Gabriële / Anne et Claire BEREST / Le livre de poche

Hello les lecteurs ! Je vous présente aujourd’hui un roman biographique, celui d’une femme au destin extraordinaire: Gabriële Buffet.

Résumé éditeur : Septembre 1908. Gabriële Buffet, femme de 27 ans, indépendante, musicienne, féministe avant l’heure, rencontre Francis Picabia, jeune peintre à succès et à la réputation sulfureuse. Il avait besoin d’un renouveau dans son œuvre, elle est prête à briser les carcans : insuffler, faire réfléchir, théoriser. Elle devient « la femme au cerveau érotique » qui met tous les hommes à genoux, dont Marcel Duchamp et Guillaume Apollinaire. Entre Paris, New York, Berlin, Zürich, Barcelone, Étival et Saint-Tropez, Gabriële guide les précurseurs de l’art abstrait, des futuristes, des Dada, toujours à la pointe des avancées artistiques.

Ce livre, c’est avant tout l’histoire d’une famille, celle de Anne et Claire Berest, les deux auteures de cet ouvrage, écrit donc à quatre mains. Nous plongeons avec elles au cœur du début du XXème siècle, et découvrons Gabriële, qui n’est autre que leur arrière grand-mère. Ces deux femmes ont mené une longue enquête afin de reconstituer la vie de celle qu’elles n’ont pas connue. En effet, alors que Gabriële meurt à 104 ans (en 1985), ses petites filles n’ont alors jamais entendu parlé d’elle, un lourd secret familial pèse sur plusieurs générations… Gabriële fut une femme libre et intelligente, elle révolutionna le monde artistique, rencontra des hommes hors du commun. Cependant, ce fut une piètre mère. Elle donna naissance à quatre enfants, dont le dernier se suicida à l’age de 27 ans, laissant derrière lui une petite fille de quatre ans : la mère de Anne et Claire. Un roman très habité par ses auteures, une démarche intime qui permet au lecteur de découvrir l’histoire de Gabriële, épouse de Francis Picabia.

9761080lpw-9761083-article-jpg_4498516_660x281.jpg
Francis Picabia, Gabriele Buffet-Picabia et Guillaume Apollinaire, en 1917.

Ce que j’ai également beaucoup aimé dans cette lecteur, c’est être complètement immergé dans cette période du XXème siècle. Une époque passionnante, au sein de laquelle les courants artistiques se multiplient, les artistes toujours plus talentueux évoluent à l’intérieur d’un cercle restreint. Gabriële rencontrent ainsi Marcel Duchamps (elle sera sa maitresse), Guillaume Appolinaire… C’est une femme accomplie, excellente musicienne et compositrice. Cependant, difficile pour elle de se faire connaitre et respecter dans ce monde encore réserver aux hommes. Elle vivra très souvent dans l’ombre de son mari. Une description des conditions des femmes de l’époque qui m’a fortement intéressé.

J’ai également été touchée par le récit d’Anne et Claire Berest lorsqu’elles évoquent la fuite maternelle de leur grand mère. Le couple Buffet-Picabia donnera naissance à quatre enfants dont ils confieront l’éducation à des nourrices. Gabriële est loin d’être une bonne mère, elle ne sait pas comment s’occuper de sa progéniture (elle exprimera des regrets à ce propos quelques années avant de mourir). Il n’en reste pas moins que cette relation inexistante mère-enfant est édifiante…

Petit + : le fait que les deux sœurs auteures ne portent pas de jugement sur cette femme, qui ne s’est pas occupée de ses enfants.

Nous sommes ici dans un portrait très documenté et romancé, ce qui permet une lecture fluide et très agréable. Un livre biographique dont l’écriture à pris un caractère fondamentale pour les deux auteures : découvrir qui était Gabriële, cette femme dont leur mère leur a caché l’existence, et ce qu’elle avait accomplie au cours de sa longue vie. Je vous conseille vivement cette lecture si vous aussi vous affectionnez cette période du XXème qui révolutionna en bien des façons le monde de l’art.

Francis n’a plus qu’une idée en tête: il faut le présenter à Gabrïele. Il est certain qu’Apollinaire va tomber à la renverse devant l’intelligence de sa femme. et puis il ne peut pas véritablement aimer quelqu’un d’autre si elle n’est pas là pour l’aimer aussi.

A l’époque de Picabia, la consommation d’opium est tout à fait tolérée, de même que celle de la cocaïne et de la morphine. Par exemple, à propos de morphine, il n’est pas rare de voir, dans les dîners en ville, les dames sortir leur « nécessaire » pour se piquer l’intérieur de la cuisse en plein milieu du repas

Gabriële – Anne et Claire BEREST
Le livre de poche – septembre 2018
480 pages – 8€20

1 thought on “Gabriële / Anne et Claire BEREST / Le livre de poche

  1. Pourquoi pas ? Voilà un roman qui pourrait me plaire… Ma PAL est énorme en ce moment donc ça attendra un peu, mais voilà un livre qui pique ma curiosité… 😉 Le fait qu’il soit écrit par les arrière-petite-filles de Gabriële Buffet est intéressant, ce doit être un bel hommage… Allez, je note !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *