Les gens heureux lisent et boivent du café (BD) | Agnès Martin-Lugand

Les gens heureux lisent et boivent du café, d’après le Roman d’Agnès Martin-Lugand, scénario de Véronique Grisseaux et illustrations de Cécile Bidault.

Connaissez-vous le roman de Agnès Martin-Lugand ? Ce fut l’une de mes plus belles lectures de l’année 2017, j’ai pleuré comme une madeleine de la  première à la dernière page ! Alors, lorsque j’ai découvert qu’une bande dessinée avait été publiée en janvier 2019 chez Michel Lafon, je l’ai de suite réservé à la bibliothèque de ma ville (et quelle chance, ils venaient de l’acquérir !).

img_20190504_140027_9203414143049045046325.jpg (suite…)

Quand nos souvenirs viendront danser |Virginie Grimaldi

Je viens tout juste de terminer ce roman… dévoré en 1 jour ! Cela m’arrive très rarement, d’être aussi happée par l’histoire, de vouloir à tout prix connaitre la suite. Je vous présente aujourd’hui l’un des livres qui figurera certainement dans mon top 10 de l’année 2019. Sortie en librairie le 2 mai (merci aux Éditions Fayard pour cette découverte) !

20190430_1043509184462539904932625.jpg

Résumé éditeur

« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés.
Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six: Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline.
Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos souvenirs, nos vies -, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre . Tous les coups sont permis: nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. »

Mon avis

Marceline et Anatole sont mariés depuis plus de soixante ans. Ils habitent impasse des colibris depuis le même nombre d’années, leur premier « chez eux ». Cette maison à vu grandir leur enfant unique, Corinne, puis accueilli Grégoire leur petit fils qui donna une seconde jeunesse au couple de jeunes grands-parents. Tous leurs souvenirs sont ici, les meilleurs… comme les pires. Alors lorsque le maire de la ville décide subitement de faire raser la petite rue, les 6 derniers habitants s’associent dans le but de sauver leurs foyers.

On pourrait croire que l’histoire se résume à cela. Pourtant, grâce à cette trame de départ, Virginie Grimaldi tisse une histoire merveilleusement touchante. Le lecteur découvre, pas à pas, la vie de Marceline au travers de souvenirs écrits tout au long de son existence, à la manière d’un journal intime. Nous apprenons donc à connaitre cette vieille femme un peu bourru (mais non sans un humour décapant !), et ce qui a « asséché » petit à petit son cœur. J’ai trouvé ce vas et vient « vie présente » – « vie passée » extrêmement bien coordonné et très attendrissant. Les extraits du carnet de Marceline donnent tout au long du récit des explications sur les relations entres voisins ou entres parents et enfants.

Les relations humaines sont donc au cœur de ce livre, et beaucoup de thèmes sont abordés : la perte d’un être cher, l’éloignement, des disputes, les secrets de famille… Le récit parvient à ne pas être larmoyant, et même drôle (on retrouve bien la plume de l’auteure !). J’ai adoré les personnages de Marceline et Anatole, qui s’aiment depuis tellement d’années et qui ont appris à vivre ensemble, coute que coute. C’est un magnifique exemple d’amour qui s’adapte, qui fait des concessions, qui s’épaule : est-ce que cela existe encore ? J’ai aimé les voir se disputer, se chamailler pour des broutilles ou se quereller sur des sujets plus sensibles. Ces différents les rendent vrais et authentiques, et plus d’une fois je me suis identifiée à ce couple (pourtant d’une toute autre génération).

Enfin, le thème qui m’a le plus touché est celui de la maladie et de la vieillesse. L’auteure traite ce sujet avec une grande délicatesse et j’ai été très touchée par l’histoire de Marceline (pour raisons personnelles…). J’aimerais tellement avoir son caractère à 83 ans 🙂 Je ne souhaite pas en dire d’avantage pour ne pas vous spoiler une once du récit !

