alors voila, je vous expose la scène : moi, sur mon canapé, il fait 30 degrés dans l’appart. J’ouvre mon livre, et je m’apprête à plonger dans un feel good à la française. Feelgood ? Et bien pas tout à fait.

L’auteure nous permet de suivre la vie de Pauline, celle-ci entame une correspondance avec son ancien compagnon, elle lui écrit chaque jour un souvenir de leur histoire. Cette correspondance nous donne un aperçu de leur amour sincère. Alors que Pauline ne se souvient que des bons moments passés, les lettres écrites par Ben vont, quand à elles, se montrer révélatrices d’une tragédie non cicatrisées. Je ne m’attendais pas à une réponses de Ben aux lettres de Pauline, et cela fait prendre une tout autre tournure au récit, nous permettant de confronter les points de vue. Et je ne présageais pas du tout ces confidences !…

Afin de se changer les idées et parvenir à aller mieux, Pauline décide de partir en vacances avec toute sa famille. Chacun des personnages que nous rencontrons ici est unique et nous rappelera certainement des membres de notre propre famille: Nonna, cette grand mère affectueuse et compréhensive, la mère de Pauline qui lui fait sans cesse des reproches sur sa manière d’éduquer son enfant, le frère homosexuel, la sœur « parfaite »… Tout ce petit monde cohabite le temps d’un été au sein d’une grande maison en bord de mer, ce qui promet des révélations toutes plus insoupçonnées les unes que les autres ! Certaines confessions permettront à Pauline une reconstruction plus douce et sereine.

Gros + du roman : des phrases extrêmement drôles ! Je me suis surprises à rire à plusieurs moments (chose très rare pour moi en lecture). Ce qui rend le récit d’autant plus touchant.
Les rebondissements nombreux : la lecture se fait fluide, on tourne les pages à une vitesse folle.

Petit moins : certains personnages un peu caricaturaux, mais je n’en tiens pas rigueur, car c’est souvent le cas dans les romans de feelgood. J’ai beaucoup pensé à la plume de Sophie Kinsella en lisant Grimaldi (et je l’adore !).

Un roman tendre, où la famille (au sens large) est au cœur du récit. Une très bonne lecture donc, j’aimerai maintenant découvrir d’autres romans de cette auteure. Lesquels me conseillerez vous ?

Pour mon enfant, je suis prête à tout. Je peux manger froid, regarder Nema un milliard de fois sans avoir envie de le transformer en poisson pané, céder la dernière bouchée de mon plat préféré, laisser les fourmis envahir mon bras parce qu’il s’est endormi contre mon épaule,[…] nettoyer d’autres vomis que les miens, accepter que les jouets s’incrustent dans la décoration, me transformer en cheval, en canapé, en trampoline, en toboggan, crier silencieusement quand je pose mon pied nu sur un jouet la nuit…

 

Je lui ai juré sur la tête de Drazic qu’elle conserverait sa place de meilleure amie, elle a immédiatement trouvé Julie beaucoup plus agréable.

1 thought on “Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie / Virginie GRIMALDI – Le livre de poche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *