Gardiens des cités perdues – Les Invisibles (tome 4) – Shannon MESSENGER – PKJ

Bonjour à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour parler de la saga Gardiens des cités perdues, et plus particulièrement du tome 4 qui vient de sortir (début novembre 18) en poche, chez les éditions Pocket Jeunesse.

Résumé éditeur : Finis les cours à Foxfire et les messages mystérieux envoyés par le Cygne Noir, Sophie rejoint enfin l’organisation clandestine à l’origine de sa création ! Accompagnée de Fitz, Biana, Keefe et Dex, elle quitte les Cités perdues pour Florence, où se trouve le premier indice qui la mènera jusqu’au repaire du Cygne Noir. Là-bas, la jeune fille espère en apprendre plus sur elle-même, mais aussi sur les Invisibles, le groupe de rebelles qui cherche à déstabiliser le monde des elfes.
Entre l’étrange épidémie qui décime les gnomes, l’évasion de Prentice, prisonnier d’Exil, à préparer, et la menace grandissante des ogres, la jeune Télépathe va devoir s’appuyer sur ses amis et se retenir de foncer tête baissée vers le danger ! Surtout que si de nouveaux alliés apparaissent, des traîtres sortent aussi de l’ombre… 

J’ai lu les trois premiers tomes cette année, et j’attendais donc avec impatience la suite en poche (oui, je me mets parfois des limites, et sur cette saga je me suis dis que j’attendais les sorties petit format). J’avoue avec eu au départ un peu de mal à me replonger dans l’histoire, certains personnages ne me revenaient pas (ils sont nombreux, surtout dans le groupe du Cygne Noir). Quelques chapitres avalés et me voila enfin dans l’ambiance si particulière développée par son auteure Shannon Messenger (saviez-vous qu’elle n’avait que 27 ans !!!). On retrouve donc les 5 héros de la saga : tout d’abord Sophie, plus mure et déterminée que jamais, et dont les sentiments pour un elfe (je ne dirai pas lequel) se précisent (bien évidemment, j’ai adoré ça, et je l’attendais depuis un bail !). Keefe, Dex et Fitz se chamaillent toujours autant, et vont chacun jouer un rôle déterminant (grâce à leurs talents respectifs) dans la découverte des mystères que cachent la société des Invisibles… Biana est un personnage toujours un peu effacé à mon sens, dommage. Deux nouveaux personnages intègrent ce petit groupe déjà bien soudé, sans que l’on ne sache encore quel rôle (peut être majeur) ils auront dans la suite de l’aventure.

Dans ce tome, nous voyageons au cœur de l’organisation du Cygne Noir et découvrons petit à petit les membres qui la compose. Les ogres sont de plus en plus présents, et menacent le monde elfique, ainsi que la société des gnomes. Même si j’ai beaucoup aimé l’intrigue de ce tome, je m’y suis parfois un peu perdue, ne me souvenant plus de certains éléments arrivés dans les tomes précédents (l’histoire avec le petit garçon disparu, l’enlèvement…). Quand on voit que ce lecture est conseillé pour des enfants à partir de 10 ans, je pense que c’est un peu hardu.

SPOIL Autre petit point noir, Exilium. J’avais hâte de découvrir cette école maudite, où tous les enfants terribles sont envoyés. J’ai été déçue, car en fin de compte il y a peu de moments où les cinq héros sont dans cette école, ils traversent leur scolarité avec une étonnante facilité, et parviennent même à rendre l’école meilleure (elle se transforme petit à petit grâce à Sophie en école presque parfaite). Trop facile ! FIN DU SPOIL C’est ce que je reproche parfois à cette saga, c’est que certains dénouement sont trop faciles, on se dit parfois « c’est tout ! »). En dehors de cela, j’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, je pense que c’est le tome que j’ai le plus apprécié car il est moins jeunesse et davantage ado.

les + : petit coup de coeur pour le personnage de Calla, la gnomide : attachante, juste et attentionnée ! Une perle. J’ai également beaucoup aimé la transformation de Keefe, sous ses airs de rigolo, il cache une sensibilité qui va être mise à rude épreuve dans ce tome… Gros + pour la fin (même si elle est légèrement prévisible), qui annonce un chamboulement majeur dans l’équilibre du groupe des cinq !

Les – : Des solutions à certains problèmes un peu faciles parfois…

Vous avez déjà lu cette saga ?

Elle s’empara d’Ella, de son oreiller et s’enroula dans sa couverture la plus épaisse. Puis, elle se dandina pour rejoindre la fenêtre, tel un burrito en peluche.
– Soirée pyjama à la fraîche !
Keefe s’esclaffa d’un rire franc. Après une seconde d’hésitation, il disparut à son tour avant de revenir équipé d’une couverture et d’un oreiller.
Le sol sur lequel ils étaient allongés était dur et froid, les problèmes qui les attendaient inimaginables.
Mais ils n’étaient pas seuls.
C’était toute la différence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *