Bookhaul du salon savoyard « Livres en Marches » ! 😍

Oh oui il est merveilleux ce bookhaul ! Ce 24 novembre avait lieu l’ouverture du salon « Livres en Marches  » en Savoie, spécialisé en livre d’occasions. 50 000 livres récents (édités il y a moins de 10 ans), déposés par des particuliers, en vente à tous petits prix (4 euros max). Nous sommes arrivées sur place à 11h le samedi (heure d’ouverture de la bourse : 12h), et il fallait bien ça car la queue était déjà longue. Nous avons ainsi pu rentrer dans les premiers sous le chapiteau, et trouver les meilleures affaires 🙂 (suite…)

10 cadeaux à offrir à un bibliovore ! Édition 2018

Coucou les lecteurs ! La meilleure période l’année arrive enfin, c’est bientôt Noël !!!! A nous les téléfilms qu’on a déjà vu 20 fois (mais que l’on regarde quand même avec impatience), à nous les petits biscuits à la cannelle, à nous les grosses chaussettes pilou pilou ! Vous l’aurez compris, j’adore Noël, et j’adore encore + réfléchir à tous les cadeaux à faire 3 mois à l’avance, c’est ma passion dans la vie (entre autre, n’abusons pas).

J’ai donc décidé de vous ressortir un ancien article que j’avais publié l’année dernière et qui vous avait beaucoup plus, en le mettant au gout du jour et en ajoutant certains éléments. Cet article à pour thème : le bibliovore. Mais le bibliovore c’est quoi ? C’est celui qui, comme peut être toi, n’a qu’une obsession dans la vie : lire des livres, s’en procurer toujours d’avantage, et avoir la plus belle bibliothèque de tous ses amis. Mais comment faire plaisir à quelqu’un qui a déjà presque tout ? Voici quelques pistes, qui feront mouche à coup sur ! N’hésitez pas à donner vous aussi des idées en commentaire. (suite…)

Tag PKJ de novembre ! spécial automne

On se retrouve aujourd’hui avec le tag PKJ spécial automne ! Je vous laisse découvrir ma sélection 🙂 n’hésitez pas à partager vous aussi vos livres.

1) Un livre qui se passe en automne.

Fahrenheit-451

 

2) Un livre où l’histoire débute à la page 11.

9782253073178-001-T
Ce n’est pas mon préféré d’Aurélie Valognes, mais il commence bien à la page 11 (en poche).

 

3) Un livre qui traite de la Première Guerre mondiale.

index
Pas un roman, mais c’est un recueil de lettres qui m’a beaucoup marqué lorsque je l’ai lu au collège. C’est le premier qui n’est venu en tête, traitant de la première guerre mondiale (vous en voyez d’autres ?)

 

4) Un livre avec une couverture qui représente un animal.

index
Le tome 1 de la saga Les royaumes du Nord !

 

5) Un livre avec une couverture aux couleurs automnales.

7143X2YPYUL

 

6) Une histoire qui met en avant un grand-père.

bm_270644_aj_m_7989
J’ai pensé à la saga Les enfants particuliers, surtout dans le tome 1. Il parle beaucoup du grand père de Jacob, de son passé…

 

7) Le titre d’un livre qui commence par la lettre « N ».

9782253087397-001-T
Neverland, de la saga Autre Monde. D’ailleurs j’aimerai beaucoup relire cette série coup de coeur.

 

8) Un livre que vous aimeriez relire.

CVT_La-passe-miroir--Les-fiances-de-lhiver_1267
Les fiancés de l’hiver ! Il faudra que je relise les 3 premiers tomes avant la sortir du tome 4 (qui n’a pas de date de parution d’ailleurs lool ).

 

9) Votre dernier achat.

gardiens-des-cites-perdues-tome-4-les-invisibles-783278-264-432
Le tome 4 enfin en poche, de la saga Les gardiens des cités perdues. Je suis entrain de le lire et j’adore ! Surement mon tome préféré jusqu’à présent, plus mature et plus sombre.

 

10) Le dernier auteur découvert.

Le-zoo-petrifie
Joris Chamblain. Dans ma pal, je vais le lire dans les jours à venir, et j’ai hâte !

A vos tags !! Identifiez moi afin que je puisse les lire 🙂

 

Entretien avec Clarisse Gardet, autrice de « Grandir avec ses émotions  » aux éditions Le livre de poche

Bonjour Clarisse !

Tout d’abord, merci d’avoir répondu à ma sollicitation, et de participer à ce jeu de questions-réponses. Je suis très heureuse que cet échange puisse avoir lieu !
Suite à la publication de ma chronique sur votre dernier livre « Grandir avec ses émotions » (Cliquez ici pour accéder à ma chronique), plusieurs jeunes femmes m’ont contacté pour me demander des informations sur cet ouvrage. Je ne voyais que vous pour répondre aux mieux à ces interrogations !  Voici les questions que des mamans instragrameuses ont voulu vous poser, sur le thème de la méditation pour les enfants :

À partir de quand pratiquer la méditation avec un enfant ?
Clarisse Gardet : L’envie de l’enfant reste le meilleur indicateur. Il est indispensable de ne pas le forcer à méditer ! Généralement l’enfant a envie d’imiter ses parents, ses aînés ou les adultes s’il les voit pratiquer la méditation. Vous pouvez l’inviter à se joindre à vous, ou lui proposer des séances très courtes, sans l’obliger à une immobilité absolue. Cela doit toujours rester un moment agréable !

L’adulte doit-il est présent lors des séances ?
C.G: C’est formidable de méditer ensemble ! C’est pour cela que j’ai prévu un CD qui accompagne chacun de mes livres. Les méditations enregistrées vous permettent de partager ce moment avec votre enfant sans avoir à guider la méditation.

Y a-t-il un moment propice à la méditation ? Au levé, au couché ? Ou plutôt au moment de la « crise » ?
C.G: Surtout pas au moment de la crise ! La méditation n’est pas faite pour calmer les enfants, mais pour leur permettre d’apprendre à se familiariser avec leurs réactions et leurs sensations. Pratiquée régulièrement, elle permet à chacun de découvrir, petit à petit, le chemin pour s’apaiser dans les moments difficiles.

Quoi faire, mettre en place pour les petites colères qui apparaissent plus tôt que 5 ans, aux alentours de 14 mois ?
C.G: À tout âge une émotion est inconfortable et pénible. Encore plus pour le petit enfant qui n’a pas la maturité physique ni cérébrale pour comprendre et réguler ses émotions. C’est un apprentissage qui se fait au fil du temps. Comme je l’explique dans Grandir avec ses émotions, lorsqu’il est en colère, votre enfant a besoin AVANT TOUT de présence et de réconfort. Consolez-le, dites-lui que vous savez qu’il souffre d’être dans cet état. C’est par la bienveillance et la patience que vous l’accompagnerez dans son apprentissage vers un équilibre émotionnel.

La méditation pour les enfants doit-elle être une pratique régulière comme pour les adultes ou peut-on la proposer très ponctuellement ?
C.G: Il est préférable d’installer une régularité. Néanmoins, tout dépend du contexte. Dans le cadre scolaire, c’est souvent plus simple qu’à la maison. Dans tous les cas, il ne faut jamais forcer les enfants à méditer, j’insiste beaucoup sur ce point. À vous de trouver le moyen de leur donner envie. C’est souvent en voyant les adultes pratiquer que les enfants ont envie de participer.

Combien de temps dure une séance de méditation pour jeune enfant (autour de 6 ans)?
C.G: Il est souvent difficile pour un jeune enfant, surtout les premières fois, de rester immobile sans parler. Proposez-lui, comme un jeu, de faire trois minutes de silence en regardant un sablier qui s’écoule.

Ma deuxième fille de 4 ans est propre pendant la sieste et la nuit et à l’école, mais pas pour le caca… » la méditation peut-elle l’aider ?
C.G: La méditation n’est pas une baguette magique ! C’est votre amour et votre patience qui l’aideront le plus à passer cette étape importante de l’apprentissage. La méditation peut vous aider, vous, à apaiser votre inquiétude pour ne pas la transmettre à votre enfant. Mais si vous êtes trop inquiète ou que cette situation se prolonge, le mieux est de consulter votre médecin qui vous donnera les conseils adaptés.

Quelle est la différence entre une séance de méditation et une séance de relaxation ?
C.G: Les deux pratiques sont complémentaires.
La méditation, bien qu’elle puisse nous apporter de l’apaisement et du soulagement, n’a pas pour objet de se détendre ou de se relaxer. Elle consiste à observer tout ce qui nous arrive, sans chercher à changer notre état, sans se juger ni s’en vouloir. Par exemple, lorsqu’on est triste sans raison, le fait d’en prendre conscience et de voir comment cette émotion nous traverse est beaucoup plus apaisant que d’essayer de se forcer à être joyeux. Ou encore lorsqu’on a peur, le reconnaître permet d’en parler, ce qui évite l’escalade émotionnelle et rend plus lucide pour mieux trouver le courage d’affronter l’événement.

La relaxation quant à elle est très utile pour apaiser des tensions ponctuelles. Par exemple pour réussir à s’endormir après une journée agitée ou à la veille d’un événement comme un anniversaire dont la perspective surexcite les enfants.

J’ai consacré un CD de séances enregistrées de ces deux types de pratiques dans J’apprends à être zen.

La pratique de la méditation peut-elle aider un enfant très timide, qui a du mal à tisser des liens avec les autres enfants de son âge ?
C.G: L’approche méditative consiste à de ne pas chercher à refouler ou l’étouffer la timidité, mais à se familiariser avec elle. L’enfant peut alors se rendre compte de toutes les manifestations de cette émotion. Il est important de l’aider à les décrire, en mots ou en dessin : ressentis physiques — rougeur, mal au ventre, accélération des battements du cœur —, sentiments qui se déclenchent — panique, honte, tristesse, peur — et tous les autres phénomènes associés.

Petit à petit, il pourra ainsi apprivoiser son expérience et trouver des ressources pour entrer en contact avec les autres enfants.

 

Joanne : Un grand merci Clarisse d’avoir répondu à nos questions ! J’espère que ces éléments de réponses vous auront donné envie de pratiquer la méditation avec vos enfants 🙂

 

Biographie : Clarisse Gardet est sophrologue, diplômée de l’École des hautes études de sophrologie pratique la méditation laïque et l’enseigne à L’école occidentale de méditation et fait de nombreux ateliers pour les enfants. (source Lelivredepoche.com). Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages sonores (c’est à dire accompagné d’un CD) dont Grandir avec ses émotions, Méditer avec les enfants, Méditation, respiration, relaxation : se ressourcer pour tout concilier… 

 

Pumpkin Autumn Challenge !! #PAC2018

Hello tous !

Je me lance dans ce challenge carrément rigolo qu’est le #pumpkinautumnchallenge ! Lancée par la jolie Guimause (Blog Le terrier de Guimause) , je me greffe à bon nombre d’entre vous, et voici donc ma nouvelle pal pour ce challenge qui se déroule du 1er septembre au 30 novembre 2018.

Mais au fait, c’est quoi le PAC ?

prc3a9sentation-1

menu-21

(images piquées sur le compte de Guimause). Il est possible que vous trouviez cela un peu compliqué au premier abord, je vous conseille donc de regarder la video youtube du terrier de Guimause qui explique très bien le principe : lien en cliquant iciii

Pour ma part, j’ai choisi l’option 2 : je débloque un titre de mordu de lecture, avec 1 sous-catégorie par Menu : UNE FAIM DE LOUP ! miam miam

Voici ma pal :

  1. The Mortal Instruments / tome 2 / Cassandra Clarck
  2. Les désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire, le laboratoire aux serpents (tome 2) / Lemony Snicket
  3. Rouge rubis / Kerstin Gier
  4. L’erreur de l’épouvanteur (tome 5) / Joseph Delaney
  5. Le miroir d’ambre (A la croisée des mondes, tome 3) / Philip Pullman
  6. Ma vie (pas si) parfaite / Sophie Kinsella

J’ai été carrément trop ambitieuse, vu ma lenteur de lecture en ce moment, mais il faut garder espoir ! Ce sont tous des titres que j’ai super envie de lire.

Qui participe ici ? C’est quoi votre pal ?

A très vite !

Tag PKJ – Bilan des 6 mois !

Hello tous !
On se retrouve aujourd’hui pour ce petit bilan de mes 6 premiers mois de lecture 2018, avec ce tag fort sympathique de chez PKJ (merci Flavie « petite étoile livresque » de m’avoir fait découvrir ce jeu de questions/réponses via ton blog !). Allez c’est parti, on commence !

1. Avez-vous eu un coup de cœur ?
Cette première partie de l’année m’a apporté mon lot de bonnes surprises au niveau littéraire et j’en suis ravie ! Voici les livres que j’ai adoré :
– Le livre des Baltimore / Joel Dicker
-La saga des chroniques lunaires (avec une préférence pour le tome 2 Scarlet) / Marissa Meyer
– Révolte de feu / Erika Johansen
– La Délicatesse du homard / Laure Manel

2. Avez-vous lu un roman PKJ ?
Oh oui, plusieurs même ! Les chroniques lunaires (5 livres), Heartless (Marissa Meyer aussi), Marina (Zafon), Gardiens des cités perdues (tome 1, de Shannon Messenger).

3. Avez-vous découvert un nouvel auteur ?
Oui plusieurs, mais ma préférence va pour l’auteure française Laure Manel, que j’ai découvert avec la délicatesse du homard ! J’ai adoré! J’attends la sortie en poche de La mélancolie du Kangourou, l’année prochaine. J’ai également découvert la plume de Jean Michel Guenassia, avec son livre « la valse des arbres et du ciel », que j’ai trouvé très délicat.

4. Avez-vous lu un de vos auteurs préférés ?
J’ai lu Joel Dicker et Carlos Ruiz Zafon, deux auteurs que j’apprécie particulièrement ! Je prévois de lire « la disparition de Stéphanie Meiler » de Dicker dans les semaines à venir. Pour Zafon, j’ai « Le saut de l’ange » qui m’attends également dans ma pal ! J’ai aussi beaucoup aimé « Minute, papillon! » de Aurélie Valognes, une auteure française de feel good, que j’apprécie beaucoup.

5. Avez-vous terminé une série ?
J’ai commencé et terminé la saga des chroniques lunaires, c’était bien chouette ! Sinon, j’ai entamé plusieurs saga : Gardiens des cités perdues et A la croisée des mondes (de Pullman).

6. Avez-vous lu un livre sorti cette année ?
Oui, j’ai eu la chance d’en lire plusieurs (ceux qui sont sortis en poche), je ne les citerai pas car je vais faire des redites.

7. Avez-vous rencontré un auteur ?
Oui, et ce fut un moment que je n’oublierai pas de sitôt : ma rencontre avec l’auteur italien Luca di Fulvio, aux Quais du polar ! J’ai sans doute eu l’air d’une groupie timide, et un peu trop enjouée, mais il a été d’une gentillesse incroyable…

8. Attendez-vous avec impatience un livre qui sortira pendant la seconde moitié de l’année 2018 ?
Le troisième tome de la trilogie du Tearling, d’Erika Johansen !

9. Avez-vous lu un roman sans histoire d’amour ?
C’est vrai que ce n’est pas commun… Des romans jeunesse, comme a la croisée des mondes, ou Gardiens des cités perdues. Également « La mère coupable » de Caroline Fourment.

10. Avez-vous lu un livre d’un auteur français ?
Oui plusieurs : Valognes, Manel, Guenassia, Fourment, Chattam.

11. Avez-vous lu un roman adapté au cinéma ?
Le tome 1 de la saga A la croisée des mondes. Je l’ai ensuite regardé en film, je l’ai trouvé très très mauvais !!

12. Avez-vous lu un livre qui vous a fait pleurer ?

Pas à chaudes larmes, mais fortement émue oui : la délicatesse du homard, de Laure Manel.

13. Avez-vous lu un roman historique ?
Non, aucun, ce n’ai pas mon genre littéraire (à part Outlander peut être !)

14. Avez-vous lu un roman que quelqu’un vous a conseillé ?
Je regarde beaucoup les avis sur bookstagram 🙂 Grace à ce réseau, j’ai notamment découvert la trilogie du Tearling !

Et voila ! N’hésitez pas à vous aussi répondre à ces questions en commentaires, sur votre blog ou sur instagram ! :)cf

Mon Top 10 des livres à emporter sur la plage – ou n’importe où cet été :)

En été, que l’on soit plutôt montagne ou plutôt plage, visite des châteaux de la Loire ou visite des châteaux cathares, LA question qui se pose est la même : quel livre emmener dans ma valise ?
Car souvent, on a pas envie de se prendre la tête, on veut juste passer un bon moment sur son transat, en attendant que Monsieur revienne des courses et prépare le dîner (ouai, d’accord, là je rêve…).

Voici une petite sélection des titres que j’ai préféré lire en été (uniquement en poche, je déteste le grand format, pas pratique à transporter):

 

Les chroniques de San Francisco / Armistead MAUPIN
Indiscutablement une super lecture d’été, qui sent bon les années 70 américaines, la liberté, et l’amitié (et + si affinités). Il y a 9 tomes, donc vous avez de quoi faire 🙂
Publié chez 10/18.

 

 

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates / Annie BARROWS & Mary Ann SHAFFER
Pas forcément super feel good, mais un livre qui fait du bien ! Ça a été un véritablement coup de coeur pour moi (on peut être parfois un peu désarçonné par le style épistolaire, mais on s’y fait rapidement).
Publié chez 10/18 (et petit + : après avoir lu le film, il vous sera peut être encore possible d’aller au ciné voir le film, qui vient de sortir il y a quelques jours !)

 

Minute, papillon ! / Aurélie VALOGNES
Mon roman préféré de cette auteure française (faut-il vraiment la présenter ? 🙂 ). En + d’être très sympathique (elle répond toujours en commentaire ou messages privés sur instagram <3 ), ses romans sont positifs, touchants et sincères. Si si, même Yann Moix s’est laissé convaincre ! Pour voir ma chronique >>C’est ici !
Publié aux éditions Le livre de Poche

 

 

La passe miroir, Les fiancées de l’hiver / Christelle DABOS
Si vous aimé le genre fantasy, jetez vous sur ce livre ! Bon ok, le titre prête à penser qu’il vaut mieux le lire au chaud devant la cheminée en hiver… Que nenni ! ça se déguste dans modération, par toutes les saisons 🙂 Coup de cœur pour cet univers

Publié chez Folio Jeunesse

 

Coup de foudre à Austenland / Shannon HALE
Un roman léger, qui vous rappellera de bons souvenirs si vous êtes fan des livres de Jane Austen. Des personnages loufoques et une bonne dose d’humour !
(il y a aussi un film, mais il n’est pas aussi bien que le roman…)
Publié chez Pocket

 

 

Les petits secrets d’Emma / Sophie KINSELLA
Bon, on est d’accord, avec un Kinsella je ne me mouille pas trop. C’est l’auteure classique du roman à la plage. Un de mes préférées est « Les petits secrets d’Emma » qui est très rigolo (et en + facile à trouver d’occasion). Mais vous pouvez également jeter votre dévolu sur « Lexi Smarth à la mémoire qui flanche » ou encore « Poppy Wyatt est un sacré numéro ». Je déconseille en revanche les livres publiés sous nom Madeleine Wickham.
Publiés chez Pocket.

 

La mère coupable / Caroline FOURMENT
Petite lecture pour les mamans ! Petit livre (bien) écrit par une blogueuse (clique ici pour accèder), j’ai VRAIMENT rit en le lisant. Rempli d’anecdotes plus rigolotes les unes que les autres, cet ouvrage est même parvenu à me tirer une larmes ou deux (pour voir ma chronique complète >> clic clic )
Publié chez Le livre de Poche

 

 

Les enquêtes de Stéphanie Plum / Janet EVANOVICH
Stéphanie Plum est chasseur de prime, et lors de ses missions, rien ne se passe comme prévu! Accompagnée par son acolyte Ranger, son ancien amant « Morelli » devenu flic, ou encore sa grand mère complètement barrée, elle traque les malfaiteurs de sa ville natale, Trenton. Une série très réussie, dans laquelle se mêle suspense, action, humour, et histoire d’amour (mais pas nian-nian). Petit + : un film est sorti, ayant pour actrice principale Katherine Heigl (intitulé « recherche bad boys désespérément« ) et il est plutôt pas mal !!
18 livres sont actuellement publiés en français, chez Pocket.

 

Rendez-vous au cupcake Café / Jenny COLGAN
Petit coup de coeur pour ce livre que je viens de terminé ! Je l’ai encore préféré à la trilogie « la petite boulangerie.. », mais cette dernier convient également tout à fait pour un moment détente en vacances.
Publié chez Pocket

 

 

Et enfin, voici une liste de quelques livres que je n’ai pas lu, mais qui me font terriblement envie pour cet été :
– La trilogie « Les stagiaires », Samantha Bailly (Publié chez Le livre de Poche et Mazarine)
– Au petit bonheur la chance, Aurélie Valognes (publié chez Mazarine)
– Il est grand temps de rallumer les étoiles, Virginie Grimaldi (publié chez Mazarine)
– La mélancolie du Kangourou, Laure Manel (publié chez Albin Michel)

N’hésitez pas à me laisser un petit commentaires, avec vos livres préférés pour l’été ! (un petit commentaire fait toujours plaisir 🙂 )

Bonne journée !

10 (bonnes) excuses pour convaincre votre mec/nana qu’il vous FAUT *encore* ce livre !

Et oui, la vie est dure parfois… Votre mec ne comprends pas pourquoi vous revenez avec (encore) un nouveau livre dans votre sac, alors que votre pal déborde littéralement de la bibliothèque ? Votre nana remarque un énième colis dans votre boite aux lettres et commence à vous demander en soupirant : c’est quoi ça encore ? (et vous naïvement : « je sais pas c’est bizarre… »).

Oui, moi aussi je vis ça au quotidien … qu’il est embêtant ! Voici quelques bonnes (ou de très mauvaises fois je l’avoue) pour vous en sortir lorsqu’il (ou elle) tombe sur votre nouvelle commande de bouquins:

1. L’excuse économique : Une des meilleurs excuses que je trouve ces derniers temps, c’est « oui, mais il fallait que je dépasse les 25€ de commande pour avoir les frais de ports gratuits pour les sucettes de ton fils ». Et c’est même pas un mensonge ! Hier, par exemple, un fer à repasser à 24,99€ : les gars, il me manquait 1 centime pour les fdp gratuits, j’allais pas dépenser 4€ pour des ports alors que je peux les mettre dans un livre ! (toujours penser à rembourser son partenaire lorsque l’on paye avec la carte du compte commum, surtout si récidive / le « oups j’ai pas fait gaffe » ça marche pas à tous les coups #nemejugezpas je suis une pauvre mère au foyer sans revenus lol)

2. L’excuse du remplacement : Non mais je vais me débarrasser/vendre d’autres bouquins (chose qui n’arrivent jamais)

3. L’excuse digitale : Mon doigt à ripé lors de la commande web

4. L’excuse 2.0 : « tu préfères pas que je lise un livre plutôt que je regarde les marseillais ou la villa des cœurs brisés ? ». Vous inquiétez pas, je fais quand même les deux …

5. L’excuse esthétique : Il y avait un trou dans ma bibliothèque (cette excuse est susceptible de ne pas fonctionner)

6. L’excuse de la transmission : C’est un investissement pour mon fils pour quand il sera plus grand (non mais en vrai jamais de la vie je prête mes livres lol)

7. L’excuse de la santé : »Non mais t’as vu le prix d’un paquet de clop ? Mon addiction est beaucoup plus saine non !? » (je suis ancienne fumeuse, donc ça marche d’autant plus).

8. L’Excuse (avec un grand E) : Un livre c’est pour la vie (et bim)

9. L’excuse culturelle : « En achetant un livre, je soutiens les auteurs et les maisons d’édition en fait, c’est un peu comme si je faisais un don pour une grande cause, la Culture, la lutte contre l’illettrisme… sérieux, ça devrait être déductible des impôts (mais que fait Macron ?) ».

10. L’excuse philosophique : « En lisant pour la première fois un bon livre, on doit éprouver le même plaisir que si l’on faisait un nouvel ami : relire un livre qu’on a lu, c’est un ancien ami qu’on revoit. » « tu vois, tu dis toujours que je suis trop associable !! Faut savoir ce que tu veux à la fin ? » (et là il est censé culpabiliser… ou pas !)

