La tresse / Laetitia COLOMBANI / Le livre de poche

Hello les lecteurs !
Je vous retrouve aujourd’hui avec un livre que vous avez peut être déjà croisé dans votre librairie ou sur insta : La tresse, de Laetitia Colombani. Publié en format broché, il vient tout juste de sortir en poche chez Le livre de Poche (que je remercie pour cet envoi).
Lorsque l’on m’a proposé la lecture de ce roman, j’ai de suite sauté sur l’occasion, ayant lu de très bonnes critiques sur cet ouvrage.

Résumé de l’éditeur : Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Je me suis plongée rapidement dans ce livre. Le récit est très structuré, coupé en quatre grandes parties : l’introduction aux personnages, l’élément déclencheur, le périple, et la conclusion. A l’intérieur de ses grandes parties, nous retrouvons de courts chapitres, très agréables à lire grâce à une écriture simple et fluide, au sein desquels l’auteure donne la parole à trois femmes.
La force de ce livre est de parvenir à relier les trois histoires, bien que chacune soit en (presque) tous points différente.

Les personnages que nous rencontrons ici sont toutes des femmes en quête de liberté, elles sont fortes, et vont faire un choix qui va changer le court de leur existence. Smita décide de partir de chez elle, au risque de sa vie et de celle de sa famille, afin d’espérer un avenir meilleur pour sa fille unique. Giulia va devoir choisir entre sa famille, l’entreprise familiale, et son amour caché. La courageuse jeune fille parviendra-t-elle à sauver tout ce qui compte pour elle ? Sarah est une femme forte, combattante et travailleuse. La maladie va pourtant balayer en quelques jours tout ce qu’elle à construit durant de longues années, au détriment de sa vie de famille. N’est-ce pas là un espoir pour tout recommencer, d’une toute autre manière ?

Petits moins : ce roman m’a paru trop court. Bien que l’histoire des trois femmes contées par Laetitia Colombani soient très belles et fortes de symboles, je n’ai pas réussi à être touchée par ce que je lisais. Peut être les éléments du récit ne sont-ils pas assez détaillés pour moi ? Le rythme du livre étant assez rapide, je ne me suis pas attachée aux personnages. Je suis également un peu restée sur ma fin lors de la lecture des dernières pages.
Je pense également que cet ouvrage m’a paru « trop » structuré, ce qui m’a laissé entrevoir la chute finale trop facilement.

Un roman où l’espoir est maitre mot. Trois destins de femmes que tout opposent, mais qui se « rencontreront » grâce à un lien unique, le cheveux. Un lien symbole de force, de robustesse, mais également de douceur.

Sa révolte est silencieuse, inaudible, presque invisible. Mais elle est là.

La tresse – Le livre de Poche
237 pages
Edition juin 2018
7euros20 (prix France)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *