Le pouvoir | Naomi Alderman

Voici un roman qui ne vous laissera pas indifférent ! Personnellement, je ne vais pas le cacher : j’ai adoré ! Amateurs de science fiction et dystopie, laissez-vous tenter par Le pouvoir, de Naomi Alderman, récemment paru aux éditions Le livre de Poche. Voici ma chronique.

Résumé éditeur

Et si les femmes prenaient enfin le pouvoir dans le monde entier ? Aux quatre coins du monde, les femmes découvrent qu’elles détiennent le « pouvoir ». Du bout des doigts, elles peuvent infliger une douleur fulgurante. Et même la mort. Soudain, les hommes comprennent qu’ils deviennent le « sexe faible ». Mais jusqu’où iront les femmes pour imposer ce nouvel ordre ?

Mon avis

Le monde change. Des jeunes filles découvrent, de part le monde, qu’une mystérieuse force électrique parcours leur corps. Les scientifiques se penchent rapidement sur ces cas étonnants, et découvre que chaque femme à en elle un « faisceau » qui lui confère un pouvoir redoutablement prodigieux. La révolution est en marche.

Les personnages que nous rencontrons dans ce livres sont très différents et nous permettent d’avoir plusieurs visions du changement en cours. Allie, jeune fille rebelle, trimballée de familles d’accueil en famille d’accueil, malmenée par ses parents adoptifs, cherche à fédérer les femmes du monde autour d’une nouvelle religion au sein de laquelle Dieu est une femme. Le Maire Cleary, nous donne une vision politique, en cherchant à accéder au grade de Présidente par tous les moyens (géo-politiques, armées…). Roxy, fille de mafieu, cherche quand à elle le soutien de sa famille pour monter son affaire qui permettra d’accroitre les forces électriques des femmes (et de la hisser ainsi au rang des personnes les plus influentes). Tunde est journaliste, il couvre les plus grandes révolutions au travers de la planète : son récit permet d’avoir une vision globale de la situation.

Le récit est construit comme un thriller, sur une période de 10 ans. Le lecteur à conscience qu’un événement majeur va se produire à la fin de cette période. Le renversement des dictats de la société actuelle se fait, quand à lui, de manière rapide, et s’instaurent alors de nouvelles hiérarchies. L’écriture est assez simple, cru parfois, et tiens le lecteur en haleine. Chaque chapitre (dédié à un personnage) est un tremplin vers le chapitre suivant. De telle sorte qu’il est très difficile de poser ce roman !! 🙂 J’ai été happée dès les premières pages (qui sont très très intrigantes, on ne comprend pas trop le propos des lettres entres l’auteure Naomi Alderman et un confrère), jusqu’à la toute fin, qui nous apporte enfin un éclaircissement sur la situation.

Pour être tout à fait honnête, certains éléments du récit ne sont pas d’une très grande originalité (les pays représentées sont les USA et l’Arabie Saoudite… j’ai préféré les passages sur la Moldavie, qui mettent en avant des histoires plus méconnues du grand public). Idem pour le fait que les visions des personnages soient très tranchées (politique/religion/drogue…). Mais je dois avouer que cela ne m’a pas du tout dérangée, j’ai passé un excellent moment de lecture. Bien entendu, on retrouve ici la pâte de Margaret Atwood (qui a priori est en contact avec l’auteure), et d’autres écrivain tels que Tom Perrota avec The Leftovers. Ce roman va d’ailleurs être adapté en série, ce qui ne m’étonne guère puisqu’il est vraiment très « visuel ». Je l’imagine très bien à l’écran !

Alors, d’après vous, les femmes arriveront-elles au pouvoir ? Quel type de régime mettront-elles en place ? Sera t-il différent de celui que l’on connait actuellement, au sein duquel, historiquement (et religieusement) l’homme est supérieur à la femme ? Une personne peut-elle rester fidèle à ses principes si elle détient le Pouvoir ? Lancez-vous, et découvrez comme moi ce roman électrisant !

Le Pouvoir a remporté le Baileys prize en 2017.

J’avais une île | Lorenza Pieri

Bonjour a tous ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parlez d’un roman qui sortira en librairie le 4 septembre (oulalala, oui oui, je vous présente une avant-première ! 🤘). J’avais une île, premier roman de Lorenza Pieri, est publié aux éditions Preludes.