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman. Je pense qu’il s’adresse à n’importe qu’elle génération, tout le monde peut retrouver un peu de lui dans ce livre. Encore une belle réussite pour Virginie Grimaldi (c’est mon préféré que j’ai lu pour l’instant, merci !). Je le conseille à 100% !

Engrenages & Sortilèges | Adrien Tomas

En voici une belle découverte ! Certains d’entre vous me l’ont conseillé, je l’ai dévoré. Je vous présente aujourd’hui ce roman de fantasy écrit par Adrien Tomas, et paru aux éditions Rageot en janvier 2019.

img_20190421_185257_2175267470830142828302.jpg

Résumé éditeur

Grise et Cyrus sont élèves à la prestigieuse Académie des Sciences Occultes et Mécaniques de Celumbre. Une nuit, l’apprentie mécanicienne et le jeune mage échappent de justesse à un enlèvement. Alors qu’ils se détestent, ils doivent fuir ensemble et chercher refuge dans les Rets, sinistre quartier aux mains des voleurs et des assassins. S’ils veulent survivre, les deux adolescents n’ont d’autre choix que de faire alliance…

Mon avis

Grise et Cyrus sont sur le point de terminer leurs vacances, la reprise des cours est proche. C’est à peu près le seul point commun qui les lie ! Ces deux là ne peuvent pas être plus opposés. Grise est mécanicienne à l’Académie, studieuse, timide et proche de son père. Cyrus quant à lui étudie les sortilèges et la magie, c’est le playboy de sa classe, et se donne un malin plaisir à harceler les étudiants en mécanique. Une vraie tête à claque ! Ils vont devoir tout de même unir leurs forces et leurs compétences afin de découvrir qui cherche à les kidnapper et dans quel but…

J’ai aimé avoir deux personnages aux antipodes, et les voir évoluer au fil des pages. Cyrus, que bien entendu je détestais au début de ma lecture, va nous apparaitre sous un nouveau jour. De même que Grise va rapidement s’affirmer. La narration (externe) alterne le point de vue de Cyrus et Grise, la transition entre les deux se faisant de manière assez fluide.

Un roman original qui pose des questions de société plus profondes : sur les différences de castes, sur la démocratie, sur la répartition des richesses et la guerre pour s’approprier les énergies (avec notamment un parallèle entre « l’arcanium » et le pétrole). Sur la question des réfugiés. Des parallèles donc parfois un peu « faciles » mais qui trouvent tout à fait leur place dans le genre fantasy ado.

Les rebondissement sont très nombreux, il n’y a pas une seule longueur dans l’histoire. L’intrigue est originale et le lecteur est pris par surprise à plusieurs reprises, j’ai adoré faire à haute voix : « je l’avais pas vu venir celle là ! » 🙂 L’univers est riche et bien développé, l’écriture simple ce qui rend la lecture facile. Ce roman m’a fait parfois pensé à la trilogie A la croisée des Mondes de Pullman (ce qui est un bon point 🙂 ), notamment avec la ressemblance du lien daemon/humain & Quint/Cyrus.

Je vous recommande chaudement cette lecture si vous aimez le genre fantasy, ce fut une très belle surprise pour moi ! Je n’ai aucun point négatif à vous partager, j’espère seulement qu’un tome 2 verra le jour prochainement car je veux absolument retrouver Grise et Cyrus dans de nouvelles aventures !

Trouvailles de la semaine à la bibliothèque

Hello tous !

Je vous retrouve avec un nouveau Rendez-vous sur le blog. Cela fait maintenant un an que je suis inscrite à la bibliothèque de ma ville. Quand j’étais petite, ma sœur et moi y allions tous les mercredis après midi avec notre grand mère. J’ai voulu installer à nouveau ce moment de partage avec l’arrivée de mon fils, et nous nous y rendons presque chaque samedi afin de découvrir de nouveaux livres !

Aujourd’hui je suis en congé, donc pas de microbes dans les pattes ! Et j’avoue que ça fait du bien, je n’ai pas besoin de lui courir après toutes les 3 secondes, lui enlever des mains les livres des grands, ou ramasser les DVD qu’il jette pas terre… (un bonheur ces gosses lol).
Voici mes trouvailles du jour :

Sissi, une femme au-delà du conte de fées | Giorgia Marras | Editions Steinkis

Je suis très impatiente de lire cette BD (assez conséquente,elle fait 218 pages) qui retrace la vie de l’impératrice Sissi. Moi qui suit une GRANDE Fan des films Sissi, que je regarde chaque année en replay, il m’intéresse énormément d’avoir un autre point de vue sur son histoire…

20190423_1519203794837837526960132.jpg


Les gens heureux lisent et boivent du café | A. Martin Lugand | Michel Lafon

J’ai enfin récupéré cette réservation que j’avais faite à la BM. C’est donc la version graphique du roman Les gens heureux… de Agnès Martin Lugand ! J’ai hâte de le découvrir !

20190423_1519136519300588911334042.jpg


100 activités d’éveil Montessori | Eve Herrmann | Nathan

Un livre qui à l’air bien fait, pour donner des idées d’activités avec un petit. Je vous en parlerai s’il est bien !

20190423_1519072638346946804881707.jpg


Et si on arrêtait de crier sur nos enfants ? | Valérie Roumanoff | First Editions

Tout est dans le titre je crois ! Un sujet qui m’intéresse particulièrement. Petit + du livre : 4 séances d’hypnose à télécharger : je suis très très intriguer ! Ça vous intéresserait un debrief après ?

20190423_151901178253128809374727.jpg


Le voyage de l’eau | Piccolia

Et enfin, parce que je suis une mère trop sympa, un livre pour mon mini ! Un peu dans le style de « cherche et trouve », on verra si ça fonctionne avec lui ce soir 🙂

20190423_1518571400352369264945669.jpg
Bonne fin de semaine à tous 🙂 !!

Mon Top 10 des films girly (comédies)

Il est temps que je vous avoue quelque chose… Je suis une grande fan de films de filles ! Tu vois de quoi je parle ? Ces films avec une ou plusieurs histoires d’amour, bien nian-nian et cucu la praline. J’adore et j’ai une grosse collection de DVD du genre, au grand dam de mon compagnon :). Et ma spécialité, ce sont les comédies ! Juste ce qu’il faut de larmichettes et une grosse dose d’humour. Je vous ai donc préparé un petit TOP TEN de mes films préférés, n’hésitez à me dire si vous en connaissez, et quels sont vos favoris.

20190417_1834378517041801022458057.jpg (suite…)

Nouveautés dans la bibliothèque de bébé | avril 19

Bonjour à tous !

On se retrouve ce jour avec ce rendez-vous mensuel, qui vous présente les derniers coup de cœur (achats ou prêt à la bibliothèque) de mon adorable fils de 18 mois 🙂 Le but étant de vous partager nos livres favoris du moment, afin de les faire découvrir à vos enfants ou simplement vous donner des idées de cadeaux pour votre entourage. Aujourd’hui je vous parle de 3 ouvrages, tous très différents les uns des autres !

20190414_1830218348919121307599841.jpg (suite…)

J’ai testé : le carnet à gribouiller | « Défoule-toi ! ça va mieux en le disant »

Bonjour à tous ! On se retrouve aujourd’hui avec une chronique un peu particulière, celle d’un carnet à gribouiller ! Un carnet à quoi ? A gribouiller mamie ! C’est un petit livret, qui permet de se délivrer des ses émotions. Avec « Défoule toi ! ça va mieux en le disant » de Lotta Sonninen (publié chez Le livre de poche), il s’agit de la gestion de la colère.

20190412_1321363766510376123072788.jpg

Je vous raconte le contexte. William des Éditions Le livre de Poche me contact pour tester ce nouveau carnet défouloir et qui me dit  » nous nous demandons s’il t’arrive parfois d’être un peu ronchon, énervée voir même carrément verte de rage ? »… nooon c’est pas du tout mon genre 🙂 🙂 🙂  Oui bon ok, c’est tout à fait moi. J’accepte donc de recevoir cet ouvrage qui m’intrigue énormément. Vais-je pouvoir enfin me délivrer de toute ma rancœur et mes contrariétés du quotidien ? (non je n’exagère jamais lol).

