Audrey retrouvée | Sophie Kinsella

Bonjour ! Aujourd’hui je vous parle d’un livre un peu particuliers, le premier roman jeune adulte de la très célèbre Sophie Kinsella, reine du genre Chicklit. Il est entré récemment dans ma pal, mais j’avais envie de le découvrir depuis sa sortie début 2016 (Sophie Kinsella étant une de mes autrices favorites). Mais maitrise t-elle le genre YA ?

Résumé éditeur

Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres. Ça, c’était avant.
Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie d’un oeil nouveau : celui de la caméra.
Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d’une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde…

Mon avis

Quelle joie de retrouver la plume de Sophie Kinsella ! Bien que ce ne soit pas un roman feelgood, l’écriture de l’auteure se fait bien ressentir : simple, sans fioriture, drôle et légère. La narration est ici à la première personne (chose que j’aime pas particulièrement d’habitude). Le personnage principal, Audrey, nous raconte son histoire et ce qu’il lui ai arrivé il y a de cela quelques mois. Enfin, elle nous exprime ce qu’elle veut, et pas ce que nous VOULONS savoir. Ainsi par exemple, nous n’aurons pas de détails sur les événements qui l’ont marqué elle ne se sent pas prête à nous en parler, cela l’a trop bouleversée. Cela ne m’a pas dérangé (même si mon côté « commère » aurait bien voulu connaitre les circonstances de ce qui a déclenché sa maladie), et j’ai même trouvé que cette retenue donnait à Audrey un côté très « vrai », et nous rapprochait d’elle immédiatement.

Les thèmes abordés sont nombreux et très intéressants. Le sujet principal du livre est le harcèlement scolaire, et je trouve qu’il est très bien traité. Alors, comme je l’ai dit précédemment, pas sur le comment c’est arrivé et qu’est ce qui est arrivé, mais sur les répercutions qu’un tel acte peut avoir sur la vie d’une jeune personne et sur celle de sa famille. Car oui, Audrey n’est pas la seule à souffrir de cette situation, sa mère, son père et ses frères sont également très touchés par la maladie de l’adolescente.

J’ai trouvé les personnages d’Audrey, de son frère Franck et de Linus extrêmement touchant. J’ai aimé le fait qu’aucun ne porte un jugement sur les actions parfois étranges qu’implique le traumatisme subit par Audrey. Tous font preuve de patience, et de tolérance face à la maladie. On sent que chaque membre de la famille a ses blessures cachées.

Petit moins : j’ai trouvé que la guérison d’Audrey était un peu rapide, le roman aurait mérité quelques pages supplémentaires, afin de donner + d’obstacles à Audrey. Cependant, il ne faut pas oublier que c’est un roman YA, et donc celui-ci n’ai pas forcement aussi « fourni » qu’un livre adulte.

Un roman à mettre entres les mains de vos ados, on ne parlera jamais assez du harcèlement scolaire, et de ce que cela implique. Un livre qui peut être lu par toute la famille, chacun y trouvera des anecdotes drôles et pourra même s’identifier facilement au père effacé mais tendre, à la mère stressée mais aimante, au frère geek mais protecteur. Je vous le recommande chaudement !

J’ôte mes lunettes de soleil et je contemple son petit visage rond, si merveilleusement ouvert. Felix est la seule personne que je sois capable de regarder dans les yeux. Mes parents, ce n’est même pas la peine. Ils débordent d’inquiétude et de peur, ils en savent trop long. Ils expriment trop d’amour, vous voyez ce que je veux dire ? Si jamais je viens à croiser leur regard, tout me revient d’un seul coup comme un raz de marée – le tout mêlé à une colère qui chez eux est tout à fait justifiée. Non qu’elle soit dirigée contre moi, mais tout de même. C’est hautement toxique.

Audrey retrouvée | Sophie Kinsella

Editions PKJ | Mars 2016 | 304 pages | 17.50 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *