La baleine blanche | Aurélie Wellenstein & Olivier Boiscommun

Voici une Bande-dessinée qu’il me tardait de découvrir ! J’ai lu le roman d’Aurélie Wellenstein « Mers Mortes » l’année dernière (ce fut d’ailleurs mon plus gros coup de cœur de l’année). J’ai été happée par l’univers créé, dans lequel quelques rares survivants de la race humaine côtoient des milliers d’animaux marins fantasmagoriques, assoiffés de vengeance.

C’est cet univers que nous retrouvons dans cet ouvrage, écrit par la même auteure et dessiné par Olivier Boiscommun. Et quelle merveille ! Je me suis de suite retrouvée plongée au cœur de ces paysages terrestres ravagés par la sécheresse, dévastés par tant d’années de pollution.

J’avoue que je m’attendais à la version graphique du roman Mers Mortes. Il s’agit en réalité d’un préquel, ce qui ne m’a pas déçue le moins du monde puisque l’histoire est donc inédite ! Nous suivons Bengale, le terrible maitre du futur vaisseau pirate, qui arrive dans la ville de Paris, complètement détruite. Une poignées d’humains et d’exorcistes parviennent tant bien que mal à contenir les spectres, et notamment la grande baleine blanche, qui apparait à chaque marée…

J’ai adoré cette BD, qui nous en apprend un peu plus sur le personnage si mystérieux qu’est Bengale. Il y a beaucoup de références au roman d’Aurélie Wellenstein, ce qui n’empêche que vous pouvez tout à fait lire cette BD sans avoir lu Mers Mortes. (Ou le lire avant par exemple, car franchement, comment passer à côté 🙂 🙂 🙂 )!!

Le thème principal est toujours l’écologie. Sans prendre de pincettes, l’auteure nous montre la mort de ces animaux majestueux, tués par la surpêche, la pollution des océans, le braconnage… La mise en images est poignante.

Un vrai plaisir de découvrir cet album, j’espère qu’il y en aura d’autres ! (le message est passé 🙂 )

et lui, vous le reconnaissez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.