Gardiens des cités perdues – Les Invisibles (tome 4) – Shannon MESSENGER – PKJ

Bonjour à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour parler de la saga Gardiens des cités perdues, et plus particulièrement du tome 4 qui vient de sortir (début novembre 18) en poche, chez les éditions Pocket Jeunesse.

Résumé éditeur : Finis les cours à Foxfire et les messages mystérieux envoyés par le Cygne Noir, Sophie rejoint enfin l’organisation clandestine à l’origine de sa création ! Accompagnée de Fitz, Biana, Keefe et Dex, elle quitte les Cités perdues pour Florence, où se trouve le premier indice qui la mènera jusqu’au repaire du Cygne Noir. Là-bas, la jeune fille espère en apprendre plus sur elle-même, mais aussi sur les Invisibles, le groupe de rebelles qui cherche à déstabiliser le monde des elfes.
Entre l’étrange épidémie qui décime les gnomes, l’évasion de Prentice, prisonnier d’Exil, à préparer, et la menace grandissante des ogres, la jeune Télépathe va devoir s’appuyer sur ses amis et se retenir de foncer tête baissée vers le danger ! Surtout que si de nouveaux alliés apparaissent, des traîtres sortent aussi de l’ombre… 

J’ai lu les trois premiers tomes cette année, et j’attendais donc avec impatience la suite en poche (oui, je me mets parfois des limites, et sur cette saga je me suis dis que j’attendais les sorties petit format). J’avoue avec eu au départ un peu de mal à me replonger dans l’histoire, certains personnages ne me revenaient pas (ils sont nombreux, surtout dans le groupe du Cygne Noir). Quelques chapitres avalés et me voila enfin dans l’ambiance si particulière développée par son auteure Shannon Messenger (saviez-vous qu’elle n’avait que 27 ans !!!). On retrouve donc les 5 héros de la saga : tout d’abord Sophie, plus mure et déterminée que jamais, et dont les sentiments pour un elfe (je ne dirai pas lequel) se précisent (bien évidemment, j’ai adoré ça, et je l’attendais depuis un bail !). Keefe, Dex et Fitz se chamaillent toujours autant, et vont chacun jouer un rôle déterminant (grâce à leurs talents respectifs) dans la découverte des mystères que cachent la société des Invisibles… Biana est un personnage toujours un peu effacé à mon sens, dommage. Deux nouveaux personnages intègrent ce petit groupe déjà bien soudé, sans que l’on ne sache encore quel rôle (peut être majeur) ils auront dans la suite de l’aventure.

Dans ce tome, nous voyageons au cœur de l’organisation du Cygne Noir et découvrons petit à petit les membres qui la compose. Les ogres sont de plus en plus présents, et menacent le monde elfique, ainsi que la société des gnomes. Même si j’ai beaucoup aimé l’intrigue de ce tome, je m’y suis parfois un peu perdue, ne me souvenant plus de certains éléments arrivés dans les tomes précédents (l’histoire avec le petit garçon disparu, l’enlèvement…). Quand on voit que ce lecture est conseillé pour des enfants à partir de 10 ans, je pense que c’est un peu hardu.

SPOIL Autre petit point noir, Exilium. J’avais hâte de découvrir cette école maudite, où tous les enfants terribles sont envoyés. J’ai été déçue, car en fin de compte il y a peu de moments où les cinq héros sont dans cette école, ils traversent leur scolarité avec une étonnante facilité, et parviennent même à rendre l’école meilleure (elle se transforme petit à petit grâce à Sophie en école presque parfaite). Trop facile ! FIN DU SPOIL C’est ce que je reproche parfois à cette saga, c’est que certains dénouement sont trop faciles, on se dit parfois « c’est tout ! »). En dehors de cela, j’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, je pense que c’est le tome que j’ai le plus apprécié car il est moins jeunesse et davantage ado.

les + : petit coup de coeur pour le personnage de Calla, la gnomide : attachante, juste et attentionnée ! Une perle. J’ai également beaucoup aimé la transformation de Keefe, sous ses airs de rigolo, il cache une sensibilité qui va être mise à rude épreuve dans ce tome… Gros + pour la fin (même si elle est légèrement prévisible), qui annonce un chamboulement majeur dans l’équilibre du groupe des cinq !

Les – : Des solutions à certains problèmes un peu faciles parfois…

Vous avez déjà lu cette saga ?

Elle s’empara d’Ella, de son oreiller et s’enroula dans sa couverture la plus épaisse. Puis, elle se dandina pour rejoindre la fenêtre, tel un burrito en peluche.
– Soirée pyjama à la fraîche !
Keefe s’esclaffa d’un rire franc. Après une seconde d’hésitation, il disparut à son tour avant de revenir équipé d’une couverture et d’un oreiller.
Le sol sur lequel ils étaient allongés était dur et froid, les problèmes qui les attendaient inimaginables.
Mais ils n’étaient pas seuls.
C’était toute la différence.

Les royaumes du Nord . 1 (Bande dessinée), d’après l’œuvre de Philip PULLMAN / Stéphane MELCHIOR et Clément OUBRERIE – Editions Gallimard

Bonjour à tous ! Il n’est pas commun que je vous parle BD car je n’en lis que très rarement. Il y avait pourtant ce bel album que je convoitais depuis plusieurs semaines, je vous en parle tout de suite ! (suite…)

Exil & Le Grand Brasier (Tome 2 et 3 – Gardiens des cités perdues) / Shannon MESSENGER – PKJ

Coucou toutes et tous ! Comment allez vous aujourd’hui ?
Je vous propose une chronique double, celle du tome 2 et 3 de la saga « Gardiens des cités perdues » ! Sans spoil (suite…)

Heartless / Marissa MEYER – Pocket Jeunesse

Je conseille de lire cette chronique si vous avez déjà lu le livre.

Je ne vais pas m’étaler sur ce livre… En voila une grosse déception, pour moi, fan des « chroniques lunaires » de Marissa Meyer.
Je pensais retrouver la même dynamique que dans les 5 romans de la saga fantastique de l’auteure (elle revisite ici le conte d’Alice au Pays des Merveilles), mais cela n’a pas été du tout le cas. (suite…)

Levana (Prequel « Les chroniques lunaires ») / Marissa MEYER – PKJ

En voila un personnage mystérieux… Je viens de découvrir ce court tome, prequel de la saga « Les chroniques lunaires » de Marissa Meyer. Je n’avais pas vraiment prévu de le lire (il coute quand même 16euros50, pour seulement 200 pages…), mais j’ai craqué avec un chèque culture (que je suis faible)… j’ai ainsi toute la collection dans la bibliothèque. Mais que vaut ce roman ? Est-il à la hauteur de la saga ? (suite…)

Ambre (Préquel Autre Monde) / Maxime CHATTAM – Le livre de poche

IL EST ENFIN LAAA ! (#modehystériqueenclenché)
Pour nous autres, fan de la saga Autre Monde de l’auteur Maxime Chattam, c’est un bonheur d’avoir encore de quoi se délecter alors que la saga en elle même est terminée (le dernier tome « Genèse » est sorti chez Albin Michel il y a environ 1 an, et en poche chez Le livre de poche il y a quelques jours). Nous l’attendions depuis de longs mois ce « tome » sur Ambre Caldero, sur son passé très mystérieux : il est vrai que nous n’en savions pas grand chose, contrairement à celui de Matt ou Tobias, les deux autres héros de la saga. Le premier tome d’Autre Monde (l’alliance des trois) débute en effet avec le quotidien de Matt et Tobias, qui sont amis dans la même ville. Ils rencontrent ensuite Ambre après la catastrophe qui s’abat sur la Terre (je n’en dirai pas plus pour ne pas vous spoiler). (suite…)

Gardiens des cités perdues (tome 1) / Shannon MESSENGER – Pocket Jeunesse

Hello les lecteurs !!
Sans spoil : Je reviens avec une nouvelle lecture, qui me faisait de l’oeil depuis un moment : Gardiens des cités perdues ! Une lecture donc « jeunesse », proposée à partir de 10 ans. Voici le résumé :

Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde : depuis toujours, elle entend les pensées des gens autour d’elle. Un matin, un étrange garçon l’aborde et lui apprend qu’elle n’est pas humaine. Elle doit rejoindre l’univers qu’elle a quitté douze ans plus tôt. De retour parmi les siens, une question l’obsède : pourquoi l’a t-on cachée si longtemps dans le monde des humains ?

Le moins que l’on puisse dire avec ce roman, c’est que l’action arrive rapidement ! Pas de temps à perdre en présentation, le lecteur est directement happé par l’intrigue de cette saga : Sophie, jeune fille de douze ans découvre son pouvoir (ou plutôt, met un mot sur son « anomalie ») et part vivre parmi son peuple elfique. Et tout ça en quelques pages ! C’est plutôt rapide ! Les plus jeunes seront ravis de cela.

Concernant les personnages… je n’ai pas beaucoup accroché avec eux… Tout d’abord, l’auteur nous en présente tellement à la fois (avec tous des prénoms difficile à retenir : Dex, Keefe, Stina, Biana, Dala, Fitz…) que je m’y suis vraiment perdue, ne savant plus qui est le fils de qui, ou qui est ami avec qui. Par ailleurs, j’ai trouvé les relations entres les uns et les autres un peu « faciles » et froides, passant par exemple du jour au lendemain d’ennemie à ami proche, sans que l’on trouve cela suspicieux (et sans être vraiment détaillé, genre « au fait, tu veux être mon ami ? ok d’accord). De même, j’ai trouvé la relation entre Sophie et ses tuteurs un peu trop cucu, trop facile encore une fois pour moi.
J’ai trouvé que l’auteur ne détaillait pas assez les personnalités de chaque jeune et restait un peu en surface (peut être les suivrons nous d’avantage dans les tomes suivants) : on entend par exemple souvent parlé de Fitz, mais en fin de compte, on ne sait pratiquement rien sur lui (à part qu’il est mignon) !

L’intrigue en elle même est intéressante : les fans d’Harry Potter ne pourront s’empêcher de repenser avec nostalgie à l’école Poudlard en lisant ce livre ! Même si l’univers est ici beaucoup moins riche, on découvre une atmosphère remplie d’animaux fantastiques et de pouvoirs surréalistes. J’ai parfois également pensé au livre d’Antony Horowitz (L’ile du Crane). Mais encore une fois, pas assez de détails pour moi : j’avais envie de véritablement plonger dans ces « cités perdues », je ne suis resté qu’en surface (très très en surface !!). Idem pour l’école des apprentis Elfes : l’année scolaire passe à une vitesse folle, tellement que l’on ne suit pas du tout l’apprentissage de Sophie et ses amis.

J’ai trouvé également quelques longueurs dans le récit (notamment vers la fin). Et une certaine incompréhension par rapport au dénouement : je n’ai pas du tout compris cette histoire de grand Brasier (alors pardon mais je dois être bête)… bref un peu déçue.

Il n’empêche que je lirai certainement les autres tomes (2 autres sont déjà publiés en poche), car j’ai tout de même envie de lire la suite des aventures de Sophie. Peut être deviendra -elle un peu plus mure ? Pour l’instant, je trouve cette lecture un peu trop « jeunesse » pour moi.
L’avez vous lu ? Quand avez-vous pensé ?

Gardiens des cités perdues / Shannon Messenger
Pocket Jeunesse (édition 2017)
492 pages

Winter (Tome 4 Chroniques lunaires) / Marissa MEYER – Pocket Jeunesse

Bonjour à tous !
AVEC SPOILER
NE PAS LIRE SI VOUS N’AVEZ PAS DÉJÀ LU CE TOME

La fin de la révolution est proche ! Me voila embarquée dans ce quatrième et dernier tome, aux côté de Cinder et ses camarades. Un gros pavé de presque 1000 pages, qui s’avale en quelques jours ! Mais est-il au niveau des 3 autres précédents tomes ?

Résumé : On dit que Winter est encore plus belle que la reine Levana…
La princesse déteste sa belle-mère, qui désapprouve ses sentiments pour Jacin, le séduisant garde du palais. Mais Winter n’est pas aussi faible que Levana le croit. Avec l’aide de Cinder et de ses alliés, elle aurait même le pouvoir de lancer une révolution et de gagner cette guerre qui dure depuis trop longtemps.

Vous l’aurez compris, nous rencontrons dans ce tome la belle Winter, alias Blanche neige. Nous avions eu un petit aperçu de son caractère des plus spécial dans les dernières pages du tome 3 de la saga. On découvre en réalité que Winter souffre du « mal lunaire » car elle ne veut pas utiliser ses pouvoirs de persuasion. Elle a donc des hallucinations. J’avoue avoir eu un peu de mal avec son personnage au départ, la trouvant très enfantine (elle est pourtant plus âgée que Cinder). Son amour (inavoué) de toujours avec son beau garde lunaire parviendra t-il à survivre à la révolution ?

 

Marissa Meyer conserve encore une fois les grandes lignes du conte que nous connaissons tous : Blanche neige et son odieuse belle mère, jalouse de sa grande beauté, le garde missionné pour la tuer, son cercueil de verre (ici mis au gout du jour hihi). Tous ces éléments s’intègre, une fois de plus, parfaitement dans le récit des chroniques lunaires. L’action de cet opus se passe (ENFIN) sur la lune, on y découvre ses paysages désertiques et son peuple dominé par la reine. J’ai tout de suite été happée par l’atmosphère capitonnée du palais lunaire et par ses dangereux souterrains, habité par les sanguinaires soldats loups.

J’ai également retrouvé avec un immense plaisir les héros de cette saga :
Cinder et Kai, plus présent que jamais, et allié contre la reine Lenava. Cress et Thorne, la naïveté et l’impétuosité. Iko la téméraire droïde de compagnie, toujours prête à aider ses amis humains. Et bien évidemment Scarlet et Loup (coeur coeur coeur d’amour), les farouches amoureux.

Petit moins: Même si ce tome est un peu plus sombre que les autres, et la révolution bien sanglante, j’aurai aimé une fin moins « happy end ». J’ai trouvé ça un peu trop facile de n’avoir aucune perte dans les rangs des camarades révolutionnaires.

Il n’empêche que j’ai adoré ce tome plein d’actions, et je suis désormais très triste d’avoir terminé cette saga… terminé ? Il existe plusieurs « nouvelles » autour de la saga, ainsi qu’un tome intitulé « Levana » (que je viens de me procurer) : l’histoire n’est donc pas tout à fait achevée :):)