La liste des prétendants | Sonya Lalli

Bonjour !

Je viens de terminer ce roman, tout juste paru chez les éditions Eyrolles (merci beaucoup pour cet envoi !), et je ne suis pas passée loin du coup de cœur ! Derrière ce titre un peu cucu la praline [c’est ce qui m’a accroché je l’avoue / et la magnifique couverture] , se cache un livre plus profond, qui questionne sur la communauté indienne.

20190614_0901514845906882355883096.jpg

Résumé éditeur

Raina, vingt-neuf ans, est encore célibataire au grand dam de sa communauté pour qui la respectabilité de toute jeune fille indienne passe par un mariage traditionnel en grande pompe. La pression atteint de nouveaux sommets lorsque sa grand-mère, Nani, se met en tête de jouer les entremetteuses. Armée d’une liste de prétendants triés sur le volet, elle entend bien trouver pour sa Raina l’homme parfait ! Désireuse de ne pas décevoir sa famille, Raina enchaîne les rendez-vous galants planifiés par sa grand-mère. Mais quand l’amour de sa vie revient – Dev, son ex-petit-ami – Raina doit faire face à ses vrais sentiments et choisir ce qu’elle veut vraiment. Laissera-t-elle sa famille décider de son avenir ou parviendra-t-elle à trouver sa propre voie

Mon avis

Me voici donc plongée au cœur des traditions indiennes. Ce roman, écrit par Sonya Lalli, petite fille d’immigré indiens installés au Canada, nous emmènent à Toronto dans une famille originaire d’Inde. Raina, presque trentenaire, travaille dans une grande entreprise d’investissement bancaire. Ses journées sont rythmées par le travail, encore et toujours, depuis qu’elle a quitté son ancien petit ami Dev’. Élevée par sa grand mère, celle-ci lui mets la pression pour lui trouver un mari, afin qu’elle soit la fierté de sa famille.

Alors en soi, rien de bien romantique 🙂 j’ai eu un peu de mal avec les premiers chapitres, qui résument les rendez-vous que Raina accepte de prendre avec des prétendants d’origine indienne. Passé ces quelques dizaine de pages, l’histoire s’étoffe et prends davantage de sens. Ce roman parle des conflits intergénérationnels qui peuvent survenir dans une famille (en l’occurrence ici, indienne), ainsi que du poids des traditions. C’est une culture que je connais très peu, et j’ai beaucoup aimé la découvrir. Il y a beaucoup de détails culinaires par exemple, on se rend compte que c’est un aspect important de cette communauté. La famille est une valeur essentielle, sinon principale. Raina à peur de décevoir sa « Nani », et même si c’est une femme forte et plutôt libérée, elle n’ose pas aller à l’encontre de sa famille.

C’est également un roman qui parle d’amour (ouf on est sauvé 🙂 ), d’amour choisi, d’amour imposé, et d’amour homosexuel. Un thème qui est bien traité, sans langue de bois et sans minimiser l’impact qu’un coming out au sein d’une communauté indienne peut avoir. J’ai aimé ressentir la force avec laquelle ces jeunes doivent batailler pour affirmer ce qu’ils sont auprès de leurs familles, une belle leçon de courage.

Alors oui, on peut voir beaucoup de cotés « négatifs » des familles traditionnelles indiennes. Mais on découvre également dans ce livre que ces familles évoluent au fil des générations, et ça c’est beau ! Car on peut voir que la tolérance, c’est pas ce qui se fait de mieux 🙂 Bref, j’ai beaucoup aimé cette lecture, j’ai découvert une culture, sous couvert de roman feel good. J’ai adoré suivre les histoires d’amour de Raina, prendre part à ses petits mensonges, et et à ses états d’âmes… Un très chouette moment de lecture, je ne me suis pas ennuyée une seconde, le récit est très bien rythmé. Je vous ai donné envie ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *