La tentation des templiers | L.P Hurel

Synopsis

En 1231, afin d’échapper à un mariage forcé avec son oncle, Alix de Trevise se fait passer pour son frère, mort, et intègre l’Ordre des templiers à sa place. Dès son arrivée à la commanderie d’Arville, elle se met à dos son partenaire de chambrée et devient la risée des autres postulants pendant l’entraînement. Perdue dans un monde d’hommes, à la fois ecclésiastiques et guerriers, Alix doit rivaliser d’ingéniosité pour ne pas trahir sa féminité. Comment survivre au noviciat sans se faire démasquer ? Rapidement, des comportements étranges retiennent son attention. Résolue à enquêter sur les mystères du Temple, Alix va découvrir à ses dépens que le danger n’est pas toujours là où on l’attend…

Mon avis

Note : 3.5 sur 5.

Me voici plongée au temps des templiers… J’étais très curieuse de découvrir ce roman justement pour ce thème historique, afin d’en apprendre d’avantage sur ces chevaliers au service de la religion chrétienne.

Cet ouvrage aborde la condition de la femme au Moyen-Age, lorsque celle-ci ne pouvait en aucun cas avoir accès au titre d’héritière de la famille. On y apprends également que les enfants des frères cadets sont également totalement écartés de la succession familiale. L’auteure évoque de manière très intéressante la loi salique, qui codifie les règles de succession de la famille (merci wiki 🙂 ). Même si j’ai trouvé ce roman trop court à mon gout (team pavé), j’ai particulièrement apprécié les entêtes des chapitres qui rappellent des articles de lois et le code d’honneur des templiers, qui permettent une parfaite immersion. Nous y apprenons une multitude de détails sur le quotidien d’une commanderie (qui permet le recrutement des frères) : entrainements militaire, organisation des métiers, repas, prières… Difficile pour une femme de se cacher au sein de ce monde d’hommes…ce qui provoque une avalanche de situations incongrues pour notre héroine !

L’écriture de l’autrice est fluide et soignée, c’est un plaisir de la lire. Le langage soutenue qui accompagne ce récit permet au lecteur d’être embarqué dans cette ambiance moyenâgeuse. La romance entre Alix et Gautier m’a beaucoup plu, bien qu’elle ne soit pas assez développée à mon gout pour que je puisse véritablement m’attacher aux deux personnages (mais cela est certainement un choix de l’auteure). Peut-être y aura t-il une suite ? La fin du roman le laisse entrevoir…

Une jolie découverte, et une plume que j’aurai plaisir à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.