Nouveautés dans la bibliothèque de bébé #octobre19

Bonjour à tous ! Je vous retrouve pour vous présenter quelques nouveautés petite enfance qui nous ont beaucoup plu ce mois ci ! Et il y a de belles choses ❤❤ pour rappel, mon fils a 2 ans 👩‍👧💞 bonne découverte !

Antoinette la rainette | Géraldine Elschner & Xavière Devos | Édition l’élan vert

Quelle belle découverte ! Voici Antoinette, une petite grenouille qui fait tranquillement la sieste au bord de l’étang. A ses côtés, Claude Monet peint ses nymphéas. Ce livre de format carré et tout cartonné, est à proposer à la lecture aux enfants à partir de 2 ans. Une jolie histoire d’une grenouille et d’une pie, avec des illustrations toutes douces qui rappellent l’univers du célèbre peintre Monet. Mon fils l’adore ! Et pourquoi en cadeau pour des parents férus d’art ?


L’enfant et la baleine | Benji Davis | Milan

Alerte coup de cœur ! Je pense que c’est le PLUS BEAU LIVRE que l’on a ici ! Et c’est ma sœur qui l’a récemment offert à mon fils. Pour la petite histoire, je venais de le prendre à la bibliothèque tellement il était beau : les grands esprits de rencontrent ! Je vous présente ici sa version « cartonnées  » format carré, que je préfère à celle « album », moins pratique pour les mains des petits de 2 ans. C’est l’histoire c’est petit garçon (Noé), qui s’ennuie seul dans sa maison avec ses chats. Un jour il découvre une petite baleine échouée sur la plage et décide de la sauver. Il l’emmène alors chez lui et la met dans sa… baignoire ! En dehors du fait que les illustrations sont douces et magnifiques, cette histoire parlera à vos enfants, qu’ils soient petits ou plus grands. Plusieurs thèmes sont abordés : la nature, l’écologie, la faune sauvage, la solitude… et de splendides images des côtés atlantiques ! Bref, je ne peux que vous conseiller ce livre que nous lisons désormais très souvent ❤❤ 11,90€

livre cartonné et album

Petite taupe, ouvre moi ta porte ! | Auzou

Un album au format un peu plus grand que ce que j’ai l’habitude de proposer ici. Mais il faut dire que bébé grandit ! 😁😁 maintenant qu’il est un peu moins destructeur avec les livres, je commence à lui lire (seulement ensemble, je ne lui laisse pas sinon il déchire les pages 🙄) des albums jeunesse. Nous avons beaucoup aimé celui-ci : c’est l’histoire de petite taupe qui offre le gîte et le couvert à toutes les animaux qui se présentent à sa porte. Une belle histoire de tolérance et d’accueil, même le méchant loup finira par boire un bol de soupe ! Toc toc toc, qui frappe à la porte ? Idéal pour reconnaitre les animaux de la forêt. Je l’ai emprunté à la bibliothèque, mais je pense que je vais me l’offrir pour le lire plus souvent (5€ sur momox ou 14,95€ neuf).


Petit loup a un bobo | Auzou

On ne présente plus la collection « ptit loup » ! Bizaremment c’est le premier ouvrage pour nous acquerrons à la maison. Le minus étant toujours aussi flippé des médecins et des pansements, je cherchais un petit livre sur le thème des bobos. Celui-ci est pas mal, car justement ptit loup tombe en faisant de la trottinette (et nous venons de lui en offrir une). Et le succès est au rendez-vous ! Pour ne pas mentir, j’ai du lire ce livre au moins 60 fois depuis que nous l’avons !! Petit loup est très courageux, son genou saigne, sa maman lui désinfecte son bobo et lui met un pansement. Fan de ptit loup chez vous aussi ??

Cette sélection vous a-t-elle plu ? On se donne rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle présentation !

Dans le murmure des feuilles qui dansent | Agnès Ledig

Et me voilà emportée pour la première fois au cœur d’un roman de l’autrice Agnès Ledig. J’avais lu des avis très positifs sur ce roman, et c est à mon tour de le découvrir grâce à sa sortie en poche (paru chez Le livre de poche, que je remercie pour cet envoi).