Résumé éditeur

Une île minuscule, au large de la Toscane. C’est là que naissent Caterina et Teresa, deux sœurs, dans les années soixante-dix.
Dans cette famille insulaire, les caractères sont bien trempés, à commencer par Elena, leur mère, que l’on surnomme « La Rouge » pour sa chevelure flamboyante, mais surtout pour ses idées politiques. Vittorio, leur père, éternel Hédoniste, mène son existence comme bon lui semble, tandis que Nonnalina, leur grand-mère, traverse la vie avec une force résignée, héritage de la guerre qui a bouleversé son passé.
Différentes mais complémentaires, Caterina, l’aînée, subjugue et domine Teresa, qui, pour trouver sa place, devra apprendre à se détacher de sa terre comme de sa famille. Lorsque arrive l’âge adulte, et le temps des décisions, saura-t-elle apprivoiser la nostalgie de son enfance pour se construire un avenir ?

Mon avis

Giglio. Une petite île italienne calme où il fait bon vivre. C’est ici que viennent au monde Caterina et sa sœur Teresa, filles d’Elena l’aubergiste du village au caractère bien trempée et Vittorio le vétérinaire du coin. Sur fond de saga familiale, l’auteure nous embarque dans un récit initiatique où l’on va suivre le parcours de vie de Caterina, de son enfance à l’âge adulte. Une première (longue) partie nous emmène aux côtés de la jeune fille, vivant une enfance heureuse sur cette île paradisiaque, jouissant d’une naïve liberté propre à son âge. Ce monde de délices sera bientôt entaché de plusieurs événements familiaux, qui feront que peu à peu, Caterina changera son regard sur son île idyllique…. En cela ce roman m’a beaucoup touchée, moi qui suit également très attachée à ma région natale, et qui rêve (un peu trop) souvent s’y retourner vivre… je me souviens comme Caterina et sa sœur, de mes plus jeunes années à la campagne, complètement insouciantes, où tout me paraissait simple. En grandissant, j’ai éprouvé le besoin de m’affranchir de mes racines, tout comme Caterina.

L’auteure a parsemé le récit d’une multitude d’anecdotes historiques, on sent le poids du régime sur le peuple italien (à partir des années 1976). J’ai tout d’abord eu un peu peur que ce côté « historique » prenne trop de place dans ce roman, mais ces détails s’estompent au fil des pages, une fois que le contexte est posé. Le sujet politique demeure très important tout au long de la lecture, la famille que nous suivons étant farouchement engagée contre certaines décisions du gouvernement.

J’ai beaucoup aimé ce roman, à l’écriture fluide, qui m’a complètement transporté dans ses paysages insulaires. Un univers très différent de ceux de mes lectures habituelles, qui m’a fait l’effet d’une parenthèse apaisante et puissante à la fois. Un livre sur les relations familiales, sur la puissance de celles-ci, sur la façon dont elles nous marquent à vie. Je le recommande.

Notre séjour à la ferme du Clos | Paradis des enfants au cœur du Vercors

Bonjour les lecteurs ! Je vous retrouve aujourd’hui pour un article « sortie » ! Cette année, nous avons décidé de trouver un lieu de vacances à maximum 2h de notre domicile (région lyonnaise), pour ne pas avoir à trop faire de route avec le minus. Nos critères étaient : montagnes et calme ! Nous étions tout d’abord partis sur un séjour en club vacances, mais le problème, c’est qu’avec un bébé de moins de 2 ans, nous n’avions qu’une seule chambre, donc bonjour l’ambiance avec notre sur-actif !! Sur les conseils d’une maman lyonnaise, j’ai visité le site de la ferme du clos, basée de dans le Vercors à Chatelus : coup de foudre ! Une ferme pédagogique : l’idéal pour notre fils qui passe sa vie dehors !

Angélique Doucet, la propriétaire des lieux, propose plusieurs types d’hébergements, il y en a pour tous les gouts : camping, chambres d’hôtes, nuit en roulotte, et enfin location de chalet à la semaine. Nous avons choisi cette option (pas assez téméraire pour le camping), le chalet est tout équipé et bénéficie de 2 chambres + 1 mezzanine avec 6 couchages supplémentaires. Le super +, c’est la grande terrasse : nous avons passé notre semaine à l’extérieur, très appréciable avec le micro monstre. Les chalets bénéficient de toilettes + lavabo, mais pas de douches : il faut se rendre au bloc sanitaire (qui se situent non loin), ça ne m’a pas dérangé du tout. L’hôte nous à mis à disposition un lit parapluie, une baignoire bébé (chaise haute sur demande, nous nous avions la notre). Sans supplément.

Les activités à la ferme : si vous cherchez un endroit calme pour passer vos vacances, allez y ! Les paysages sont sublimes, la ferme du clos est entourée de montagnes. Voici les animaux que vous pourrez y retrouver : moutons (juste derrière les chalets), cochons, poules, lapins, ânes, chevaux, chèvres, chats, chiens, et même des vaches chez le voisin ! Vos enfants pourront gambader en toute tranquillité.

Les journées commencent avec la traite des chèvres à 8h30 (troupeau de 40 chèvres). Vous participez si vous le souhaitez, si vous voulez dormir vous pouvez ! Les adultes et enfants peuvent approcher pour regarder les machines, et même traire à la main ! Les plus petits donnent le biberon aux chevreaux. Fin de la traite, Angélique distribue du maïs à tout le monde afin que l’on puisse le donner, à la main, aux chèvres. Un moment très apprécié des enfants.

En dehors de ce temps de traite, le reste de la journée est libre, vous pouvez aller voir les animaux lorsque bon vous semble (lapins, chèvres qui sont au pré, moutons, cochons). Vous pouvez donner vos déchets aux cochons. De notre côté, nous faisions ce temps à la chèvrerie jusqu’à 9h15 puis nous partions faire des visites le matin. L’après midi le minus dormait de 13h à 16h passé, donc on restait souvent à la ferme profiter du calme et de la nature. Petit + : un accès en contrebas à la rivière, où vous pourrez vous baigner (eau froide +++ 🙂 ).

Les visites incontournables de la région : la ferme est située juste à côté de la commune de Choranche, connue pour sa grotte. Nous avons hésité à la visiter avec un bébé un peu peureux de 22 mois. Finalement, cela s’est super bien passé, la grotte est trop TRÈS bien aménagée (PMR, poussette à 80%). On avait montré à notre fils des photos de grotte avant d’y aller, et il était ébahit devant les cailloux 🙂 Nous avons opté pour le porte bébé, plus pratique. Vous pouvez également visiter la grotte de Thaïs, située à environ 20 minutes de voiture.

Vous pouvez également visiter la ville de Pont en Royan (8 minutes de voiture). Baignade possible dans la rivière (très fraiche !), glaces Terra Delice (oui oui !), et vue sur les maisons suspendues. Vite visitée (en poussette c’est pas top) mais sympa.

Pont en Royan

Nous avons également été à Villars de Lans (25 minutes de voiture), station de ski où vous pouvez faire des randonnées en été. Il faut prendre les télécabines (7€ par personne) pour monter à 1700m. En haut, vous avez plusieurs circuits possible, donc un qui fait environ 30 minutes, donc possible avec des enfants en bas ages. Le village au bas des pistes est très sympathique, beaucoup de restaurants, de boutiques… Et des animations gratuites en soirée (concerts…). Nous avons mangé dans la pizzeria vers l’office du Tourisme, servis hyper rapidement (donc nickel avec un bébé bougeon !), très bon et pas cher !

Autre idée de visites : les jardins pétrifiés à Saint Nazaire en Royan + une balade en bateau à roue.

Pour résumé, nous avons passé un très bon séjour. Si vous aussi vous cherchez un endroit calme au cœur de la nature, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’oeil sur le site de la Ferme du Clos. Le seul petit bémol que j’ai trouvé, ce sont les mouches (nous logeons à côté d’animaux, donc c’est logique…), pensez aux rubans attrape-mouche !! Pour contrebalancer cela, un point positif : la vente de fromage de chèvre, que vous pourrez déguster en circuit hyper-court 🙂 !

Dans ma boite aux lettres cette semaine : une jolie box Préludes !

Bonjour à tous !

J’ai eu la chance de recevoir une jolie surprise sur le thème de L’Italie, une magnifique box littéraire autour du premier roman de Lorenza Pieri « J’avais une île » qui paraîtra avec la rentrée littéraire aux éditions Préludes le 4 septembre prochain.

Résumé du roman :

Une île minuscule, au large de la Toscane. C’est là que naissent Caterina et Teresa, deux sœurs, dans les années soixante-dix.
Dans cette famille insulaire, les caractères sont bien trempés, à commencer par Elena, leur mère, que l’on surnomme « La Rouge » pour sa chevelure flamboyante, mais surtout pour ses idées politiques. Vittorio, leur père, éternel Hédoniste, mène son existence comme bon lui semble, tandis que Nonnalina, leur grand-mère, traverse la vie avec une force résignée, héritage de la guerre qui a bouleversé son passé.
Différentes mais complémentaires, Caterina, l’aînée, subjugue et domine Teresa, qui, pour trouver sa place, devra apprendre à se détacher de sa terre comme de sa famille. Lorsque arrive l’âge adulte, et le temps des décisions, saura-t-elle apprivoiser la nostalgie de son enfance pour se construire un avenir ?

Goodies dans la box :

– des pâtes italiennes artisanales ❤

– des galets en savon qui sentent bons le sud

– des photos rétros de paysages italiens (de toscane ?)

– des coquillages dans une bouteille en verre (j’adore !)

– et sans oublier un marque page aux couleurs de cette box !

J’ai vraiment hâte de commencer cette lecture, et vous, ça vous tente en lisant le résumé ?

Mention +++ pour cette magnifique couverture non ? 😍😍 à très vite les lecteurs !

No plastique ! 101 idées pour réduire nos déchets |+ Mes initiatives personnelles

Bonjour à tous !

Je vous présente aujourd’hui un petit livre paru récemment chez Le livre de poche : No plastique ! 101 idées pour réduire nos déchets. Ce petit guide permet à tout un chacun de prendre quelques bonnes idées pour diminuer sa consommation de plastique au quotidien. C’est une initiative qui me parle, puisque que j’essaie (modestement) de faire attention à ce que je produis en terme de déchets depuis quelques temps.

Un livre assez minimaliste, qui présente en 101 astuces pour consommer autrement. Le ton est léger, et le lecteur peut piocher ce qui l’intéresse ou pas. Cela a été mon cas, car je sais que sur certains points je ne suis pas encore prête (tout ce qui touche à bébé, l’hygiène féminine…). Mais peut être y arriverais-je d’ici quelques temps !

Alors que chaque jour nous entendons parler de la pollution des fonds marins, des rivières, partout dans le monde, il est urgent que chacun se questionne sur son mode de vie. Pour ma part, je suis en plein dedans ! Et grâce à ce livre, vous pourrez découvrir qu’il est parfois très facile de réduire ses déchets plastiques, grâce à des petits gestes à faire au quotidien.

J’avais donc envie de vous parler de mes petits trucs, que j’ai mis en place depuis quelques mois ou années. Ce sont des choses basiques, que (d’après moi) tout le monde peut mettre en place chez lui. Dites moi ce que vous en pensez, et si vous aussi vous avez des astuces !

20190623_1841458056878333909927092.jpg

La gourde en alu : j’utilise depuis 1 mois une gourde en alu, de la marque Qwetch. J’ai choisi le petit format qui fait 260ml, et qui se glisse dans un sac à main, hyper pratique pour avoir toujours de l’eau sur soi ! Et en plus, elle reste fraiche pendant 24h. Je vous le recommande, je l’utilise tous les jours, et terminé les gobelets en plastique au boulot.

Notre fontaine purificateur d’eau DOULTON : alors là, franchement, tout le monde devrait avoir ça chez lui ! Je ne peux que vous recommander ce système de purification d’eau. Ce système anglais élimine les polluants chimiques (herbicides, pesticides, phénols, organo-chlorés…) et les métaux lourds (plomb, aluminium) ainsi que tout gout et odeur sous l’action du charbon actif enrichi. Le filtre DOULTON conserve à l’eau sels minéraux et oligo-éléments. Vous remplissez la cuve d’eau du robinet, et l’eau est filtrée grâce aux filtres. C’est une habitude à prendre, de remplir la cuve ect.. mais l’eau à tellement un bon gout d’eau que ça en vaut le coup !!! Fini le gout de chlore. Nous l’utilisons chez nous depuis 6 ans, au quotidien. Donc nous n’utilisons aucune bouteille d’eau. Le prix de la cuve est d’environ 180€, et il faut changer les filtres tous les 1 ou 2 ans. Nous l’avons recommandé à ma belle soeur, mes beaux parents, oncles… et tout le monde l’a adopté en grande pompe !

Les plats tupp’ en verre : ceux là je les utilise depuis plusieurs années. Alors oui, c’est plus lourd dans le sac pour emmener au boulot. Mais c’est inusable ! Mes préférés sont les pyrex, mais j’en ai aussi trouvé sur amazon avec compartiments. Je ne peux plus m’en passer.

Le vrac : depuis la naissance de notre fils, nous faisons beaucoup de courses chez la vie claire (pour ne pas citer de nom 🙂 ). Nous achetons nos fruits et légumes sans emballages plastique, et nous ré-utilisons nos sac en papier. Par ailleurs, nous achetons en vrac riz, pâtes, graines, … ALors, ça doit couter un bras pensez-vous ?? et bien vous serz étonné des prix, pour les légumes et fruits, c’est souvent quasiment le même prix qu’en hyper ou super non bio, voir moins cher ! Et vous pouvez manger bio et local. Allez y jeter un coup d’oeil (et franchement, le gout, ya pas photo).

