#La mère Coupable / Caroline FOURMENT – Le livre de Poche

Hello les booklovers ! Me voici de retour pour vous présenter ce petit livre, écrit par Caroline Fourment, qui a créé le blog La Mère Coupable (si vous ne connaissez pas, comme moi *boouuuh* allez y jeter un coup d’oeil! ). J’avais vu énormément de bookstagrameuses avec ce livre entres les mains lors de sa sortie il y a environ un an chez Mazarine, et je suis très heureuse de pouvoir le découvrir à présent (merci Insia #lelivredepoche d’avoir pensé à moi! ).

La mère coupable c’est quoi ? La Mère coupable, c’est cet individu qui peut dans le même temps râler et faire des bisous, crier « Va dans ta chambre ! » et susurrer « Viens faire un câlin à Maman », qui hurle à mort quand l’ado fait couler l’eau trop longtemps, mais qui laisse la petite lumière allumée toute la nuit pour rassurer le petit dernier…
La Mère coupable, c’est vous, cette maman pleine de paradoxes inexplicables, qui tente de mener sa vie comme elle l’entend pour tordre le cou à la mère parfaite. Ajoutez-y un soupçon de crise de la quarantaine, quelques kilos en trop, un mari aimant mais souvent absent, un ex-petit ami qui refait surface, et une chanson d’amour des années 1980 qui vient interrompre la bande-son du quotidien de cette mère de famille perdue dans sa routine.
Sans jamais donner de leçon, l’auteure qui se cache derrière ce pseudo depuis la création de son blog croque avec humour et bienveillance la vie de famille #ensirotantunverredemojitopardi !

Alors, première surprise avec le livre, c’est qu’il est bien écrit ! Ça se lit vite, l’histoire est intéressante et je me suis tout de suite identifiée au personnage principal de cette maman (même si elle, elle à 3 enfants et 10 ans de + que moi *oui, je peux encore me la péter et alors*). Je ne m’attendais pas à une histoire romancée, mais plutôt à un condensé du blog, donc je suis agréablement surprise.
J’ai vraiment trouvé certains passages très drôles (exemple du papa qui envoie un message alors que maman est en soirée tranquille avec ses copines, pour savoir où est le doudou du fils ! haha mais c’est exactement ça !), et toujours bien intentionnés. Alors pas besoin d’être une maman de plusieurs enfants pour lire ce livre, même moi je m’y suis retrouvée ! (et d’ailleurs ça ne m’a pas rassurée pour la suite hihi)

Moins du livre : sa taille, très vite lu, et j’ai trouvé que l’anecdote de fin était un peu expédiée à la va vite, dommage car très croustillante !.

Un livre vraiment dédié aux mamans (si vous n’avez pas d’enfants, je pense que vous pouvez vous passer de cette lecture), que j’offrirai volontiers en cadeau à des amies mamans. Un bon moment de rigolade, un peu trop court malheureusement à mon gout. Mais spiiiit, la tome 2 vient de sortir chez les éditions Mazarine ! haha, le bon plan de jojo !

citation préférée: (à propos de la découverte d’un dessin fait par le fils pour son amoureuse)
« J’ai rougi. Pas de honte ni de colère, mais de fièvre. J’étais mal, j’étais très mal. John Rambo en aimait donc une autre que moi. Je pouvais me faire aisément remplacer par une Léa, briseuse de ménage de trente-quatre ans ma cadette, avec une dent en moins. J’ai ramassé mon cœur en miettes, et je suis repartie dans mes casseroles pour tenter d’oublier »

haha, c’est trop moi dans le futur !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *