Hippocrate aux enfers / Michel CYMES – Le livre de poche

En voici un livre dont la lecture ne laisse pas indifférent. Nous connaissons tous Michel Cymes, médecin et animateur tv dont l’humour à fait la popularité du Magazine de la santé qu’il co-anime depuis 1998. Nous le retrouvons ici en tant qu’écrivain, et avec un sujet qui le hante depuis de longues années…

« J’ai toujours voulu écrire ce livre. […] La vérité est pire que ce que j’imaginais. »

résumé : C’était là.
C’est là que tant de cobayes humains ont subi les sévices de ceux qui étaient appelés « docteurs », des docteurs que mes deux grands-pères, disparus dans ce sinistre camp, ont peut-être croisés.
Je suis à Auschwitz-Birkenau. Là, devant ce bâtiment, mon cœur de médecin ne comprend pas. Comment peut-on vouloir épouser un métier dont le but ultime est de sauver des vies et donner la mort aussi cruellement ? Ils n’étaient pas tous fous, ces médecins de l’horreur, et pas tous incompétents. Et les résultats de ces expériences qui ont été débattus, discutés par des experts lors du procès de Nuremberg ? Ont-ils servi ?

Ce livre est composé de portraits de « médecins » ayant commis de nombreuses atrocités durant la seconde guerre mondiale. Michel Cymes (dont on apprends dans les premières pages du livre que ces deux grands pères ont disparu en camps de concentration) pose plusieurs questions : ces médecins, qui étaient-ils ? Comment sont-ils passés de sauveurs de vie à tueurs en série ? Étaient-ils réellement fous ?
En voila un sujet intéressant. Ce livre destiné au grand public nous permets d’avoir une vision globale du thème abordé. Pas besoin donc d’être passionné d’Histoire pour suivre les événements décrits dans l’ouvrage, l’auteur de nous submerge pas de dates, il se focalise sur le sujet tout en le rendent accessible à n’importe quel lecteur.

Toujours dans cette optique, on retrouve en pages centrales des photographies (portraits de médecins, expériences, laboratoires…). Pour ma part, cela m’a aidé à m’immerger dans le contexte et j’ai pu ainsi mettre un visage sur les horreurs commises. Comment un homme, qui ressemble à tant d’autres, peut-il commettre autant de monstruosités ?

Cymes présente chaque médecin : sa jeunesse, son parcours scolaire, la façon dont il est arrivé à côtoyer le parti SS. Il parle des expériences menées par chaque individu (expériences réalisées afin d’aider l’armée allemande sur le front) mais ne tombe pas dans le sensationnel (il y a des descriptions, bien évidemment dont on imagine pas que cela à bien pu se produire, mais on ne tombe pas dans les détails scabreux).
Ne faisant pas partie d’un public averti sur la question, j’ai appris de nombreuses informations (à la fois captivantes et qui font froid dans le dos!) : saviez-vous par exemple que certains de ces médecins ont vu leurs peines allégées, parfois ceux-ci n’ont fait que quelques années de prison, et ont ensuite pu reprendre leurs activités en tant que praticien ? C’est effrayant…

J’ai tout de même une petite retenue sur cet ouvrage: comme il l’affirme d’ailleurs dans son livre, Michel Cymes n’est pas un historien et cela se ressent dans ce livre. Bien qu’intéressant, les faits sont tous tirés d’ouvrages publiés ultérieurement (exemple, les médecins de la mort). Les citations sont donc nombreuses, mettent en valeur le texte de M. Cymes, mais celui-ci n’apporte pas de recherches nouvelles. Si ce n’est la vulgarisation du sujet (de manière positive j’entends).
Cet aspect de notre histoire est tellement importante et le devoir de mémoire fondamental, je trouve donc très judicieux d’avoir écrit un livre permettant au grand public de connaitre les horreurs qui ont pu être orchestrées durant ce conflit, et ainsi je l’espère ne plus jamais les revivre.

4 thoughts on “Hippocrate aux enfers / Michel CYMES – Le livre de poche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *