Entretien avec une autrice #3 : Laure Dargelos

Bonjour Laure !
Merci d’avoir accepté de participer à cette petite interview ! J’ai beaucoup aimé votre nouveau roman Les oubliés d’Astrelune. Parlons un peu de cela ! Mais avant, Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, merci beaucoup de m’avoir proposé cette interview ! J’ai 30 ans (bientôt 31…), je suis autrice de fantasy YA et, à ce jour, j’ai sorti trois romans. Après avoir travaillé dans une maison d’édition, j’ai décidé de quitter mon emploi pour écrire à temps plein. Aujourd’hui, j’habite à Limoges avec mon chat.

La fantasy est-elle votre genre littéraire favori ?

Oui, c’est mon genre de prédilection ! La fantasy permet de s’évader dans des mondes merveilleux et, en tant qu’autrice, j’adore créer des univers. Pour moi, la réalité est terriblement ennuyante, ha ha xD

Depuis quand écrivez-vous ?

J’ai commencé à me raconter des histoires avant de savoir tenir un stylo. Quand j’avais quatre ans, je dessinais avec ma sœur jumelle dans un cahier. C’étaient les aventures du prince et de la princesse (un couple moderne qui allait au ski, au supermarché… et les méchants, pour nuire aux héros, s’amusaient à repeindre leur maison ). L’écriture est entrée très vite dans ma vie : j’ai commencé par des récits de quelques pages puis, au fil des années, je me suis lancée dans
des projets de roman.


Quelles ont été vos inspirations littéraires lors de l’écriture des Oubliés d’Astrelune ?

La cité d’Astrelune mélange plusieurs sources d’inspiration. J’avais envie de créer un monde fantaisiste, assez loufoque, où des tapis volants côtoieraient des dirigeables et où des ingénieurs déclencheraient la pluie et le beau temps. En tant que grande fan des romans de Jane Austen et des sœurs Brontë (Jane Eyre ), j’ai toujours aimé l’époque victorienne et l’ambiance steampunk. Les aventures de Jack Sparrow ont également bercé mon adolescence, et je voulais choisir un pirate comme personnage secondaire. J’ai aussi pensé aux cartoons en créant l’un de mes héros qui se promène avec un nuage au-dessus de la tête. Pour moi, Astrelune offrait la possibilité de mêler des éléments très différents (amis lecteurs, je vous rassure, cet aspect hétéroclite a un sens, ce n’est pas seulement gratuit ).

Question sur vos petites manies d’écrivain : quelles sont vos habitudes d’écritures, écrivez- vous plutôt le matin, l’après-midi (la nuit ?) ? Plutôt au calme ou au contraire dans un endroit plein de vie ?

Le matin est le moment où je préfère écrire (même si j’essaye d’écrire toute la journée) ^^ Parfois, j’allume une bougie pour me mettre dans l’ambiance. Il m’est impossible d’écrire en silence : j’écoute soit une playlist soit des bruits d’orage/de pluie/etc. En ce moment, j’écris surtout à mon bureau.

Combien de temps pour écrire un roman ?

Ah, bonne question ! J’ai écrit le premier jet des Oubliés d’Astrelune en trois mois car je voulais participer à un concours. C’est l’effet magique de la deadline qui me motive et me permet d’avancer beaucoup plus vite qu’en temps normal (car, sinon, je suis vraiment très lente, ha ha)

Quel est votre personnage préféré (tous vos romans confondus) ? Pourquoi ?

Mon personnage préféré est Élias d’Aubrey, l’un des héros de mon premier roman, La Voleuse des toits. C’est un être machiavélique, mystérieux et que j’ai adoré écrire car, derrière son rempart de sarcasmes, il dissimule de lourds secrets.

Des futurs projets littéraires en cours ?

Oui, un roman one-shot sur le monde des rêves ! J’espère terminer le premier jet d’ici la fin de l’été ^^

Quelques petites questions indiscrètes ☺ Avez-vous d’autres passions que l’écriture ?

Oui, la lecture bien sûr, la randonnée, le cinéma… et le tricot (par contre, il faudrait que j’apprenne à faire autre chose que des écharpes en point mousse) !

Votre premier souvenir de lecture ?

Je dirais Le Club des cinq. Mes grands-parents en avaient toute une collection, c’était l’ancienne édition et j’adorais l’odeur du vieux papier. Et surtout, j’aimais le fait que ces enfants vivaient d’incroyables aventures (sans parents pour les surveiller ).

Moi aussi j’adorais le club des cinq, que je lisais également chez mes grands-parents ! Un roman qui a marqué votre vie de lectrice ?

La Passe-miroir de Christelle Dabos ! Ce livre est très important pour moi, non seulement pour la richesse de son univers, mais aussi parce qu’il m’a ouvert les portes de Plume d’argent, une plateforme d’écriture où j’ai pu rencontrer d’autres passionnés et partager mes récits.

Merci beaucoup pour vos réponses ! Les oubliés d’Astrelune est paru aux éditions Explora depuis le 2 décembre 2021. J’ai d’ors et déjà commandé Prospérine Virgule-Point et la phrase sans fin (édition Rivka), ainsi que la Voleuse des toits (auto-édition) et je vous en parlerai donc très prochainement ☺

Quelques petites infos :

Prospérine Virgule-point et la phrase sans fin est lauréat du grand prix de l’imaginaire 2022 (catégorie roman jeunesse francophone) . Le roman vient d’être ré-édité chez Rivka Edition, en version broché cartonné.

Site internet de l’autrice : https://www.lauredargelosauteur.fr/

Lien vers ma chronique : Les oubliés d’Astrelune | Laure Dargelos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.