Faire ses gâteaux soi-même : depuis plusieurs mois, je prépare chaque week-end des petits gâteaux fait maison. Puisque je n’arrive pas à m’en passer, je les fabrique moi même, avec peu de sucres, et je sais qu’il n’y a que des bonnes choses à l’intérieur ! Je les range dans des boites en alu, pas de plastique, pas d’emballage, et je peux en manger toute la semaine !

20190623_2028546542183025204471905.jpg

Pour le jardin ou la terrasse : le récupérateur d’eau ! Alors bon, ici pas question de plastique, mais d’écologie. Notre beau récupérateur d’eau, qui nous permet d’arroser les tomates, et les plantes de la terrasse.

20190623_202828725383055158871487.jpg

Voila, n’hésitez pas à me donner votre avis sur cet article ! J’espère qu’il vous aura plu !

La liste des prétendants | Sonya Lalli

Bonjour !

Je viens de terminer ce roman, tout juste paru chez les éditions Eyrolles (merci beaucoup pour cet envoi !), et je ne suis pas passée loin du coup de cœur ! Derrière ce titre un peu cucu la praline [c’est ce qui m’a accroché je l’avoue / et la magnifique couverture] , se cache un livre plus profond, qui questionne sur la communauté indienne.

20190614_0901514845906882355883096.jpg

(suite…)

TAG PKJ – Les livres dans les livres

Hello les lecteurs ! Je vous retrouve aujourd’hui avec un tag PKJ (de la maison d’édition pocket jeunesse). Il a été créé dans le cadre de la journée mondiale du livre et du droit d’auteur (le 23 avril). Le but est de citer un livre pour chaque item, et dans la mesure du possible, des ouvrages différents 🙂 Je vous laisse découvrir ma sélection, j’espère qu’elle vous donnera des idées de lecture.

 

(suite…)

Concours 1 an du blog ! Livres et HP

Coucou !
Le 1er janvier, nous fêtions la première bougie du blog 🙂 Alors oui, je suis trèèèès en retard pour vous proposer ce petit concours, qui se passera exclusivement sur le blog : donc oui, c’est bien QUE pour toi lecteur de mes articles, pour vous remercier d’être toujours plus nombreux à me lire !

Voici le lot :

Je sais que vous en avez toujours rêvé : votre lettre d’admission à Poudlard arrive ! Fermée par un sceau en cire, à vous de choisir de l’ouvrir ou la conserver ainsi. Elle est accompagné d’un ticket de train du poudlard express + 1 pendentif .

A cela sera ajouté à votre colis un livre au choix, en fonction de vos gouts littéraires (occasion, mais état nickel) :
Feel good : Aurélie Valognes | Mémé dans les orties
Roman contemporain : Agnés Martin Lugand | Les gens heureux lisent et boivent du café
Polar : Arnaldur Indridason | La femme en vert

Comment participer :


Être abonné au blog : rien de plus simple, rentrer votre adresse mail dans la case sur la page d’accueil du blog, puis confirmer votre abonnement avec le message reçu sur votre boite mail. Si vous êtes déjà abonné, ajouter seulement un petit commentaire à cet article pour me signifier votre participation !
+1 chance : partager mon post instagram en story
Fin du jeu samedi 23 février minuit ! Bonne chance à tous ! Et merci encore pour tous vos commentaires et vos passages sur les articles, cela me fait chaud au cœur !
Concours ouvert à la France + Suisse + Belgique

Merveilleuse année 2019 à tous !

Bonjour !

En ce premier jour de 2019, je vous souhaite une très belle année et la réussite dans tous vos projets.

Le blog fête sa première bougie aujourd’hui, c’est l’occasion de vous remercier pour toutes vos visites et vos commentaires, cela m’est très précieux ! J’espère que vous serez toujours au rdv lors des publications de 2019, je vous promets de belles surprises !

Afin de fêter dignement la première année du blog, je vous propose un petit concours qui sera mis en ligne dans quelques jours : restez connecté 😄😄

Merci encore, je vous embrasse très fort !

L’arabe du futur / Riad SATTOUF – Allary Editions

img_20181211_180705_6323026311271586062740.jpgBonjour à tous ! Je vous retrouve aujourd’hui avec un livre dont vous avez peut être entendu parlé : l’Arabe du futur, une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984) de l’auteur Riad Sattouf. C’est un roman graphique dans lequel Riad Sattouf raconte sa jeunesse. (suite…)