Résumé éditeur

Anaëlle, une jeune femme dont la vie a été bouleversée par un accident, se reconstruit doucement, entre son travail et sa passion pour l’écriture.
Thomas raconte des histoires merveilleuses d’arbres et de forêt pour mettre un peu de couleur dans la chambre d’hôpital de Simon, un garçon lumineux et tendre.
Chacun se bat à sa manière contre la fatalité. Mais est-ce vraiment le hasard qui va sceller leur destin ?

Mon avis

Lorsque j’ai commencé la lecture de ce roman, je n’avais pas lu le résumé (comme souvent). Et là je me suis pris une première claque avec le personnage de Simon. Je dois vous expliquer avant que je ne suis pas du tout fan des histoires sur fond médical, surtout lorsque cela touche les enfants. (Chialance assurée). Je découvre donc l’histoire de Thomas, ce grand frère dont la vie a basculé le jour où Simon, son petit « demi » frère de 8 ans, est tombé gravement malade. Une leucémie, chance de survie faible. Chaque jour il se rend à l’hôpital afin de soutenir les parents de Simon, et lui raconte des histoires de forêt. A travers des dessins de paysages et d’animaux, Thomas insuffle la vie dans la petite chambre stérile de Simon.

Une deuxième histoire vient s’emmêler à la précédente. Celle d’Annaelle, jeune femme également abîmée par la vie. En pleine reconstruction de sa vie, elle noue une relation épistolaire avec un procureur de la république. Cet échange de lettre va devenir de plus en plus ambiguë, a tel point qu’il pourrait changer radicalement la vie d’Annaëlle…

Thomas et Annaelle sont deux personnages en reconstruction, après avoir vécu la maladie ou un accident. Leurs destins vont se croiser lentement, et, sans trop savoir pourquoi, ces deux là vont unir leur sensibilité et se découvrir des points commun. J’ai beaucoup aimé ce roman, qui se lit très rapidement malgré son nombre de pages (je l’ai avalé en 24h ! Un record depuis un moment 😁). J’ai trouvé l’écriture d’Agnes Ledig douce et empreinte d’une extrême sensibilité, les émotions sonnent justes, j’ai vraiment été touchée par cette histoire.

Petit bémol à ma lecture : le lien entre les deux histoires. Je l’ai trouvé un peu léger. J’aurai apprécié davantage de croisements, et un peu plus subtilement. Je me suis souvent demandée : mais c’est quoi le lien entres les deux ? Un petite déception donc sur ce point.

J’ai tout de même passé un très bon moment de lecture et je suis bien contente d’avoir pu enfin découvrir la plume poétique d’Agnes Ledig. Vous auriez d’autres roman à me conseiller ? Bonne journée !

Les testaments | Margaret Atwood

Il est enfin arrivé ! 35 ans après la première parution de la Servante écarlate, Margaret Atwood signe la suite et fin de cette histoire glaçante… Je l’attendais avec impatience depuis des mois, je n’ai donc pas pu m’empêcher d’acquérir cet ouvrage dès sa sortie il y a une dizaine de jour.

Résumé éditeur

Lorsque les portes du fourgon se referment sur Defred, à la fin de La Servante écarlate, les lecteurs n’ont aucune idée de ce que lui réserve l’avenir : la mort ou un nouveau départ ? Les Testaments apportent enfin une réponse à leurs questions. Nous retournons à Galaad quinze ans après avoir laissé Defred à son avenir incertain, grâce aux témoignages explosifs de trois narratrices.

Mon avis

Je vais être très direct car je ne peux pas le cacher plus longtemps : j’ai complètement adoré ce roman. Margaret Atwood m’a encore une fois bluffée, en écrivant une « suite » digne de son premier opus « La servante écarlate ». Je mets suite entres guillemets, car je ne suis pas entièrement d’accord avec ce terme. Nous suivons ici le parcours de trois personnages féminins, trois discours qui s’entremêlent, trois discours qui nous en apprennent d’avantage sur le régime de Galaad. Tout d’abord, celui d’une Tante de la première génération, qui a vécu la mise en place du régime et l’épuration qui en a découlé. Celui d’une jeune fille née à Galaad, dont on comprend rapidement que son passé est un peu trouble. Elle n’a jamais connu que cet état totalitaire, et peine à envisager son futur de manière sereine. Enfin, le lecteur rencontre le troisième « témoin », une jeune fille qui a grandit hors de Galaad, au Canada. Toutes les trois sont fondamentalement différentes, et pourtant leurs destins vont peu à peu se lier.

J’ai beaucoup aimé me retrouver dans un flou total en début de lecture : on ne comprend pas vraiment où l’auteure veux nous emmener, et nous devons faire fonctionner nos méninges (ça fait du bien ! 🙂 ). Le rythme et la plume de Margaret Atwood font que les pages s’enchainent, je n’ai pas trouvé de longueur au récit. Chaque chapitre donne la parole a un personnage, qui se confie comme dans un testament, raconte en détail ce qui l’a poussé à faire CE choix (je ne peux vous en dire davantage sans vous spoiler). Et les surprises sont nombreuses !

La psychologie des personnages est bien détaillée. Je me suis mise dans la peau de cette Tante, je me suis posée la question « mais comment a t-elle pu en arriver là ? ». Et puis, nous comprenons. Le choix, elle l’a eu. La vie ou la mort. Puis, les évènements se sont enchainés, elles ont voulu participer à ce régime afin de créer un « nouveau monde ». Le pouvoir, la manipulation, les secrets… Tante Lydia n’omet aucune facette de sa personnalité, et ne passe pas sous silence les horreurs commises. Les jeunes filles, elles, sont un peu bancales, on sent qu’elle manque de repères familiaux. J’ai apprécié découvrir le quotidien de ces jeunes filles dans les écoles de Galaad, l’éducation qui leur était apporté, et comment le régime parvenait dès le plus jeune âge à restreindre leurs libertés au minimum néant. Et vous souvenez-vous du réseau Mayday, qui avait fait échapper Defred ? Il est toujours actif, même s’il lui faut redoubler de vigilance tant Galaad est sans pitié.

Les hommes sont, quand à eux, les grands absents de ce roman. A Galaad, les femmes sont reléguées au rang de pondeuse. Et pourtant, certaines manœuvrent en silence, et parviennent subtilement (mais d’une main de fer) à assoir leur pouvoir.

Et notre fameuse Servante Écarlate dans tout ça ? Alors oui, on attend tous de savoir si elle a pu échapper à l’OEil ! S’en est-elle sortie ? Et bien je ne vous dirai RIEN haha 🙂 Lisez ce roman, faites moi confiance, il est génial !

Je pourrais écrire des pages et des pages sur ce livre, donc je vais m’arrêter là, c’est un coup de cœur vous l’aurez compris. Il sera adapté très rapidement à la TV, comme suite de la servante écarlate (perso, je n’ai jamais vu la série, mais je pense commander bientôt). Qu’en pensez vous ?


Les mystères de Larispem | Lucie Pierrat-Pajot

Hello les lecteurs ! Comment allez vous ? Je vous ai préparé une petite chronique sur le premier tome des Mystères de Larispem, publié chez Gallimard Jeunesse (et en poche pour les deux premiers tomes). Un roman très original, à proposer aux lecteurs dès 12 ans.

(suite…)

Nous étions merveilleuses | Laure Rollier

Bonjour à tous ! Je vous retrouve aujourd’hui afin de vous parler du nouveau roman de Laure Rollier, « Nous étions merveilleuses« , paru récemment aux éditions Mazarine. L’avez vous déjà croisé sur la toile ? Voici ma chronique.

(suite…)

L’explorateur |Katherine Rundell [lecture jeunesse]

Bonjour les lecteurs !

Je vous parle aujourd’hui d’un magnifique roman jeunesse, à proposer à tous à partir de 10 ans. Paru chez Gallimard jeunesse en avril 2019, et écrit par l’auteure Katherine Rundell, ce livre ravira les enfants mordus de lecture… comme leurs parents !

Résumé éditeur

Depuis son siège à bord d’un petit avion, Fred observe la mystérieuse forêt amazonienne s’étendre à perte de vue. Il rêve de devenir explorateur, de voir son nom figurer parmi ceux des grands aventuriers. Quand l’avion percute la cime des arbres, Fred se retrouve seul, au cœur de la jungle immense et sauvage, avec trois autres enfants, Connie, Max et Lila. Quelles sont leurs chances de survie si personne n’est à leur recherche? Ils ont pourtant le sentiment d’une présence. Quelqu’un était-il là avant eux?

Mon avis

Quatre enfants se retrouvent perdus au cœur de la forêt amazonienne, suite au soudain crash de l’avion qui les transportaient vers leurs familles. Livré à eux même, sans adulte, ils découvrent la vie en communauté. Ils vont devoir s’unir afin de survivre dans cette nature hostile : trouver des astuces pour se nourrir, construire des abris et se lier peu à peu d’amitié ! Cet ouvrage véhicule de très belles valeurs : l’entraide, la tolérance, le respect de la nature, l’amitié. Très optimiste, c’est un roman à mettre entres toutes les mains de nos jeunes !

La dimension écologique est également forte et bien amenée par l’auteure. Le lecteur pourra découvrir au fil des pages la faune et la flore d’amazonie (singe, paresseux, fourmis, abeilles…) et l’importance de cet écosystème. Cela m’a un peu fendu le cœur, lorsque l’on voit les dégâts des incendies qui se sont produits cet été à cet endroit même…

Les enfants vont rencontrés un mystérieux personne, un explorateur un peu loufoque et très grognon ! Les uns les autres vont lentement s’apprivoiser, le lecteur découvrant le passé de cet individu blessé par la vie.

En plus d’être très bien écrit, de magnifiques illustrations ornent les pages des premières pages de chapitres, ce qui rend l’ouvrage carrément irrésistible ! Je vous conseille vraiment cette lecture, qui m’a émerveillé en tout point, je me suis imaginé à 10 ans entrain de le lire 🙂 Bref, une très chouette découverte.

Les 5 romans que j’attends avec le plus d’impatience cet automne !

Je ne suis qu’impatience cet automne ! J’ai prévu depuis des mois mon petit budget pour l’achat de ces merveilles, voici ma sélection 🙂

Les Testaments | Margaret Atwood

Il arrive enfin ! La suite très attendue du roman « La servante Écarlate » parait le 10 octobre prochain, chez Robert Laffont. Qui l’attend autant que moi ?


Dans le murmures des feuilles qui dansent | Agnès Ledig

Tout juste paru Chez Le livre de Poche (le 25 septembre), j’ai prévu de le lire dans les semaines à venir. Ce sera mon premier Agnès Ledig, j’ai lu plusieurs superbes critiques sur cet ouvrage, j’ai hâte de le commencer !


Noctura / Gardiens des cités perdues tome 6 | Shannon Messenger

Que je suis impatiente !!!! Je suis tellement fan de cette saga, j’attends toujours avec hâte les sorties des tomes en version poche. Le tome 6 devrait sortir début novembre 2019, chez Pocket Jeunesse.


La Passe Miroir tome 4 | Christelle Dabos

OULALALALALA ça fait pas 1000 ans qu’on l’attend celui-ci ???? Direction votre librairie le 28 novembre ! La couverture vient d’être dévoilée, et elle donne tellement envie de le lire 🙂


Les prisonniers de la liberté| Luca di Fulvio

Paru le 12 septembre, je n’ai pas encore trouvé de librairie où il était disponible, le coup de malchance… Je ne désespère pas, et je le lirai très prochainement !

Le pouvoir | Naomi Alderman

Voici un roman qui ne vous laissera pas indifférent ! Personnellement, je ne vais pas le cacher : j’ai adoré ! Amateurs de science fiction et dystopie, laissez-vous tenter par Le pouvoir, de Naomi Alderman, récemment paru aux éditions Le livre de Poche. Voici ma chronique.

Résumé éditeur

Et si les femmes prenaient enfin le pouvoir dans le monde entier ? Aux quatre coins du monde, les femmes découvrent qu’elles détiennent le « pouvoir ». Du bout des doigts, elles peuvent infliger une douleur fulgurante. Et même la mort. Soudain, les hommes comprennent qu’ils deviennent le « sexe faible ». Mais jusqu’où iront les femmes pour imposer ce nouvel ordre ?

Mon avis

Le monde change. Des jeunes filles découvrent, de part le monde, qu’une mystérieuse force électrique parcours leur corps. Les scientifiques se penchent rapidement sur ces cas étonnants, et découvre que chaque femme à en elle un « faisceau » qui lui confère un pouvoir redoutablement prodigieux. La révolution est en marche.

Les personnages que nous rencontrons dans ce livres sont très différents et nous permettent d’avoir plusieurs visions du changement en cours. Allie, jeune fille rebelle, trimballée de familles d’accueil en famille d’accueil, malmenée par ses parents adoptifs, cherche à fédérer les femmes du monde autour d’une nouvelle religion au sein de laquelle Dieu est une femme. Le Maire Cleary, nous donne une vision politique, en cherchant à accéder au grade de Présidente par tous les moyens (géo-politiques, armées…). Roxy, fille de mafieu, cherche quand à elle le soutien de sa famille pour monter son affaire qui permettra d’accroitre les forces électriques des femmes (et de la hisser ainsi au rang des personnes les plus influentes). Tunde est journaliste, il couvre les plus grandes révolutions au travers de la planète : son récit permet d’avoir une vision globale de la situation.