Alors, c’est quoi vous vos excuses préférées ?
PS : bien évidemment, une édition collector ou un livre d’occasion, ça ne compte pas haha
(article à prendre au 6eme degré hihi) your welcome !

Pourquoi je suis accro à Instagram

Instagram est une formidable communauté.
Et je le pense très sincèrement.

Cela fait plus de trois ans que je suis sur ce réseau social, et environ deux ans que mon compte s’est transformé en compte « bookstragram », c’est à dire dédié aux livres.
A mes débuts (genre je suis une vieille du truc), j’utilisais instagram seulement pour partager mes photos avec mes proches, et pour donner un petit coup de pep’s à mes clichés grâce aux fameux filtres.
Il s’est avéré qu’en rendant mon profil « public », j’ai commencé à avoir des personnes inconnues qui m’ont suivi, juste une centaine pendant plusieurs mois. En changeant de mobile, j’ai pu prendre des clichés plus jolis, et le nombre d’abonnés à augmenté également. Au fur et à mesure des mois, j’ai découvert la communauté de bookstagrameurs et je m’y suis mise également (en conservant mes bêtises en story bien sur).
Depuis donc deux ans, je publie mes lectures et j’échange avec des dizaines de personnes chaque jour.

C’est quoi un bookstagrameur ?

Heu mais c’est quoi ce truc au fait ? On appelle bookstagrameur une personne qui publie principalement des avis sur ses lectures, sur ses achats de livres, ou encore sur ses envies de découverte de tel ou tel auteur. C’est un passionné de lecture qui partage sur la communauté instagram des clichés (souvent mis à en scène) de ses précieux bouquins d’amour. Et on va pas ses mentir, la communauté booksta, c’est principalement des meufs !! (je dirai genre 95% de filles). Dans la plupart du temps, c’est une communauté bienveillante (pour ma part je n’ai jamais eu de critiques négatives sur mon compte, ou sur mes publications / mais j’ai déjà vu certaines filles se faire, injustement, démolir alors qu’elle ne donnait que leur avis sur un roman).

Qu’est ce que ça m’apporte instagram ?
Aujourd’hui, je ne peux carrément plus me passer d’instagram !! Oulala ! Et je n’ai pas du tout envie de me sevrer.
Je suis entouré de pleins de fous furieux addict aux bouquins comme moi, je me sens moins seule et comprise hihi On discute des dernières nouveautés, on se conseille, et on rigole en messages privés. Je « rencontre » des personnes extra, d’une grande gentillesse et toujours de bonne humeur.

     

Pour la petite anecdote, ceux qui me suivent savent que j’ai eu une grossesse des plus pourries (…). J’ai été entourée comme jamais durant ces 9 mois, des mamans que je ne connaissaient pas sont venus me soutenir en MP, me dire qu’elles aussi avaient vécu ce genre de choses, ou simplement m’envoyer des petits messages de réconfort lors de mon hospitalisation. Même mon chéri qui me charriait tout le temps en mode « ça sert a rien ton truc de réseau social, c’est du vent » à changer de bord en voyant tous les messages que je recevais. ET depuis, je suis rester en contact ces mamans et on entretient ce lien.
   

D’ailleurs, c’est fou toutes ces jeunes mamans cette année !!
Depuis que mon fils est né, beaucoup de mes story sont centrées sur lui, et mon compte a donc un peu évolué en mode « vomi-caca-dent qui poussent » !

     

Enfin, Instagram c’est une mine d’information, que ce soit pour les livres (on peut suivre les comptes des auteurs, savoir quand il y a dédicace, suivre le compte des maisons d’éditions..), mais également en tant que mamans (demander les avis des mamans sur tel ou tel produits…). Bref, de quoi procrastiner durant des heures et des heures….

Et qu’est ce que j’apporte moi en fin de compte ?
En tant que jeune maman, j’espère aujourd’hui apporté également un peu de soutien à certaines mamans qui galère comme moi je l’ai fait !
Du côté des livres, j’espère être à la base de nombreux achats compulsifs (haha la mauvaise) ! En vrai, j’essaie de faire découvrir mes coups de cœur livresques, et être toujours de bonne humeur ! Prendre les choses du côté positif 🙂

Et vous, vous aimez ce réseau social ? Vous en préférez un autre ? Qu’est ce que vous aimez avec Instagram ?