Le gros point positif de ce carnet, c’est que l’on est vraiment guidé dans notre quête à la sérénité. Je m’attendais davantage à une page blanche sur laquelle je me serais défoulée avec l’aide d’un crayon noir.Et bien non, ici nous allons pouvoir noter tout ce qui ne vas pas dans notre vie, lister les noms des personnes que nous n’aimons pas, faire la liste de tout ce que l’on reproche à tel ou tel individu… la liste est longue et il y a de quoi faire ! C’est un carnet donc très complet, et bien mis en page. Le format est également très pratique, car on peut le glisser facilement dans un sac à main afin de gribouiller à sa guise dans le bus ou dans une salle d’attente 🙂

Je vais maintenant parlé d’un point qui ne m’a pas convaincu, mais qui est totalement subjectif. Je n’ai pas aimé le ton de cet ouvrage, que je trouve très négatif et qui du coup ne me correspond pas. Ce n’est pas parce qu’on ressent souvent de la colère que l’on est rancunier. Je sais que cela est sous couvert d’humour, j’ai bien saisie le truc. Mais j’aurai aimé que cette colère se transforme en quelque chose de plus positif : faire une liste de reproches, une liste des problèmes de mes amis, une liste des gens qui ont réussi « beaucoup » trop facilement … (perso je suis content pour eux lol ) j’ai l’impression que cela met encore + l’accent sur cette colère enfouie.

Et alors le coup de grâce : faire la liste des blogs « vraiment débiles » ou des « insta-crottes »… En fait, je crois que l’on est trop dans  le jugement et ça ne me plait pas…

20190410_0851255541638213887549537.jpg

Bref, c’est la première fois que je ne suis pas convaincue par un ouvrage que je reçois, j’en suis bien désolée ! Mais je ne pouvais pas ne pas être sincère…

Vous avez déjà testé ce genre d’ouvrages ? Qu’en avez-vous pensé ?

L’ivresse des libellules | Laure Manel

Hello les dévoreurs de livres ! Et oui, on se retrouve ENCORE avec un roman de Laure Manel 🙂 Mais quand c’est bon, pourquoi se restreindre ? Je vous parle aujourd’hui de « l’ivresse des libellules », qui vient tout juste de paraitre chez les éditions Michel Lafon (que je remercie chaleureusement pour l’envoi de cet ouvrage). Un roman assez différent de ceux écrits précédemment. Voici ma chronique. (suite…)

La mélancolie du Kangourou | Laure Manel

Bonjour à tous ! Qu’il me tardait de lire ce roman 🙂 J’attendais sa sortie en poche depuis l’année dernière (je n’aime pas lire les grands formats, pas pratique dans le lit), et donc quel bonheur de le trouver un jour dans ma boite aux lettres : surprise ! [merci aux éditions Le livre de poche – sortie en librairie le 24 avril 2019]. Ni une ni deux je me lance dans la lecture de ce roman de Laure Manel, avec tout de même un peu d’appréhension lors de la découverte de la quatrième de couverture… ma boite de mouchoirs est prête !

img_20190401_101344_6296887837587083685403.jpg (suite…)

Ma journée à Quais du Polar 2019

Bonjour les lecteurs !

Il est enfin là ! Le festival lyonnais Quais du polar à lieu ce week end, et bien entendu, je ne l’aurai loupé pour rien au monde (#pasdutoutexagéré) ! C’est donc avec une grande joie que j’ai rejoint mes deux copines instagrameuses Pauline et Flavie (du blog Petite étoile livresque) pour une journée 100% polar. Voici un petit résumé de mes chouettes rencontres.

img_20190330_101122_234114127621061511856.jpg

9h45 : j’arrive enfin en centre ville, et rejoins donc Flavie et Pauline déjà en place dans la file d’attente. L’ouverture des portes est prévue pour 10h00, mais il y a foule devant le palais de la Bourse, plus que d’habitude. Heureusement, l’entrée se fait fluide et nous rentrons rapidement à l’intérieur.

10h00 : Je me rends à la dédicace de Maxime Chattam, qui doit commencer à 10h00 justement. Et là, c’est le drame ! La cata, dédicace sur tickets, les 50 premiers de la file, et bien entendu je ne suis pas dedans… Grande déception, mais j’ai quand même pu l’apercevoir donc cela me remonte un peu le moral.

20190330_2029326026282699162001309.jpg

10h15 : Me voici parti à l’assaut des allées, et c’est la cohue ! Beaucoup beaucoup de monde ce samedi matin (la faute à Monsieur Chattam ? 🙂 ), mais c’est tout de même un grand plaisir de découvrir les auteurs invités : Olivier Norek, Claire Favan, Bernard Minier, Tackian, Mickael Connelly… Les dédicaces sont organisées en différents « pôles librairies », 8 grands espaces de ventes et de rencontres, que tiennent 8 librairies lyonnaises (Décitre, librairie du Tramway, Musicalam, Le Bal des Ardents…). On peut donc soit venir avec ses propres livres à faire signer, soit les acheter sur place. L’ambiance est très agréable, les auteurs sont tous détendus et prennent le temps de discuter avec les lecteurs.

20190330_2028117390895798413705412.jpg
Le Palais de la Bourse à 11h00 ce samedi 30 mars

12h00 : Je rencontre enfin Coline Gatel, autrice du roman « Les suppliciées du Rhône » que j’ai lu il y a quelques semaines et que j’ai beaucoup aimé (retrouvez ma chronique ici). Très très gentille, souriante, un plaisir de discuter avec elle !

12h10 : On file très rapidement (nous sommes en retard !) vers la chapelle de la Trinité, pour une conférence sur le thème « la littérature comme arme au service des droits des enfants », avec Maxime Chattam et Olivier Norek. Rencontre très intéressante et pertinente, pour ces deux auteurs engagés dans des combats humanitaires. Maxime Chattam parle de son engagement avec l’Unicef, pour la parution de son livre SpinOff « Ambre », sorti il y a quelques mois aux éditions Le livre de Poche (chronique ici), qui traite de l’importance de l’éducation pour les enfants défavorisés. Olivier Norek revient sur son livre « entre deux mondes », et sur la question des migrants en France et dans le monde. Des interventions touchantes et très drôles !

img_20190330_204017_6828794128863465466341.jpg

13h30 : après une petite pause dej’, on retourne au Palais de la Bourse car la deuxième dédicace de Maxime Chattam est prévue pour 14h30, et je ne veux pas la louper, j’y crois à fond ! Arrivée dans le couloir, je pousse la porte, et là : CATA number two !!! C’est blindé ! Et quand je dis blindé, c’est blindé ! Et le « problème », c’est que Monsieur Chattam prend le temps de parler avec tout le monde (adorable), mais donc il y a environ 2h de queue.. J’abandonne donc l’idée. Ce sera pour une autre fois.

20190330_2025224378960724824811447.jpg

14h00 : Je fais un petit tour à l’étage pour découvrir l’espace Kid de cette année. La librairie A titre d’aile à un stand jeunesse, avec des livres sur le thème de l’enquête. Il y a également un espace jeux pour les enfants, où ils peuvent tester pleins de choses différentes : jeux de sociétés, ateliers dessins, …

16h00 : Encore quelques rencontres, Amélie Antoine, Barbara Abel, J M Alridge … On prend un petit jus pour papoter entres filles. Ce fut encore une belle édition, même si le Polar n’est pas un de mes genre préférés, j’ai fait de belles rencontres et passé une journée extra en compagnie de Flavie et Pauline (même si j’ai mal au dos comme une vieille lol). Pas d’achats (je suis fière de moi), mais j’ai découvert plusieurs auteurs que je vais suivre de prés… A l’année prochaine Quais du Polar !