Le récit est construit comme un thriller, sur une période de 10 ans. Le lecteur à conscience qu’un événement majeur va se produire à la fin de cette période. Le renversement des dictats de la société actuelle se fait, quand à lui, de manière rapide, et s’instaurent alors de nouvelles hiérarchies. L’écriture est assez simple, cru parfois, et tiens le lecteur en haleine. Chaque chapitre (dédié à un personnage) est un tremplin vers le chapitre suivant. De telle sorte qu’il est très difficile de poser ce roman !! 🙂 J’ai été happée dès les premières pages (qui sont très très intrigantes, on ne comprend pas trop le propos des lettres entres l’auteure Naomi Alderman et un confrère), jusqu’à la toute fin, qui nous apporte enfin un éclaircissement sur la situation.

Pour être tout à fait honnête, certains éléments du récit ne sont pas d’une très grande originalité (les pays représentées sont les USA et l’Arabie Saoudite… j’ai préféré les passages sur la Moldavie, qui mettent en avant des histoires plus méconnues du grand public). Idem pour le fait que les visions des personnages soient très tranchées (politique/religion/drogue…). Mais je dois avouer que cela ne m’a pas du tout dérangée, j’ai passé un excellent moment de lecture. Bien entendu, on retrouve ici la pâte de Margaret Atwood (qui a priori est en contact avec l’auteure), et d’autres écrivain tels que Tom Perrota avec The Leftovers. Ce roman va d’ailleurs être adapté en série, ce qui ne m’étonne guère puisqu’il est vraiment très « visuel ». Je l’imagine très bien à l’écran !

Alors, d’après vous, les femmes arriveront-elles au pouvoir ? Quel type de régime mettront-elles en place ? Sera t-il différent de celui que l’on connait actuellement, au sein duquel, historiquement (et religieusement) l’homme est supérieur à la femme ? Une personne peut-elle rester fidèle à ses principes si elle détient le Pouvoir ? Lancez-vous, et découvrez comme moi ce roman électrisant !

Le Pouvoir a remporté le Baileys prize en 2017.

Les loyautés | Delphine de Vigan

Voici un roman qui marque. Ce texte, assez court, n’en est pas moins puissant et percutant. Je remercie les éditions Le livre de poche pour leur envoi, je découvre enfin la plume de Delphine de Vigan. Il est paru le 28 aout dernier en version poche.

Résumé éditeur

«Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d’innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révélerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ?»

Mon avis

Dans ce livre se croisent quatre vies, quatre destins qui s’entremêlent. Les personnages sont écorchés, et chacun souhaite plus que tout protéger fidèlement une autre âme abimée. Mathis, jeune collégien, protège son ami Thèo. Théo protège coute que coute son père. Hélène, la professeure, protège son élève Théo, et Cécile protège son fils Mathis. Les « loyautés ». Jusqu’où sont-il prêt à aller par loyauté ? Les thèmes abordés dans ce roman sont ceux du quotidien de certaines familles en France : le chômage, le divorce, les gardes partagées, la pauvreté, l’alcoolisme, la violence… Ok, vu comme ça, ça ne vous fait pas rêver 🙂 ! Si vous aussi vous voyez le verre à moitié plein, vous pourrez, comme moi, déceler dans le récit un sentiment d’optimisme car il évoque notamment l’amour inconditionnel d’une mère et l’amitié.

La fin, on l’attend depuis le début. Elle pèse lourd depuis les premiers chapitres, comme une angoisse qui ne quitte jamais le lecteur. L’atmosphère est pesante, l’écriture incisive. Les chapitres s’enchainent à une vitesse folle, le lecteur est emmener dans ce tourbillon infernale, une spirale qui ne peux déboucher que sur un drame… De ces quatre vies, qui parviendra à trouver la lumière, l’apaisement, la délivrance ?

Une belle découverte littéraire que je vous conseille, je pense que ce ne sera pas mon dernier Delphine de Vigan ! Quels autres livres de l’auteure me conseilleriez-vous ?

A bientôt !